• Clairvaux, ce nom au fort pouvoir d'évocation, résonne aujourd'hui encore dans toute l'Europe.
    Si certains murs ont été élevés au XIIe siècle à l'initiative de Bernard de Clairvaux - à jamais associé à l'abbaye qu'il fonda en 1115 - d'autres leur ont succédé pour donner forme à des bâtiments toujours plus majestueux, jusqu'au grand cloître du XVIIIe siècle.
    La Révolution mit un terme à sept siècles de présence cistercienne et l'Etat fit l'acquisition des lieux en 1808 pour y établir ce qui allait devenir la plus célèbre prison de France.
    Sa fonction carcérale tendant à disparaître, il est désormais possible de dresser un « état des lieux » de ce patrimoine, où coexistent les vestiges de l'abbaye et les traces du passage des détenus.

    Sur commande
empty