• De la sortie d'Égypte à la Terre promise, en passant par la révélation du Sinaï, le livre de l'Exode a nourri tous les grands récits de l'émancipation du monde moderne. Mais que dit-il vraiment ? Une introduction passionnante, inégalée en profondeur et simplicité.

    C'est Jean-Louis Ska, membre de la Compagnie de Jésus, spécialiste de l'Ancien Testament et professeur émérite d'exégèse à l'Institut biblique de Rome qui se fait ici votre guide pour découvrir le livre de l'Exode.
    Identification de l'auteur ou des auteurs, contexte scripturaire, historique, culturel et rédactionnel, analyse littéraire, structure et résumé, examen détaillé des grands thèmes, étude de la réception, de l'influence et de l'actualité, lexiques des lieux et des personnes, chronologie, cartes géographiques, bibliographie : les plus grands spécialistes de l'Écriture se font votre tuteur. « Mon ABC de la Bible », ou la boîte à outils d'une lecture informée et vivante du Livre des Livres.

  • Quel est le but de cette nouvelle et brève introduction ? Elle réunit deux objectifs. Le premier est de fournir un instrument simple pour une première lecture de la Bible. Elle veut donc répondre aux premières questions que se pose un lecteur peu familier avec la Bible. Le second est d'aider à une lecture critique de la Bible, c'est-à-dire à maintenir une juste distance pour éviter les problèmes qui surgissent lorsqu'on prend le texte à la lettre.
    Jean-Louis Ska a réussi le tour de force de nous rendre accessibles et clairs les grands textes les plus complexes de la Bible.
    Tous les livres sont présentés et toutes les grandes questions abordées :
    Formation de la Bible, histoire des Hébreux... Mais aussi les énigmes bibliques comme le mal dans le livre de Job, la conquête de la Terre promise, la traversée de la mer Rouge...
    Enfin ce petit livre est d'une rare qualité pédagogique, touchant aux questions les plus sensibles de l'interprétation des textes et des rapports entre Bible et histoire.

    Sur commande
  • «Je vais ouvrir la bouche pour une parabole,et énoncer les énigmes du passé» (Ps 78,2). L'ouverture du Psaume 78 a suggéré son titre au présent ouvrage, qui interroge à double titre «les énigmes» dont la Bible est tissée. Ces énigmes sont d'abord celles de l'histoire, que les trouvailles et les enquêtes des archéologues et des historiens obligent à considérer sous un nouveau jour. Ces énigmes sont aussi celles des récits par lesquels la Bible transmet à ses destinataires, avec un art qui lui est propre, un message original sur l'histoire du peuple d'Israël. Avec sagacité et un grand sens pédagogique, Jean-Louis Ska nous apprend à lire la Bible à ces deux niveaux, qu'il s'agisse du récit des origines, des figures d'Abraham et de Moïse, de la conquête de la terre de Canaan, des personnages royaux de David et de Salomon, ou de la fin des royaumes d'Israël et de Juda. Dévoilant leurs dimensions à la fois historiques, littéraires et théologiques, les énigmes du passé en deviennent autant de paraboles pour les croyants que nous sommes. Lecteurs et explorateurs, nous découvrons, d'un livre vieux de deux mille ans et plus, l'étonnante jeunesse. La presse en parle «C'est le mérite de l'auteur que de faire voir que ces textes tiennent davantage de l'oeuvre d'art que de l'historiographie, de la théologie que de l'archéologie.» André Wénin (Revue théologique de Louvain) «[...] un ouvrage à prendre comme une source d'eau fraîche, indispensable pour une approche intelligente et apaisée du corpus biblique.» Pierre Gibert (Recherches de science religieuse) «[...] passionnant ouvrage qui doit être chaleureusement recommandé.» François Brossier (Le Monde de la Bible) «L'ouvrage de Ska [...] invite le lecteur à s'interroger sur les rapports complexes entre l'oeuvre et le réel, le passé littérairement construit et la quête historique. Voilà qui permet d'échapper au fondamentalisme, mais tout autant à l'historicisme en redonnant au récit sa consistance propre : c'est là le plus grand intérêt de l'ouvrage.» Philippe Abadie (Esprit et Vie)

    Sur commande
  • Ce livre est une exploration originale des différents visages de la divinité dans la Bible. Il propose ainsi un parcours passionnant des manifestations de Dieu dans les récits bibliques et les lectures, les interprétations que nous pouvons en faire aujourd'hui. Apparaît alors un Dieu humain, imprévisible, voire insolite, souvent si proche de nous qu'il en devient étrange...

    Sur commande
  • Comment présenter aujourd'hui le pentateuque, alors que le modèle explicatif - l'hypothèse documentaire - qui en a assuré l'intelligibilité critique pendant près d'un siècle semble avoir vécu ? dans l'ouvrage que voici, j.
    -l. ska propose les éléments d'une synthèse nouvelle.
    Dans un préalable, l'auteur prend la mesure du pentateuque dans sa forme actuelle et canonique. cet état des lieux permet de faire ressortir le " relief " des textes législatifs et narratifs. des fractures significatives et des techniques rédactionnelles déterminées se laissent repérer, que l'auteur interroge de manière renouvelée. sur ces bases, en s'appuyant sur l'histoire de la recherche, j.
    -l. ska propose sa propre synthèse. s'il fait le deuil d'un document complet pré-exilique, il met en lumière les tenants et aboutissants de la création du pentateuque à l'époque perse.
    à la manière de jacob qui demeure blessé après la lutte avec l'ange, le pentateuque porte en lui les cicatrices de son histoire tourmentée. l'histoire de sa formation, montre j. -l. ska, se confond avec son message, parce que cette histoire est une histoire de mort et de résurrection, celle du peuple d'israël ressuscité après l'expérience mortifère de l'exil.

  • Le Pentateuque est un "chantier toujours ouvert", comme l'ont amplement démontré les recherches des années récentes : les incertitudes engendrées par la crise de la théorie documentaire ont en effet appelé de nouveaux réflexes interprétatifs, dans un dialogue étroit avec les données historiques et les sources du Proche-Orient ancien. L'ouvrage que voici illustre ces nouvelles explorations. Il s'ouvre en interrogeant de manière neuve des textes apparemment connus de la Genèse et de l'Exode. A l'issue de cette première traversée, l'auteur est à même d'exposer les principes herméneutiques qui le guident, à la fois classiques et originaux. Il reprend alors l'étude du Pentateuque, en suivant à la trace deux de ses protagonistes principaux : Abraham et Moïse. Dans les chapitres conclusifs, l'auteur se focalise sur l'hérédité de ce dernier, c'est-à-dire sur la loi de Moïse. Il cherche tout d'abord à comprendre d'où vient cette loi qui s'imposa après l'exil ; il se demande ensuite si elle est le produit d'une politique particulière dans le contexte de l'Empire perse ; il s'interroge enfin sur, deux aspects importants de la législation du Pentateuque : les sacrifices, d'une part ; le premier commandement, celui de l'amour, d'autre part.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Destiné à des lecteurs qui connaissent bien l'ancien testament, l'évangile selon saint matthieu est comme une "cantate à deux voix" : d'une part, il raconte les événements les plus importants de la vie de jésus et, d'autre part, il en propose une interprétation basée sur les ecritures hébraïques.
    Ce livre sur matthieu explique quelques pages choisies du premier évangile en montrant quel usage celui-ci fait de l'ancien testament. on y montre en même temps combien le nouveau testament s'enracine dans l'ancien, et comment l'un et l'autre s'illuminent réciproquement. au long des différents chapitres, le lecteur est donc invité à parcourir non seulement les paysages connus de l'évangile, mais aussi à découvrir, derrière les panoramas familiers, un monde peu exploré, c'est-à-dire de nombreux sites moins connus de l'ancien testament.
    L'image du maître de maison "qui tire de son trésor du neuf et du vieux" (mt 13,52) en fournit une importante clé de lecture.

  • Aujourd'hui tous, jeunes ou moins jeunes, se posent des questions essentielles sur le sens de l'existence humaine, notamment quand celle-ci est affrontée à la violence, à l'échec et à la mort.
    Les trois brèves études de Jean-Louis Ska, rassemblées dans ce cahier, nous font entrevoir comment la Bible entend répondre à ces questions fondamentales. Avec la pédagogie qui lui est propre, l'Ecriture montre qu'il est toujours possible de renverser le signe de nos expériences les plus négatives. Pour ce faire, l'auteur relit avec attention quelques grandes pages de la Bible, de l'Ancien Testament d'abord - le Dieu potier (Jr 18) , le Déluge (Gn 6), David dansant devant l'arche (2S 6) -, puis des Evangiles - les pèlerins d'Emmaüs (Lc 24) et Marie-Madeleine au tombeau (Jn 20).

  • Esquisses pour un portrait : Abraham, le " père des croyants ", dans les traditions juive, chrétienne et musulmane.
    Nous pensions connaître l'Abraham biblique, ce vieillard qui, au soir de sa vie, se lance dans une aventure dont il ne connaît pas l'issue. Or, trois religions considèrent Abraham comme leur ancêtre et toutes trois s'inspirent du portrait que propose le Premier Testament.
    La tradition juive est la première à réinterpréter Abraham pour faire face aux défis lancés par les vicissitudes de l'histoire.
    Le Nouveau Testament, qui dépend en partie de la tradition juive de l'époque, enrôle Abraham dans son projet de définir la nouvelle " voie " ouverte par l'annonce de l'Evangile, dans un monde où se côtoient juifs et païens. Vient enfin l'islam, la religion que le Coran définit comme " religion d'Abraham ".
    Mais revenons au chêne de Mambré, où Abraham accueille ses hôtes. Le dialogue entre juifs, chrétiens et musulmans tient aujourd'hui de la gageure.
    Les croyants au Dieu unique n'ont-ils pas tout à gagner de l'hospitalité croyante qui animait " leur " patriarche ?

    Sur commande
  • La première partie de cet ouvrage, publiée à l'origine dans la revue Numen sous le titre «You must Nott Add to What I Command You : Paradoxes of Canon and Authorship in Ancient Israel», a été traduite par Vincent Sénéchal ; la seconde, rédigée par l'auteur en vue de cette publication, a été traduite par Jean-Pierre Sonnet. Avant-propos : Jean-Louis SKA La croissance du corpus biblique a été le lieu d'une intense et paradoxale activité de réécriture des textes anciens, reçus comme Parole de Dieu, et donc canoniquement clôturés. Si la révélation divine se fait «une fois pour toutes», des scribes ont pris sur eux d'inscrire le nouveau dans l'ancien, afin que l'antique parole scriptuaire soutienne, encore et toujours, la vie du peuple. Dans l'étude que voici, B.M. Levinson met en lumière les voies et moyens de cette entreprise d'imagination critique, qui anticipe et prépare celle de la tradition rabbinique. Il parcourt les étapes de la réécriture biblique d'un passage du Décalogue qui en vint à dire le contraire de ce qu'il disait, pour que soit théologiquement affirmée la doctrine de la responsabilité individuelle. L'essai se poursuit par une bibliographie commentée, qui établit la généalogie de larecherche contemporaine sur les formes d'exégèse intra-biblique. Ainsi que l'écrit Jean-Louis Ska dans sa préface, «le lecteur sera fasciné par ce décodage qui ne se contente pas de souligner l'unité des textes comme se plaisent à faire les méthodes synchroniques ou de repérer les ruptures et les contradictions dans ces mêmes textes comme le préconisent les méthodes diachroniques classiques. La méthode illustrée dans ces pages cherche plutôt à montrer que, dans la Bible, le présent discute sans cesse avec le passé qu'il adapte, corrige et peut même contredire en prétendant le transmettre avec le plus grand respect.» Il y a ici de quoi éclairer notre modernité : «La Bible elle-même a introduit et développé cette lecture innovatrice dont nous sommes les lointains héritiers. La presse en parle 'Il s'agit, à l'heure actuelle, de la meilleure introduction à l'exégèse intra-biblique et sa lecture est simplement indispensable à toute personne intéressée par cette approche et par ses enjeux, que ce soit sur le plan méthodologique, historique ou encore herméneutique'. Christophe Nihan (Henoch: Studies in Judaism and Christianity from Second Temple to Late Antiquity) «Levinson atteste non seulement de l'importance du rôle des scribes - dans la révélation divine, 'la voix humaine ne s'est pas tue, elle s'est amplifiée' - et de leur ingéniosité à innover et même à subvertir le texte, mais il oblige aussi, plus largement, à reconsidérer les notions de canon et de tradition dans leur articulation réciproque et leur rapport dialectique. Il offre enfin une occasion unique de réanimer un dialogue critique entre les études bibliques et les sciences humaines au profit du renouvellement de ces dernières». Didier Luciani (Vies consacrées) 'En un mot, c'est une lecture qu'on ne peut que recommander chaudement à quiconque veut lire intelligemment les textes bibliques, en particulier les textes juridiques'. Jean-Louis Ska (Nouvelle Revue Théologique) 'A sophisticated understanding of how canonization should be conceived in Judaism. An important work, rendered all the more useful by its third part, which is a bibliography'. John Barton (Society for Old Testament Study Book List 2007) 'The longest part of his study is devoted to show the innovation during the formation process of the canon... This part of Levinson's book is revealing and excellent, as he brilliantly demonstrates intrabiblical exegesis. He suggests that this can serve as a guide for modern exegesis'. Walter Vogels (Review of Biblical Literature) 'Altogether, this is a stimulating study'. P.S. Johnston (Vetus Testamentum)

    Sur commande
empty