• Le texte que publient aujourd´hui les éditions Albin Michel a pour origine une retraite que le père Jacques Vidal avait conduite au Carmel d´Avignon.
    Ce fut son dernier enseignement. C´est entre cette retraite et son apparition dans un "Océaniques" de FR3, sur Le Retour du religieux, diffusé juste après sa mort, qu´il disparut.
    C´est ainsi entre l´intimité spirituelle créatrice du Carmel et sa première et dernière entrée sur l´agora tumultueue de la télévision, que ce texte de grande médiation se place dans l´esprit d´Assise.
    Le père Jacques Vidal n´avait peur de rien. Sa capacité d´être partout chez lui et la liberté de son regard l´ont placé au centre de la grande réflexion contemporaine sur l´avenir religieux de l´humanité.Yves Jaigu Président de l´Association du père Jacques Vidal décembre 1989

  • Professeur à l'Institut de science et théologie des religions, le père Jacques Vidal conduisit en juillet 1987, deux mois avant sa mort, une retraite au carmel d'Avignon.
    Voici l'enseignement de celui qui fut un " chercheur de dialogue entre les religions ". L'Eglise et les religions ou le Désir réorienté est une réflexion sur la nouvelle orientation de l'Eglise inspirée par le concile Vatican II et sur la nécessité et la signification du dialogue instauré par le Saint-Siège avec les autres religions. Par ce texte admirable, l'enseignement du père Vidal révèle un esprit libre et ouvert qui le place au centre de la grande réflexion contemporaine sur l'avenir religieux de l'humanité.

    Sur commande
  • sans europe, pas d'états-unis ni de canada..., sans ces derniers, plus d'europe très vraisemblablement, et depuis longtemps. car si le vieux continent et l'amérique du nord ne constituent pas une communauté transatlantique, ils sont néanmoins depuis plus de cinq siècles intimement et pour ainsi dire existentiellement liés.
    au-delà du rappel des faits marquants dans l'ordre militaire et diplomatique, les auteurs décrivent les mouvements migratoires, les flux commerciaux et financiers, les transferts culturels et les représentations mutuelles des deux espaces. ils mettent en lumière le mouvement de balancier qui, depuis toujours, voit ces espaces s'attirer ou se rejeter, et se construire l'un par rapport à l'autre.
    cet ouvrage qui conjugue histoire et étude des civilisations aborde un pan fondamental de l'étude des relations internationales et apporte un éclairage nouveau sur le couple amérique du nord/europe.

    jacques portes est professeur d'histoire nord-américaine à paris 8.
    nicole fouché est chargée de recherches du cnrs à l'ehess-cena.
    marie-jeanne rossignol est professeur de civilisation américaine à paris vii.
    cécile vidal est maître de conférences à l'ehess-cena.

    Sur commande
  • Pourquoi ce livre d'entretiens avec le père Maurice Vidal ? A cause de ce qui nous arrive ! Nombreux, en effet, sont ceux qui s'interrogent sur ce que l'Eglise peut encore apporter au monde actuel, ou qui s'intéressent à sa vie et à son devenir. Le renouveau espéré au lendemain du Concile ne s'est pas produit, du moins pas dans les formes souhaitées. Cependant, l'oecuménisme et le dialogue interreligieux entrent dans les moeurs. L'Eglise retrouve son lien avec le judaïsme, ce qui ne manque pas d'avoir des répercussions dans la manière dont elle se pense et dont elle pense sa mission. Elle a compris sa responsabilité dans la défense de la vie, de l'homme et de ses droits, même si elle peine parfois à trouver les attitudes justes. Les prêtres ont quelques difficultés à s'y retrouver dans leur vie et leur ministère ; pourtant la fraîcheur de leur vocation n'est jamais loin. Dans le même temps, ces quarante dernières années ont vu des mutations considérables et la crise actuelle engage profondément le sens de l'homme. Dans ce nouveau contexte, quelles sont donc les perspectives d'avenir de l'Eglise et sous quelles conditions ? Pour répondre à ces questions, Jacques Teissier et Christian Salenson ont donné la parole à Maurice Vidal, qui est un observateur avisé, formateur de générations de prêtres, enseignant de nombreux laïcs et acteur durant de longues années dans des mouvements et services d'Eglise. La richesse de son expérience et sa liberté de parole sur la situation présente rendent son propos particulièrement utile pour tous ceux qui s'interrogent sur l'Eglise. C'est également une façon de lui rendre hommage et de le remercier.

    Sur commande
  • "On voyait bien, lorsque le regard se portait vers la Montagne Noire, des fumées opaques et tournoyantes monter à l'assaut du Pic de Nore. (.) À un moment, un homme avait traversé la place, les bras et les mains tendus devant lui pour griffer le jour et la figure gonflée, pareille à une baudruche violette, en hurlant comme un égorgé, puis était disparu derrière le musée ; l'attroupement s'était figé, interloqué ; l'homme venait de là-bas, donnait l'impression de s'en être échappé, de souffrir, ce n'était pas un canular ! (.) C'est seulement en allant au centre-ville qu'Archipel commença à réaliser que quelque chose d'étrange, d'irrémédiable, perdurait depuis l'explosion, en tout cas quelque chose qui pourrait le concerner. »

    Sur commande
empty