• Nous avons une âme, nous dit l'auteur, et même plus : nous sommes une âme. Or, nous sommes  attaqués par trois ennemis qui veulent, insidieusement ou frontalement, nous décourager et nous  détourner de la voie du bonheur : ce sont la chair, le monde et le démon. Ces trois ennemis n'ont  qu'une crainte : rencontrer en nous le Christ, le puissant gardien de notre âme. C'est là le secret pour les  vaincre, à travers des remèdes simples et à notre portée que l'auteur nous détaille : l'amour de l'Église,  la prière, la pratique des sacrements, l'accueil de l'Esprit Saint, l'intercession de la Vierge Marie et de  saint Joseph...    Un petit livre lumineux qui fera beaucoup de bien ! 

  • Discours T.3 ; la grâce d'un confinement réussi Nouv.

    Dans ce numéro 3, le père Jean-Georges Boeglin vient nous aider à tirer profit, pour nous et pour les autres, d'un confinement subi et vécu comme une vie au rabais, quand il peut au contraire être l'occasion de redonner du sens à nos vies.

    Sur commande
  • Après avoir écrit des ouvrages de théologie, de spiritualité et de réflexion sur la place des religions et des Églises dans l'Europe qui se construit, l'auteur voudrait entamer une conversation amicale avec tout lecteur aimant dialoguer.

    C'est ainsi qu'est né ce livre, où ont été thésaurisées diverses anecdotes et conversations avec des personnes rencontrées au fil des activités de l'auteur.

    Un effort réflexif plus personnel accompagne ces échanges nourris tout autant des pensées et des réactions de ses nombreux interlocuteurs. Dieu ne cesse de vouloir rencontrer l'homme pour dialoguer avec lui. Il n'est donc pas exagéré de dire que le christianisme n'en est qu'à son début. De plus, ne sommes-nous pas à l'orée d'une nouvelle civilisation, plus multiforme que jamais ? Quelle chance pour l'Évangile : à vin nouveau, outres neuves !

    Sur commande
  • Le livre du père Boeglin a pour objet une problématique tout à fait centrale dans les préoccupations du concile Vatican II : la manière dont le ministère du successeur de Pierre peut et doit s'articuler avec l'ecclésiologie de communion telle qu'elle a été développée par le dernier concile.
    Mgr Joseph Doré l'indique dans sa préface : " Nombreuses sont de fait les études consacrées soit au ministère du pape soit à l'ecclésiologie de communion. Plus rares sont en revanche celles qui cherchent à situer l'un par rapport à l'autre. " Ici c'est bien l'ensemble de l'ecclésiologie qui est envisage dans une relecture attentive du texte de Lumen gentium. Relecture d'autant plus importante que ce texte se présente comme un véritable tournant ecclésiologique.
    L'importance de ces développements du point de vue de la vie la plus concrète de l'Eglise catholique elle-même n'a guère besoin d'être soulignée. Ses enjeux oecuméniques non plus : le pape Jean-Paul II n'a-t-il pas dit lui-même dans Ut unum sint que la définition de sa primauté constituait une question incontournable pour l'avancée de l'oecuménisme ? L'auteur fait écho à ces propos lorsqu'il énonce que " c'est à 1'"invention" éventuelle d'un nouveau style d'exercice du ministère du pape qu'il faut s'atteler en tenant compte des caractéristiques spécifiques de communication mondialisée du XXIe siècle " et lorsqu'il met en évidence le caractère proprement épiscopal du ministère pétrinien.
    Attentif à montrer comment les formes de la vie ecclésiale trouvent leur fondement dans le mystère même de l'Eglise, Jean-Georges Boeglin fait dialoguer, avec clarté, histoire et théologie, mémoire et intelligence. Il initie avec nuances et sensibilité aux équilibres théologiques et institutionnels essentiels à la vie de l'Eglise. A l'heure du quarantième anniversaire de Lumen gentium (21 novembre 1964), le père Boeglin porte son regard en avant, sur une future Eglise unie et oecuménique.
    Son essai est une contribution de premier ordre à la construction de cet avenir.

    Sur commande
  • Après avoir caractérisé le modèle catholique des relations Eglise-Etat selon son contenu et son évolution historique, le premier tome de cet ouvrage étudie la situation des religions dans les divers pays italo-ibériques sous l'angle de l'influence du modèle catholique. Il ressort de cette première analyse que ces pays d'anciennes traditions catholiques sont aussi ceux qui, à l'heure actuelle, font le plus droit aux autres confessions religieuses.

  • Dans le second tome, l'analyse menée sous l'angle de l'influence du modèle, étudie tous les autres pays européens et conduit à voir qu'il n'existe aucun pays sans, au moins, un minimum de gentleman-agreement avec l'Eglise catholique. Les autres cultes sont souvent traités à l'heure actuelle de la même manière. Le troisième partie prospective envisage d'un point de vue juridique des accords de coopération possibles entre l'union politique de l'Europe et les Eglises.

empty