• Dracula, Elisabeth Bathory, Nosferatu, ... de l'antiquité à nos jours, ce livre vous dira tout ce que vous vouliez savoir sur les vampires : origines, rites, symbolique, légendes, fictions et faits divers...

    Sur commande
  • Non-mort et non-vivant, immortel, nécromancien, maîtres des éléments dévastateurs et des créatures inférieures, capable d'apparaître et de disparaître à sa guise, assoiffé de sang humain, invisible dans les miroirs, allergique à tout lieu saint et à tout objet sacré, le vampire concentre tant de fantasmes, tabous et phobies qu'il est bien un prince des ténèbres, un surhomme maudit qui ne cesse depuis l'Antiquité d'alimenter mythes et fictions, tout en conservant un inexplicable pouvoir de fascination et d'admiration - mais est-ce vraiment contradictoire ?
    Fondateur du Musée des vampires, Jacques Sirgent invite le lecteur à une passionnante visite historique, mythologique, sociale et littéraire du phénomène des vampires, de Vlad Tepes Dracul à Bram Stoker, du vampirisme contemporain au cinéma des vampires, dans un ballet d'érudition jusqu'alors inédit.

    Sur commande
  • Dans ce roman autobiographique, Jacques Sirgent nous emporte dans un cauchemar digne de la littérature fantastique des XIXe et XXe siècles.
    Dans les pas de Hanns Heinz Ewers et d'Arthur Machen, il nous entraîne dans une enquête qui le mène au coeur du cimetière du Père-Lachaise, à la rencontre des fantômes de Vlad Tepes et de la comtesse Bathory. La ville lumière cacherait-elle les corps de ces deux maudits ? C'est l'intrigue de la première partie, Le Tombeau de Drakula. Et qui est donc la mystérieuse Clotilde de Mortsauve ? La réponse se trouve dans la deuxième partie des Voleurs d'âmes(s).
    Vous ne reviendrez pas indemne de cette lecture.

    Sur commande
  • Au XVIIe siècle, la Hongrie fut le théâtre de la disparition mystérieuse de dizaines de jeunes filles. Elles avaient toutes un point commun : elles avaient fréquenté le château d'une mystérieuse comtesse dont la rumeur, s'amplifiant au fil des disparitions, en faisait un être maléfique, sadique. Une enquête fut menée, un procès s'ouvrit, accusant la comtesse Erzsebeth Báthory de terribles crimes en série : avoir exécuté des femmes pour se baigner dans leur sang, prétendu elixir de jouvence. La comtesse sanglante fut-elle une démente digne des pires serial killers ? Ou la victime d'une société ne tolérant la femme que soumise ? Jacques Sirgent nous livre une étude passionnante réservant bien des surprises.

    Sur commande
  • Il est des créatures lumineuses au point d'en être aveuglantes à force de vouloir nous éclairer, et d'autres qui cherchent à dissiper les ténèbres qu'elles hantent cependant. Certaines nous veulent du bien et s'y prennent bien mal, et alors il est presque impossible de distinguer les bons des mauvais... anges et démons; les vampires restant à l'écart, et narguant les habitants des pôles extrêmes que sont le Paradis et l'Enfer. Jacques Sirgent, spécialiste de la personnification du mal, a puisé dans des sources d'informations inédites pour retracer l'histoire de ces créatures de l'étrange et découvrir qui est le plus ancien des trois : l'ange, le vampire ou le démon, et surtout lequel l'emportera sur les deux autres.

  • Paris est la ville la plus hantée du monde, mais personne ne le sait. L'auteur nous en donne la preuve en emmenant le lecteur en balade à travers le Paris des lieux étranges et hantés. Les mystérieuses serrures de Notre-Dame, l'histoire d'amour de la revenante de Saint-Germain-des-Prés, l'appartement et la maison hantés de la rue Vivienne et de Pigalle, des histoires d'hier se mêlent à d'autres, plus récentes...

    Sur commande
  • « Pour que l'amour soit éternel, encore faudrait-il que le vampire, Lui, soit véritablement immortel et nous savons tous que ce n'est qu'une illusion des sens. Les sens qui, dés le moyen-âge, et parfois même plus loin et surtout plus haut, étaient devenus synonymes d'obscène. Le vampire représente, exclusivement, l'amour, la haine, le désir, l'assouvissement, la déprédation sensorielle, ce pour quoi l'on tue, celle par qui l'on meurt, ce que l'on voulait le plus au monde et qu'on n'a pas obtenu, ce pour quoi on est prêt à revenir sur terre, quitte à mourir, cette fois, définitivement, puisque les sens, ça brûle ... » La croyance aux vampires serait universelle mais ces derniers seraient localisés très précisément et surtout dans les Balkans, derrière ce rideau de fer que les émules de Dracula n'auraient pas osé traverser au cours des siècles.Rien n'est moins sûr, car la France possède son histoire et ses histoires de vampires que jacques Sirgent,spécialiste dans la personnification du mal et créateur du musée des vampires, s'apprête à vous dévoiler, à vos risques et périls...

empty