• Alors que, dans nos sociétés occidentales, la pratique religieuse traditionnelle s'effondre, la spiritualité, quant à elle, jouit d'une faveur toujours plus grande. Mais qu'est-ce que la spiritualité? Comment situer celle se réclamant du christianisme dans ce qui est devenu une véritable nébuleuse? En se mettant sur les traces de Jésus et en explorant la mémoire culturelle des premiers témoins, on tentera de dégager quelques traits essentiels de leur vie spirituelle. On découvrira alors que la spiritualité chrétienne est une spiritualité de la relation où la reconnaissance, le bonheur, la justice, la liberté, la foi et la prière jouent un rôle primordial. Mais c'est également une spiritualité qui construit un rapport au monde, à la nature, au temps, à la mort tout à fait original et souvent occulté dans la longue histoire de l'Église.

  • Ecrit en plusieurs phases vers la fin du premier siècle au sein d'une école théologique établie en Syrie ou en Asie-Mineure, l'évangile selon Jean est l'un des textes majeurs de la Bible chrétienne. Distinct des trois évangiles synoptiques avec lesquels il a peu d'éléments en commun, il s'inscrit dans une volonté d'affermir la foi des premiers chrétiens, désorientés notamment par les conflits avec la synagogue et la perte de pertinence des premières confessions de foi. Conformément aux principes du commentaire exégétique, ce volume propose une traduction appuyée sur la critique textuelle, des informations historiques, littéraires et théologiques portant sur les douze premiers chapitres de l'évangile. Ceux-ci présentent la révélation de Jésus devant le monde au fil de son activité publique marquée notamment par des tensions toujours plus vives avec les autorités religieuses jérusalémites qui aboutiront à la passion et à la crucifixion, épisodes centraux des chapitres 13 à 21 déjà commentés dans le volume paru en 2007. Dans cette nouvelle publication, des épisodes aussi fameux que les noces de Cana, le discours du bon berger ou le retour de Lazare à la vie sont ici commentés par un exégète au sommet de son art.

    Sur commande
  • Ce deuxième volume du commentaire de l'évangile selon Jean évoque la révélation du Christ devant les siens, alors que les 12 chapitres précédents dépeignaient la révélation du Christ devant le monde. Ces chapitres 13 à 21 sont ici soumis à une analyse et une explication rigoureuses, suivant les principes de la collection du Commentaire du Nouveau Testament selon lesquels les méthodes classiques ou contemporaines des sciences humaines donnent un accès privilégié au sens théologique des écrits bibliques. Si ce tome Il paraît avant le I, c'est notamment parce que la clé de compréhension de l'évangile selon Jean est donnée par les discours d'adieu qui jalonnent les chapitres 13 à 17. Le commentaire proprement dit se déploie à deux niveaux clairement identifiables. Le corps du texte se concentre sur l'interprétation suivie des séquences de l'évangile sous sa forme canonique. En complément, dans l'appareil de notes, le lecteur trouvera des renseignements de tous ordres (critique textuelle, informations historiques, littéraires, etc.) ainsi qu'une présentation des différentes positions défendues dans la littérature secondaire. La conclusion placée après chaque péricope présente sous une forme synthétique les résultats de l'exégèse et en formule l'enjeu théologique. L'évangile selon Jean est un texte d'une grande densité théologique. A celui qui prend le temps de s'approcher de ce monument de la littérature chrétienne primitive, il est donné de découvrir une interprétation de Jésus de Nazareth d'une profondeur, d'une sagacité et d'une originalité extraordinaires.

    Sur commande
  • Partageant quelques traits communs avec les évangiles synoptiques, l'évangile de Jean s'en distingue fortement sur des points essentiels. La prédication du Royaume de Dieu si présente chez Marc, Matthieu et Luc y est absente et les récits narratifs y sont beaucoup moins nombreux au profit de grands discours prononcés par Jésus et qui concernent essentiellement le rapport du croyant à sa propre foi.
    Même si cet évangile est contemporain dans son écriture des évangiles synoptiques, il s'en distingue donc fortement en laissant apparaître les contours d'une école théologique qui s'empare de la mémoire communautaire à propos de Jésus pour fonder un discours de structuration spirituelle. Faut-il privilégier cet écrit ou au contraire le mettre de côté ? Dans cette présentation très éclairante de l'évangile de Jean, son meilleur spécialiste francophone actuel Jean Zumstein observe que le christianisme des origines se caractérise par une très grande diversité qui en fait sa richesse et son succès.
    Contre toute approche unilatérale ou fondamentaliste de la Bible, il démontre que le rapport au Nouveau Testament suppose une liberté et une autonomie individuelles qui se situent au coeur même des textes fondateurs.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Le Notre Père. Prière de tous les chrétiens, elle est le trait d'union par excellence qui les réunit au-delà de leurs différences. Pourtant le Notre Père est en danger. En danger d'être récité machinalement sans être vraiment compris. En danger de devenir une litanie sans âme. Aussi est-il nécessaire de nous demander ce qu'il signifie. Quand Jésus l'a enseigné à ses disciples, il ne voulait certainement pas les condamner à de vaines redites.
    Il a même vécu si intensément chacune de ses demandes qu'il nous entraîne, à travers elles, dans une nouvelle manière de vivre. Car, enfin, qui est notre Dieu? Et quelle est notre situation de croyant dans le monde? Quelle est notre espérance? Quelle est notre responsabilité? Or voici que Jésus nous offre de prier un Père accessible et compatissant. Et puis, après qu'on lui a demandé de prendre toute la place dans notre réalité humaine, il nous donne la permission de lui demander tout ce qui nous est nécessaire.

    Sur commande
  • Jean Zumstein, grand spécialiste francophone de Jean, propose ici un recueil de ses contributions majeures sur la tradition johannique, et en particulier l'évangile de Jean, parues depuis 1990. Ces articles constituent une documentation précieuse qui accompagne de manière idéale son grand commentaire sur l'évangile de Jean (Labor et Fides, 2007 et 2014) et précise notamment certains choix méthodologiques centraux.

    Sur commande
  • Le Notre Père...
    Prière de tous les chrétiens, trait d'union par excellence qui les réunit au-delà de leurs différences. Pourtant, le Notre Père est en danger. En danger d'être récité machinalement sans être vraiment compris. En danger de devenir une litanie sans âme. Aussi est-il nécessaire de nous demander ce qu'il signifie. Quand Jésus l'a enseigné à ses disciples, il ne voulait certainement pas les condamner à de vaines redites.
    Il a même vécu si intensément chacune de ses demandes qu'il nous entraîne, à travers elles, dans une nouvelle manière de vivre. Car enfin, qui est notre Dieu ? Et quelle est notre situation de croyant dans le monde ? Quelle est notre espérance ? Quelle est notre responsabilité ? Or voici que Jésus nous offre de prier un Père accessible et compatissant. Et puis, après qu'on lui a demandé de prendre toute la place dans notre réalité humaine, il nous donne la permission de lui demander aussi tout ce qui nous est nécessaire.
    Dans un style vigoureux et stimulant, ce petit livre nous aidera, par son originalité, à faire nôtre, au coeur de notre vie personnelle autant que communautaire, la prière de Jésus.

    Sur commande
  • Sur commande
  • MayDay

    Dorothée Zumstein

    • Quartett
    • 15 Janvier 2017

    Harcelée par la presse à sensation Kate Lyons, 40 ans, accepte de répondre à une interview et de revenir, une bonne fois pour toutes, sur ce passé qui hante la femme qu'elle est devenue... En 1968, la jolie petite fille aux cheveux noirs et aux grands yeux bleus qu'elle était s'appelait Mary Burns. Elle vivait à Scotswood, où, au printemps 1968, deux garçonnets de trois et quatre ans furent découverts morts, l'un dans une maison abandonnée, l'autre dans un terrain vague. Quelques mois plus tard, Mary Burns était jugée coupable du meurtre des deux enfants ; elle avait 11 ans. Devenue Kate pour échapper à son passé et changer de vie, en quête d'une identité à reconstruire, Mary remonte le temps à la rencontre de sa propre histoire et de celle de sa famille... Les personnages et les faits évoqués dans Mayday s'inspirent très fidèlement de l'affaire Mary Bell. Les lieux et les dates ont été respectés.

  • Alias Alicia

    Dorothée Zumstein

    A travers le personnage de l'actrice, qui s'est aventurée bien naïvement dans le dédale des simultanéités, Dorothée Zumstein réhabilite, redonne voix à toutes les grandes massacrées du cinéma et du théâtre. Et le destin de Vivien Leigh, l'inconcevable Vivien Leigh dont le corps passe sans coup férir et en dix ans de Scarlett O'Hara, boudeuse, triomphante dans Autant en emporte le vent, à Blanche Dubois, sèche et cauteleuse, percluse de dépression dans Un tramway nommé désir, Vivian Leigh semble offrir un miroir particulièrement terrifiant à l'actrice. Presque autant que Médée que Dorothée Zumstein fait surgir elle aussi : Plus on combat le brasier plus il brûle avec force / Il retourne nos armes contre nous.

    Sur commande
  • Qui n'est pas avec nous est contre nous !
    Et qui n'est pas avec vous est contre vous !
    Nous sommes le mal.
    Vous êtes le bien.
    Pour être du côté du bien, Il suffit donc aujourd'hui, dans ce pays D'être contre nous.

    Mémoires Pyromanes s'inspire de la vie de Ulrike Meinhof, journaliste, puis militante de la Fraction armée rouge, retrouvée pendue dans sa cellule, le 8 mai 1976, dans la prison de Stuttgart-Stammheim.

    Sur commande
  • Never Never Never est une pièce de prénoms : Ted, Sylvia, Assia. Les initiales des noms de famille sont indiquées dans la liste des personnages, les noms eux-mêmes cités dans les sources. Mais ils n'interviennent pas dans le texte, excepté une unique occurrence de celui de Sylvia Plath. Il s'agit donc d'une histoire privée.
    Deux des personnages sont ouvertement, officiellement des fantômes. Dorothée Zumstein a dessiné l'arène. On voit et on entend enfin selon un ordre qui est celui du cruel et du sensible, et qui est insaisissable, incertain et recommencé, chaque fois à reprendre.

    Sur commande
  • Pour raconter l'histoire d'Egon Schiele, Dorothée Zumstein établit un code, une convention qui part d'une réalité. Les personnages inscrits dans des espace-temps différents ne peuvent communiquer, sauf dans le prologue et l'épilogue, zones d'utopie et d'uchronie de la fiction dans lesquelles l'espace et le temps du théâtre passent au premier plan. Le 8 des années des trois personnages se renverse et devient le symbole de l'infini.

    Sur commande
  • Big blue eyes.
    Harcelée par la presse à sensation Kate Lyons, 40 ans, accepte de répondre à une interview et de revenir, une bonne fois pour toutes, sur ce passé qui hante la femme qu'elle est devenue... En 1968, la jolie petite fille aux cheveux noirs et aux grands yeux bleus qu'elle était s'appelait Mary Burns. Elle vivait à Scotswood, banlieue de Newcastle - ville du Nord de l'Angleterre frappée par le déclin de l'industrie navale et la fermeture des mines. À Scotswood où, au printemps 1968, deux garçonnets de trois et quatre ans furent découverts morts, l'un dans une maison abandonnée, l'autre dans un terrain vague. Quelques mois plus tard, Mary Burns était jugée coupable du meurtre des deux enfants ; elle avait 11 ans. Devenue Kate pour échapper à son passé et changer de vie, en quête d'une identité à reconstruire, Mary remonte le temps à la rencontre de sa propre histoire et de celle de sa famille. Dans la seconde partie de la pièce, surgissent successivement : Mary enfant ; sa mère Betty, à l'époque de sa naissance ; sa grand mère Alice... Avec, pour fil rouge, la voix de Mary/ Kate qui ne s'éteindra qu'une fois le puzzle reconstitué. Les personnages et les faits évoqués dans BIG BLUE EYES s'inspirent très fidèlement de l'affaire Mary Bell. Les lieux et les dates ont été respectés. Nombre de personnages : 3, 5 ou 6. (Mary adulte, Mary enfant, Betty et Aline peuvent être interprétées par une seule et même comédienne). Les deux journalistes.

    Sfumato.
    Un village des Flandres, aux premiers temps de la Grande Guerre. Une maison désertée, où a eu lieu un drame épouvantable. Dans le noir, volets fermés, Marie se souvient... Elle se rappelle le jour où, femme mariée et mère d'une petite fille, elle a vu revenir sa soeur ainée... Et comment, entre les menaces de la guerre et le retour de cette soeur un peu trop flamboyante, la panique l'a gagnée... Odeurs de fumée, voix mystérieuses, mains qui semblent agir d'elles-mêmes, peur des allumettes, certitude qu'un danger menace son enfant. Jusqu'au drame, annoncé, impossible, inéluctable...
    Personnage : 1 femme.

    Dans ton dernier visage.
    Un matin de printemps, dans les années cinquante, une femme que l'on n'avait jamais vue vêtue autrement que de noir, quitta son deuil. Elle s'habilla d'un vêtement léger, de couleur claire, sortit de chez elle et prit le métro. On la laissa seule dans un wagon, entre deux stations, pour la retrouver à la suivante, assassinée. On ne découvrit ni son assassin, ni les raisons de son deuil, comme si les deux choses étaient liées.
    Dans ton dernier visage, qui redonne une voix à la femme assassinée, s'inspire très librement de l'affaire Laetitia Toureaux (1937). Personnage : 1 femme.

    Sur commande
  • Printemps 1942, au-dessus du désert de Lybie, les aviateurs allemands, anglais et italiens se battent dans la sanglante guerre du désert. Ali, jeune prodige passionné d'aviation admire ce spectacle. Il rêve de devenir un grande pilote de chasse. Alors, quand l'occasion lui est donnée, il saute dans un cockpit et s'envole vers sa destinée.

    Sur commande
  • Qu'est-ce que l'« Ammonite » ? Un ancien théâtre peuplé des spectres de toutes les pièces qui s'y sont jouées ? Un tourbillon qui aimante à leur insu les pas perdus des habitants de la ville ? Un piège où l'étrange pygmalion dont la voix nous guide d'une loge à l'autre invente son théâtre en manipulant des marionnettes grandeur nature ? Ce qui est certain, c'est qu'a l'Ammonite, l'envers vaut l'endroit, et que l'on peine à distinguer le dehors du dedans. Et surtout, qu'il s'agit d'un lieu en perpétuelle transformation, tour à tour plateau de théâtre, loge, jardin public, chambre aux images, sanctuaire d'un assassin et bien d'autres choses encore... Dans ce lieu, les personnages ou acteurs - les deux mots sont ici synonymes - sautent allègrement d'un corps à l'autre (fluidité et porosité sont les mots clés): ceux qui regardent deviennent ceux qu'ils regardent, les assassins et les victimes échangent les rôles, les filles sont plus âgées que leurs mères... Mais est-ce le lieu qui transforme les corps et leur imposent d'infinies métamorphoses, ou bien les corps qui réinventent à chaque instant le lieu ?

    Sur commande
  • Printemps 1942, au-dessus du désert de Lybie s'illustrent les aviateurs allemands engagés dans la sanglante guerre du désert qui vient de commencer. Un jeune homme admire le spectacle, Ali. Ce prodige passionné d'aviation rêve de devenir un grand pilote de chasse. Alors, quand l'occasion lui est donnée de voler sous les couleurs de l'Afrika Korps, il saute dans un cockpit et s'envole vers sa destinée...

  • Participant du courant de la nouvelle histoire culturelle - qui constitue notamment les phénomènes naturels (avalanches, catastrophes, etc.) en objets de recherche -, le livre d'Hélène Zumstein démontre avec intelligence que les glaciers possèdent également une histoire ne se limitant plus à l'étude chronologique de leurs mouvements et reculs, comme celle-ci a trop longtemps été faite par les glaciologues.En étudiant les textes publiés, au XVIIIe siècle, sur ces espaces, ce livre tend en effet à comprendre les schèmes descriptifs et interprétatifs (scientifiques, fictionnels, lexicographiques, cartographiques et iconographiques) qui leur donnent sens. Faisant la part belle aux discours et aux représentations, produits par des acteurs sociaux interagissant avec leur environnement, cet ouvrage questionne les textes pour y déceler une ou plusieurs "lectures" des glaciers, mis à la mode au XVIIIe siècle lors de la "redécouverte" de la montagne.Si ce livre, agrémenté d'une trentaine d'illustrations (cartes et gravures), fait usage de descriptions et de références littéraires, il n'oublie pas de réfléchir aux "pra­tiques" des voyageurs qui se rendent au pied des glaces. Des expériences particulières sont ainsi mises à jour : choix des destinations de voyage, réputation et succès de quelques glaciers, tactiques d'ascension, déroulement des expéditions, impressions ressenties, vie paysanne retracée par les visiteurs ... Cette étude dévoile alors des comportements humains, des goûts et des modes passés pour un exotisme alpin : les glaciers, que la fonte actuelle place incessamment au coeur de l'actualité, sont alors un prétexte pour étudier, à nouveau, le passionnant "spectacle des activités hu­maines" (Marc Bloch).

    Grand format 30.00 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
empty