Littérature traduite

  • Des réponses à des questions essentielles.
    Qui es-tu ? Que fais-tu ? Qu'attends-tu de la vie ?
    Abordant des questions essentielles, Jiddu Krishnamurti, l'un des plus grands penseurs de notre temps, nous invite à une réflexion intime sur la façon dont nous menons notre vie.
    Sa pensée, exigeante autant qu'inspirante, aborde les défis de notre existence: nos relations à autrui, nos peurs, notre solitude, nos engagements, mais aussi nos amours.
    Analysant chaque question tour à tour, Krishnamurti nous enseigne qu'il n'existe aucun chemin tout tracé, ni autorité supérieure, ni gourou à suivre. Il n'y a que notre propre existence et les voies que nous choisissons d'emprunter. Il est donc de notre devoir d'assumer la responsabilité de nos vies. A chaque instant, c'est la qualité de notre attention aux autres qui nous permet de vivre pleinement.

  • L'enseignement de Krishnamurti repose sur la conviction que les transformations de la société ne peuvent se faire qu'au terme d'une transformation des individus. Critique vis-à-vis des religions et des sectes, Krishnamurti n'aura de cesse de répéter que le bonheur passe par le refus de tout type d'autorité. C'est le sens des multiples conférences qu'il a données pendant des dizaines d'années, partout dans le monde.
    « Dès l'instant où vous suivez quelqu'un, vous cessez de suivre la Vérité. » Le Sens du bonheur - un best-seller mondial - nous permet de voir le monde autrement. Sans parti pris, universelle, la parole de Krishnamurti nous fait découvrir les racines mêmes de nos problèmes personnels et de ceux de la société qui nous entoure. Il nous apprend l'art de voir et d'écouter avec notre coeur. Et à découvrir la Vérité qui est en nous.
    Krishnamurti (1895-1986) Grand philosophe et sage indien du XXe siècle.
    Traduit de l'anglais par Colette Joyeux

    Sur commande
  • Dans cet inventaire de toutes les interrogations, Krishnamurti montre dans un langage simple les mécanismes communs à tous les hommes.
    Cette série d'échanges dialogués explore des questions comme l'origine de la pensée, les limites de la conscience, la nature du plaisir et des joies, les relations personnelles et la méditation, thèmes essentiels de la connaissance de soi.
    L'impossible question permet également d'approcher un grand penseur et maître, et l'essence de sa philosophie.

  • Ce livre rassemble les derniers textes de Krishnamurti et aborde les thèmes qui lui sont chers : les vertus du doute et la liberté de l'esprit, les rapports de la pensée et du temps, la méditation, l'intelligence de l'amour, l'écologie... En poète, en marcheur infatigable, il livre les réflexions apaisantes que lui inspire l'observation de la nature, qui prépare à ouvrir son esprit. Cette leçon de vie s'achève par une réflexion sur la mort. « La mort n'est pas une chose horrible, une chose à éviter, à différer, mais plutôt une compagne de chaque jour. De cette perception naît alors un sens extraordinaire de l'immensité. »

  • Dans cette série de conférences, Krishnamurti rappelle que le chaos du monde n'est que la projection du chaos régnant dans chaque individu. Quand le mental parvient au calme, que l'esprit est dénué de « moi », sans vision ni images, alors un intense foyer d'énergie se fait jour, creuset d'une réelle mutation.
    Un penseur d'une liberté et d'une envergure hors du commun.

  • « Un monde où les idées n'existeraient pas serait un monde heureux car il ne comporterait pas ces forces si puissamment conditionnantes qui contraignent l'homme à des actions inappropriées, ces dogmes sacro-saints au nom desquels les pires des crimes sont justifiés, les plus grandes folies méticuleusement rationalisées. » Aldous Huxley, préface à La première et dernière liberté.J. Krishnamurti n'a eu de cesse de réfléchir à la manière dont l'homme pouvait accéder à la vérité de la vie en se libérant de ses entraves que sont les idées préconçues, les traditions et les systèmes de pensée. Celui qui, toujours, refusa d'être perçu comme un penseur, un gourou ou un philosophe ne livre en aucun cas des solutions. Il ne prescrit pas de remèdes. La marche vers la liberté et la découverte de soi doit aboutir par chacun, et en chacun. Car, et c'est sans doute sa seule conviction énoncée comme telle : pour comprendre le réel, encore faut-il prendre connaissance de soi. Et pour se connaître soi-même, la première étape vers la libération consiste à s'échapper du carcan du conditionnement. Fuir le sempiternel rôle d'imitateur que s'est attribué l'homme et laisser jaillir l'état créatif. C'est cette libération de l'esprit statique, du connu, qui permettra à tout homme d'accéder au rang d'architecte d'une société nouvelle. Car le monde est fait par les hommes, et le mal qu'il exhibe n'est que le fruit pourri de leurs propres souffrances.Le livre de la méditation et de la vie se découpe en douze parties, comme les douze mois de l'année. À chaque semaine son thème et chaque jour sa variation. Le tout tendant vers une progression. Ainsi, alors que les quatre semaines de janvier dispensent une réflexion sur la capacité à « Écouter », « Apprendre » et faire fi de « L'autorité » pour tendre à « La connaissance de soi », celles de décembre closent 365 jours de pensées par les questions de « La solitude », « La religion », « Dieu » et « La méditation ». On retrouve tous les thèmes chers au penseur et ces questions, répétées pour mieux nous « guider » vers la compréhension du « moi » : pourquoi persistons-nous à vouloir nous connaître tels que nous désirons être et non tels que nous sommes ? pourquoi avons-nous peur de l'inconnu ? pourquoi l'attachement ? l'incertitude ? la soif de devenir ? On prend connaissance dans ce livre des acceptions qu'attribue Krishnamurti à certaines notions comme la passion, de sa volonté d'accession au point du libérateur « Je ne sais pas », de son rejet de l'analyse. Enfin, au 365e jour, on lit ce que la méditation n'est pas : une respiration particulière, un salut au soleil. Car « méditer, c'est purger l'esprit de toute activité égocentrique ».

    Sur commande
  • Nous faire découvrir ce qui constitue une vie heureuse, voilà le chemin que nous invite à parcourir Krishnamurti dans ce livre. Ce chemin doit en passer par une révolution : cesser de suivre un prétendu maître, un sauveur, des injonctions diverses, une autorité extérieure. Nous nous aveuglons alors parce que nous avons peur. Or ce qui peut nous permettre de dépasser cette peur, c'est l'amour. L'amour est toujours neuf, affranchi des conditionnements, il n'obéit jamais sans se nier lui-même. C'est par lui que nous pouvons nous libérer en profondeur.
    De manière précise et concrète, Krishnamurti vous montre comment, vous aussi, entrer dans la beauté de l'amour...

    Jiddu KRISHNAMURTI, professeur d'origine indienne, (1895-1986) a tenu, sa vie durant, d'innombrables conférences à travers le monde. Engageant le dialogue avec des leaders religieux, des scientifiques, des auteurs, des professeurs et des psychologues, il a toujours prôné la mise en doute de toute parole émanant d'une autorité.

  • Jiddu rishnamurti, professeur d'origine indienne, (1895-1986) a tenu, sa vie durant, d'innombrables conférences à travers le monde. Engageant le dialogue avec des leaders religieux, des scientifiques, des auteurs, des professeurs et des psychologues, il a toujours prôné la mise en doute de toute parole émanant d'une autorité.

    Dans ses enseignements, Jiddu Krishnamurti montre que le grand secret du bonheur et de la liberté est de pouvoir simplement « renaître chaque jour » - ne pas rester prisonnier du passé, des conditionnements, de ce que la société nous impose...
    Mais comment apprendre à se donner la vie ? Et faire face alors à tous les défis du quotidien ? Jiddu Krishnamurti nous démontre, de manière très concrète, qu'il est possible de vivre autrement.

  • « Un monde où les idées n'existeraient pas serait un monde heureux car il ne comporterait pas ces forces si puissamment conditionnantes qui contraignent l'homme à des actions inappropriées, ces dogmes sacro-saints au nom desquels les pires des crimes sont justifiés, les plus grandes folies méticuleusement rationalisées. » Aldous Huxley, préface à La première et dernière liberté J. Krishnamurti n'a eu de cesse de réfléchir à la manière dont l'homme pouvait accéder à la vérité de la vie en se libérant de ses entraves que sont les idées préconçues, les traditions et les systèmes de pensée. Celui qui, toujours, refusa d'être perçu comme un penseur, un gourou ou un philosophe ne livre en aucun cas des solutions. Il ne prescrit pas de remèdes.
    La marche vers la liberté et la découverte de soi doit aboutir par chacun, et en chacun. Car, et c'est sans doute sa seule conviction énoncée comme telle : pour comprendre le réel, encore faut-il prendre connaissance de soi. Et pour se connaître soi-même, la première étape vers la libération consiste à s'échapper du carcan du conditionnement. Fuir le sempiternel rôle d'imitateur que s'est attribué l'homme et laisser jaillir l'état créatif. C'est cette libération de l'esprit statique, du connu, qui permettra à tout homme d'accéder au rang d'architecte d'une société nouvelle. Car le monde est fait par les hommes, et le mal qu'il exhibe n'est que le fruit pourri de leurs propres souffrances.
    L'éveil de l'intelligence s'impose sans conteste comme la somme des textes les plus lus de l'oeuvre krishnamurtienne. On y pénètre comme à l'intérieur de ces tentes où avaient pour habitude de se dérouler les causeries du « maître », dont une part importante est retranscrite dans cet ouvrage. Fidèle à sa « méthode », le penseur exhorte son auditoire à tenter d'éveiller son esprit de manière autonome, le soupçonnant parfois sans détour de sombrer dans le prêt-à-penser, le cliché, et l'amenant, lentement, par le dialogue et à grand renfort d'images, à voir et à comprendre en se dégageant du filtre de la pensée. Qu'il faut distinguer de l'intelligence. Nous vivons dans des concepts, des idées, c'est là le propre de la pensée. L'intelligence, au contraire, recouvre un « état de non-savoir » ; d'inter et de legere, elle invite à « lire entre les lignes ».
    De la Suisse aux États-Unis, en passant par l'Inde et la Grande-Bretagne, ces brillantes retranscriptions des conversations publiques de J. Krishnamurti s'étalent entre la fin des années soixante et le début des années soixante-dix. Anonymes, scientifiques et musiciens animent l'échange de leurs expériences personnelles. La vie, la mort, la peur, la violence, la liberté et bien d'autres notions viennent appuyer la tentative d'immobilisation de l'esprit, de « mise en veille » pour appréhender notre intérêt dans le monde et dans la vie et approcher L'éveil de l'intelligence.

    Sur commande
  • Dans cette série d'entretiens, Krishnamurti nous invite courageusement à explorer l'inconnu, « ce qui est au-delà des croyances et des théories, au-delà des espérances sentimentales et des assertions intellectuelles qui conditionnent nos existences ». Il nous engage ainsi à accomplir par nous-mêmes une véritable révolution de la conscience pour laisser pleinement s'exprimer la créativité de la vie.

  • Professeur d'origine indienne, Jiddu KRISHNAMURTI (1895-1986) a tenu, sa vie durant, d'innombrables conférences à travers le monde.Engageant le dialogue avec des leaders religieux, des scientifiques, des auteurs, des professeurs et des psychologues, il a toujour prôné la mise en doute de toute parole émanant d'une autorité.

    Comment se connaître suffisamment pour arriver à être plus libre ?
    Ce recueil de textes inédits invite à une révolution de notre propre esprit et nous encourage à être nous-mêmes à chaque instant.
    En rappelant les principes spirituels fondateurs de sa pensée, Jiddu Krishnamurti nous apprend à libérer notre mental, engoncé dans des carcans et des savoirs. Car c'est dans le silence et le calme que l'on peut retrouver un esprit vif, frais et innocent.
    Un guide pour briser les barrières que la société impose trop souvent et enfin briller de sa propre lumière.

  • « Lorsqu'on accepte ce qui est, il n'y a plus de lutte. Toutes les formes de lutte ou d'effort sont l'indication d'une distraction, et celle-ci existe tant que, psychologiquement, on cherche à transformer ce qui est en quelque chose qui n'est pas. »   Dans ces conférences données à Madras en 1947, Krishnamurti rappelle que chacun porte en lui-même le conflit et la confusion qu'il faut dépasser pour atteindre un renouveau de l'esprit. Il s'agit pour le penseur d'être dans un état d'esprit qu'il nomme « vivacité passive » ou « mécontentement disponible », propice à la lucidité. En effet, le chemin vers la libération intérieure passe par la prise de conscience de ce que l'on est. L'espace apparaît alors pour une autre façon de fonctionner, moins conflictuelle, plus paisible. « Reconnaître la vie pour ce qu'elle est met fin aux conflits. Le fait de discerner ce qui est, c'est déjà s'en libérer. »

    Sur commande
  • De l'éducation offre une réflexion philosophique sur l'éducation et le sens de la vie, la nature de l'enseignement, son rôle dans l'édification de la paix, et la liberté individuelle. Krishnamurti se fonde sur la connaissance de soi, l'éveil de l'intuition et sur l'importance de créer un environnement propice à la compréhension. L'auteur, qui toute sa vie porta un intérêt profond pour l'éducation et pour la construction d'écoles de par le monde, examine ici avec minutie ce qui selon lui pose problème avec l'éducation actuelle, et plus particulièrement l'erreur d'enseigner à nos enfants " quoi " penser plutôt que " comment " penser. Le livre aborde ainsi plusieurs points primordiaux comme la dimension sociale et la nécessité de changer les modes de pensée, sans jamais perdre de vue l'idée principale que tout repose sur le rôle des parents et éducateurs auprès des enfants.

  • Le vol de l'aigle

    Jiddu Krishnamurti

    • Pocket
    • 20 Février 2014

    « La liberté est pour la plupart d'entre nous une idée, ce n'est pas une réalité. Quand nous parlons de liberté, il s'agit de liberté extérieure : agir selon notre fantaisie, voyager, penser ce qui nous plaît. Son expression extérieure nous apparaît extraordinairement importante et plus particulièrement dans les pays où sévissent des tyrannies, des dictatures ; et, dans ceux où la liberté extérieure est possible, on recherche toujours plus de plaisir, de plus en plus de possession. » La voie suivie par Krishnamurti reflète ses convictions : il souhaitait avant tout mettre l'humanité dans un état de liberté inconditionnelle, la libérer de toutes les craintes ou contraintes qui séparent les hommes et les éloignent de la liberté.
    Ce livre est issu de conférences tenues à Londres, Amsterdam, Paris et Saanen, en Suisse, de mars à août 1969. Première publication ; Delachaux et Niestlé, Neuchâtel, 1971.

  • Le moi monte sans cesse et retombe toujours, toujours à la poursuite de quelque chose et toujours frustré, toujours gagnant et perdant toujours. il essaie sans cesse d'échapper à cette ronde épuisante de futilité. Il s'échappe par les activités extérieures ou par des illusions agréables, par la boisson, le sexe, la radio, les livres, la culture, les plaisirs, et ainsi de suite. Dans cet ouvrage, remarquable sur un plan littéraire, psychologique et philosophique, Krishnamurti nous montre le chemin de la véritable liberté, où il n'y a pas de passé, de peurs, de jugements ou d'illusions, juste une observation vigilante et attentive de ce qui est. Seul ce qui est libre connaît le bonheur, et la liberté vient avec la vérité de ce qui est. "

  • « L'homme a accumulé un savoir immense dans le domaine de la science, de la psychologie, de la biologie, des mathématiques, etc. [...] Ce savoir nous a-t-il donné la liberté, une vie juste, une vie qui soit fondamentalement bonne ? » Telle est la question qui traverse les conférences données par Krishnamurti en 1981 et 1982, en partie réunies dans ce livre. Avec l'intransigeance qui caractérise sa parole, le philosophe appelle à observer la condition humaine telle qu'elle est pour découvrir si un changement radical est possible, si le conflit, la douleur et la souffrance peuvent cesser. Or observer la condition humaine, c'est lui donner une attention complète, lui consacrer toute notre énergie, notre courage, notre coeur. Une telle compréhension est pure intelligence, libre de toute causalité. La flamme de l'attention est la voie d'un changement véritable.

    Sur commande
  • " Pour trouver la vérité ou Dieu, il ne doit exister ni croyance ni incroyance.
    Le croyant est semblable à l'incroyant, aucun d'eux ne découvrira la vérité car leur pensée est façonnée par leur éducation, par leur milieu et par leurs espoirs et craintes, leurs joies et leurs douleurs. L'esprit qui n'est pas libéré de tous ces facteurs de conditionnement ne pourra jamais, quoi qu'il fasse, trouver la vérité. " Authentique figure spirituelle de notre époque, Krishnamurti nous livre un message essentiel pour sortir de nos habitudes et penser librement.
    Dans ce troisième et dernier tome des Commentaires sur la vie, il invite chacun de nous à mieux se connaître et à entreprendre un " voyage sur une mer inconnue ".

    Sur commande
  • Que l'amour et la chasteté soient des expériences tournées vers la spiritualité, chacun peut le percevoir. Que le sexe y soit associé est inhabituel. Il fallait la liberté de Krishnamurti pour éclairer ces trois expériences de la même lumière spirituelle.
    Dans toute relation de couple, la question de l'amour se pose autant que celle du sexe. Pour Krishnamurti, il ne s'agit pas de nier toute pulsion sexuelle, mais d'éviter que l'assouvissement tourne à un rapport de domination.
    De même, la chasteté ne devrait pas être une question de contrainte mais de contexte, libre de son idéalisation par la pensée. Car la pensée est à l'origine de nos clivages. Réaliser cela offre un accès à la perception de ce qui est. C'est dans le silence de cette « conscience sans choix » qui ne juge ni ne condamne que jaillit l'amour.

  • Généralement, les ouvrages de Krishnamurti reproduisent ses différents entretiens et sont donc la transcription de ses paroles, non de ses écrits. Très rares sont les livres rédigés de sa propre main. C'est le cas ici et cette lecture revêt ainsi une importance capitale pour quiconque s'intéresse à l'homme et à sa doctrine.Ce "Journal" s'étend sur une période de six semaines en 1973 et d'un mois en 1975. Au fil des pages, Krishnamurti parle de lui-même et nous livre quelques souvenirs d'enfance. Cet ouvrage nous montre également à quel point son enseignement est inspiré par son rapport étroit avec la nature et combien est aigu son sens de l'observation.Beaucoup plus que ses autres livres, ce "Journal" nous parle surtout de Krishnamurti en personne et c'est ce qui le rend exceptionnel.

  • Dès 1929, Krishnamurti (1895-1986) s'est lancé dans des prises de parole publiques à travers le monde. Sa bataille ? Réfléchir à la manière d'accéder à la vérité de la vie en se libérant de ses entraves - l'accumulation de l'instruction, de la mémoire, des traditions et systèmes de pensée. Se délivrer de l'esprit statique, du connu, permettrait à chaque homme et à chaque femme de devenir l'architecte d'une société nouvelle.
    1968, aux États-Unis, c'est l'année de l'élection de Nixon, celle aussi de l'assassinat de Martin Luther King, et la quatrième année consécutive de guerre au Vietnam. Partout, l'american way of life est remise en doute. S'inscrivant dans ce contexte, Krishnamurti part à la rencontre des étudiants américains. La question qu'il leur pose, en substance, reste aujourd'hui encore d'une pressante actualité : comment penser une révolution qui ne soit pas sanglante, une « révolution fondamentale » qui naîtrait en chaque individu ?

    Sur commande
  • Jiddu Krishnamurti, professeur d'origine indienne, (1895-1986) a tenu, sa vie durant, d'innombrables conférences à travers le monde. Engageant le dialogue avec des leaders religieux, des scientifiques, des auteurs, des professeurs et des psychologues, il a toujours prôné la mise en doute de toute parole émanant d'une autorité.

    Si nous voulons favoriser une société plus juste, plus ouverte, il faut d'abord réfléchir à l'éducation. Telle est la conviction qui a motivé, toute sa vie, Jiddu Krishnamurti. Dans ce livre, le penseur s'adresse directement aux enfants et aux adolescents, soucieux de répondre à leurs questions. De manière fascinante, souvent surprenante, il encourage les jeunes à éviter les dogmes, la peur, les systèmes qui cloisonnent la pensée.
    Un magnifique hymne à la liberté.

  • Carnets

    Jiddu Krishnamurti

    • Rocher
    • 14 Octobre 2010

    Dans ce compte-rendu quotidien exceptionnel, nous assistons à ce que l'on pourrait appeler le jaillissement même de l'enseignement de Krishnamurti, son éclosion naturelle.
    Comme il l'écrit lui-même dans ces pages : " Il se produit à chaque fois quelque chose de nouveau dans cette bénédiction, une nouvelle qualité, un nouveau parfum, mais pourtant elle est sans changement " ; de même, l'enseignement n'est jamais identique, bien que souvent répété. Tout comme les arbres, les montagnes, les fleuves, les nuages, la lumière du soleil, les oiseaux et les fleurs décrits à maintes reprises sont éternellement nouveaux, puisqu'il les voit chaque fois avec des yeux qui ne s'y sont jamais habitués.
    Chaque jour, sa perception est entièrement neuve et il nous la transmet dans ces carnets.

    Sur commande
  • Maîtriser nos émotions pour les utiliser dans notre quête du bonheur.
    La joie, la peur, l'orgueil. Dans ce guide, Krishnamurti nous aide à comprendre nos émotions pour mieux les maîtriser et être plus heureux dans notre vie quotidienne.

  • Dans ce recueil de textes issus de conférences, Krishnamurti s'interroge sur la question de l'autorité. Selon Jiddu Krishnamurti, la capacité de s'affranchir d'une autorité externe ou de celle qu'exerce sur nous notre expérience passée est l'unique voie permettant d'accéder au réel. Krishnamurti aborde aussi le rôle des émotions en matière d'autorité, la relation entre le moi et l'expérience, la distinction observateur/observé, la vraie nature de la liberté.
    Par son approche pédagogique et visionnaire, il offre à ses lecteurs la possibilité d'échapper à des schémas de pensée persistants grâce à un déchiffrement novateur de la dynamique de l'être.

empty