La Boite A Bulles

  • Le patron de Théocrite est plus grand, plus gras, plus fort que lui. Normal puisque c'est son patron ! Au travers de leurs dialogues, de leur opposition, de leurs rapports de force se trouve résumée la problématique actuelle du monde du travail, de l'argent, de la rentabilité, des cadences, du chômage, du libéralisme et de la publicité. Une vision critique du choc entre la pensée unique du rendement et la vie quotidienne des employés. Le tout dans un décor paradisiaque et ostentatoire où l'étalage des moyens contraste avec la difficulté de vivre.

    Sur commande
  • Béret ou casquette vissée sur la tête, les personnages de Jean-Luc Coudray usent (et abusent) du remarquable don qu'est la parole.

    Avec un regard tantôt amusé, tantôt amuseur, toujours observateur, Coudray assaisonne les innombrables petits paradoxes de notre époque, mais aussi ces contradictions intemporelles auxquelles l'homme se confronte depuis la nuit des temps.

    Religion, code de la route, politique, amour, famille, patrie, les sujets se suivent et ne se ressemblent pas toujours, dans ce qui constitue un formidable recueil de pensées et réflexions en tous genres. Sans oublier le rôle de l'artiste dans notre bonne société.

  • Béret ou casquette vissée sur la tête, deux hommes dissertent de l'air du temps. En quelques répliques, Jean-Luc Coudray met en scène des réflexions sur la vie ordinaire qui révèlent les petites contradictions de notre temps. Politique, art, religion, problèmes de société, tous les sujets sont abordés avec esprit et humour.
    Servies par un graphisme simple et rond, ces conversations se jouent habilement du langage et rendent chaque lecteur un peu philosophe... Entre Le Chat (Geluck) et Le Baron noir (Got et Pétillon), des strips d'humour aussi irrésistibles que pertinents...

  • Béret ou casquette vissée sur la tête, les personnages de Jean-Luc Coudray usent (et abusent) du remarquable don qu'est la parole.
    Avec un regard tantôt amusé, tantôt amuseur mais toujours observateur, Coudray assaisonne les innombrables petits paradoxes de notre époque, mais aussi ces contradictions intemporelles auxquelles l'homme se confronte depuis la nuit des temps.
    Religion, code de la route, politique, amour, famille, patrie, les sujets se suivent et ne se ressemblent pas toujours, dans ce qui constitue un formidable recueil de pensées et de réflexions en tous genres. Sans oublier le rôle de l'artiste dans notre bonne société...
    L'Anthologie nous propose un bouquet de bons mots particulièrement riche ! Une bible à garder sur sa table de chevet !

    Sur commande
  • Après les ours, les manchots, et les primates, c'est au tour des extraterrestres de passer sous le regard toujours aussi décalé des frères Coudray... et c'est toujours aussi réussi !

    Les ovnis arrivent sur terre et, avec Jean-Luc et Philippe, ce ne sont évidemment pas de simples soucoupes volantes, mais bien plutôt des cocottes minutes, fers à repasser ou pots de fleur !

    Un recueil de gags en une page, extrêmement lucides sur notre société, notre mode de vie, et notre rapport aux autres.
    C'est tout à la fois, drôle, incisif, et perspicace.

    Mêlant dessins, et incrustation d'objets, ce livre est un OVNI à lui tout seul !

    Sur commande
  • Au blanc venu étudier « leurs moeurs », le chef du village répond : « nous n'avons pas de moeurs. Nous n'avons que des habitudes de vie qui sont la résultante d'une longue adaptation à l'environnement qui s'est affinée et transmise de génération en génération. D'autre part nous avons des rites magiques qui ne sont pas des moeurs mais bien des techniques dont nous vous prouverons l'efficacité !! » Nous voici donc avertis.

    Paru en 1989 aux éditions Rackham, cet ouvrage pétri d'humour, d'exotisme et de décalage reçut l'Alph Art Coup de coeur à Angoulême en 1990. Le revoici dans une nouvelle version mise en lumière et en aquarelles par Joël Alessandra, cet aquarelliste amoureux de l'Afrique à qui l'on doit Fikrie et Dikhil.

    Comme le dit Alexandro Jodorowsky dans sa préface : « Séjour en Afrique est l'histoire d'une initiation. Cet ethnologue venu étudier les moeurs d'une petite tribu africaine est en fait, sans le savoir, à la recherche de lui-même. Il ne trouvera son être essentiel qu'avec une remise en question complète de ses principes. (.) Alain Garrigue et Jean-Luc Coudray ne sont jamais allés en Afrique, mais la vision qu'ils nous en donnent n'en est que plus réelle. »

  • Le film de Luc Jacquet « La Marche de l'Empereur » a appris au grand public infiniment de choses sur les moeurs de nos amis Manchots. Leur cycle de reproduction, leurs amours et leur courage sont désormais légendaires bien au-delà de la région la plus isolée et inhospitalière du monde ! On croyait donc tout connaître ces drôles d'Oiseaux. Mais on avait tort... Les caméras à peine éteintes, les frères Coudray se dissimulaient dans les glaces du Sud et observaient à leur tour ces désormais célèbres Empereurs. Ces derniers leur révélèrent un autre versant de leur véritable nature et de l'infinie richesse de leur condition. Il en ressort que les Manchots portent des moufles, ne craignent pas le froid emmitouflé dans leur pelage, sont parfaitement ambidextres, nagent parfois avec un tuba et volent au même titre que leurs cousins pingouins (mais sous l'eau !) !
    Et qu'importe si ces découvertes ne sont pas scientifiquement prouvées : elles sont humoristiquement imparables !

    Sur commande
empty