Littérature générale

  • Voici un bijou littéraire, un conte poétique d'une écriture élégante et raffinée, sobre et sans effets faciles, un texte d'où jaillit sans cesse le mystère d'exister. Des figures emblématiques - Elle, Lui, le Cavalier, L'homme sans âge, etc. - évoluent dans un univers onirique, d'inspiration médiévale et se livrent à des réflexions et à des échanges sur la Quête mystique, sur l'Amour, métaphore du divin, sur le dépassement de soi et sur l'abandon à un principe supérieur. On les voit progresser lentement sur un chemin avant tout spirituel.

    Sur commande
  • Le visage clair et recueilli, une jeune femme aux habits somptueux se tient au centre d'une île fleurie, où ne règne aucune ombre. On l'a nommée la Dame à la licorne. Les historiens s'accordent à voir dans les six tapisseries exposées au musée de Cluny une allégorie des cinq sens et une invitation à bien user d'eux pour une vie morale. Or, l'atmosphère sacrée émanant de cette tenture engage à une lecture plus profonde.

    Dans une perspective métaphysique, ce livre étudie les vêtements et les coiffures, la symbolique des arbres, des fleurs et des animaux, celle des couleurs et des armoiries. Il suggère les liens étroitement tissés entre les mondes visible et invisible, entre les sens corporels et les sens spirituels, en suivant le fil secret du désir.

    Sur commande
  • Quand je vous reverrai, Sultan, mon bien-aimé, je parlerai, parlerai... Moi Schéhérazade, je ne cesserai de vous raconter des folies, des rêves, des merveilles, afin que vous ne partiez pas, pour qu'il y ait une nuit après une nuit.Je parlerai pour oublier que vous ne m'aimez pas, pour oublier que vous m'avez à peine regardée, que vous craignez ma beauté et que vous souhaitez ma mort.Je parlerai pour vous consoler, pour bercer le monde et enchanter ma douleur. Je parlerai pour que se lève le jour et que s'approche, à peine voilèe, la Divinité.Je ferai danser cette chambre où vous et moi sommes reclus, je jouerai de votre désir et de votre curiosité, je bafouerai vos ordres de despote ombrageux. Je serai le cours de la lune, l'alphabet des oiseaux, le secret des amants. Je ferai reculer les murs, les tentures, les frontières et la mort. Je serai l'aurore en votre coeur.L'amour est un conte et le conte d'amour est ma spécialité, ma seule spécialité de femme orientale, de femme entêtée à croire en la beauté.Shariar, écoutez-moi. Le conte d'amour n'existe que si l'on croit au conte. Venez en mes songes, en mes fables. Aimez-moi, c'est-à-dire rêvez-moi...Jacqueline Kelen, productrice à France Culture, a déjà publié aux éditions Albin Michel : Un amour infini ; Marie-Madeleine prostituée sacrée et Les Femmes de la Bible.

    Sur commande
  • Lorsqu'une femme se dévêt et, libre, se baigne aux fontaines ou dans les flots marins, il y a toujours un homme caché pour la surprendre...
    Cette étrange scène, qui met aux prises le regard masculin et la beauté dévoilée, le désir et l'interdit, la grâce et la cruauté, se trouve présente dans les mythes et les contes du monde entier : histoires graves ou féeriques, récits initiatiques où le voyeur reçoit châtiment et illumination.

    Sur commande
  • Accablé de chagrin à la mort de son oncle, le chevalier Raymondin, seigneur de Lusignan, rencontre au coeur de la forêt une jeune femme gracieuse qui n'est autre qu'une fée. Celle-ci lui promet, s'il l'épouse, une vie heureuse et opulente, mais à une condition : il ne cherchera pas à la voir le samedi. Raymondin accepte ce pacte peu ordinaire. Il épouse Mélusine et ils vivront longtemps ensemble, avec leurs enfants, dans la joie, la richesse, et avec la considération de leurs sujets. Jusqu'au jour où une visite éveille les soupçons et la jalousie du jeune homme. Il rompt le pacte et cherche à surprendre le secret de Mélusine. Elle lui offre une seconde chance, mais il renie sa parole, insulte son épouse, doute de l'amour. Vient alors l'heure des adieux déchirants. Mélusine s'envole à tout jamais de la forteresse de Lusignan. Et Raymondin se retrouve face à sa solitude, terminant son existence dans un monastère.Bien plus qu'une simple histoire divertissante, ce premier titre de la collection « L'intelligence des mythes » offre des sujets essentiels à méditer : les épreuves, le désir, le secret, la solitude, la vengeance... L'auteur les exhume un à un pour nous dévoiler leur signification, leur portée spirituelle. Ainsi décrypté le conte se fait roman d'apprentissage. Il nous pousse à nous interroger sur la vie de couple, sur l'amour, sur la fidélité et la séparation, des thèmes universels.

empty