• Dans Crash!, le narrateur développe une obsession sexuelle pour la tôle froissée, pour les accidents de voiture qui modifient, à coups de poignards de chrome, l'intimité du corps humain.
    Dans L'île de béton, une sortie de route isole le héros en contrebas d'une autoroute. Le voici moderne Robinson Crusoé sur un îlot surplombé d'un échangeur, là où personne ne s'arrête.
    Enfin, I.G.H. dépeint une nouvelle forme de guerre : dans une tour de quarante étages, la population se scinde en clans. Ses comportements violents deviennent dignes de notre préhistoire.

    La trilogie de béton rassemble trois chefs-d'oeuvre de la littérature contemporaine. J. G. Ballard y invente une nouvelle forme de science-fiction. Il nous met en garde contre les nouveaux fétiches de nos sociétés technophiles aux couleurs criardes.

    Sur commande
  • Dans un futur proche, des explosions solaires ont provoqué une canicule permanente et une catastrophique élévation du niveau des océans. L'Angleterre est devenue une mosaïque de marécages, de bancs de vase et de lagunes que baigne un climat tropical. C'est dans un Londres dont il ne reste que le sommet des plus hautes tours que le biologiste Robert Kerans va rencontrer la riche Béatrice Dahl et tenter de survivre à la fin du monde. A moins que son but soit tout autre...

  • Afin de retrouver son collègue, Max Clair, et la femme de ce dernier, Suzanne, qui fut sa maîtresse, le Dr Edward Sanders, directeur adjoint d'une léproserie, se rend à Mont Royal, au Cameroun. À peine arrivé, il constate que la forêt qui borde la ville est entourée d'une aura de mystère. En outre, d'étranges objets de cristal sont vendus discrètement sur la place du marché. Quel est le lien entre ces bibelots, la forêt et la sombre lumière qui en émane ?

  • Commencé à la fin des années 60, complété et achevé dans les années 90, ce roman-laboratoire traverse tous les livres de l'auteur de Crash, Empire du Soleil, La Bonté des femmes et Super-Cannes - et les contient tous.
    Les stéréotypes nourrissant notre quotidien - la violence, la technologie, la culture de la célébrité qui envahissent désormais sans discrimination les musées, les médias et la rue - sont mis à nu dans ce texte prophétique avec une intensité poétique qui sidèrera le lecteur contemporain.
    Chaque paragraphe de chaque chapitre « expose » une facette de la catastrophe invisible qui disloque notre monde. Les notes, échos ou commentaires par lesquels J.G. Ballard a actualisé son propos initial, font de La Foire aux atrocités un livre aujourd'hui sans équivalent.

  • Vermilion sands

    J. G. Ballard

    Mélange de Riviera et de Floride, Vermilion Sands est une station balnéaire sur le déclin, prise dans les sables, avec sa léthargie, son mal des plages, ses perspectives mouvantes. S'y côtoient milliardaires excentriques, artistes désoeuvrés, belles et riches héritières en proie à leurs névroses et leurs fantasmes, qui trompent leur ennui dans d'étranges passe-temps. On y rencontre - parmi d'autres inventions extraordinaires - des fleuristes qui cultivent des plantes douées pour l'art lyrique, des sculpteurs de nuages, des maisons psychotropiques, sensibles à l'humeur de leurs occupants...

    Souvent considéré comme le plus parfait des livres de J G Ballard, Vermilion Sands était devenu introuvable. Aux neuf nouvelles, ou chapitres, composant le recueil original, s'ajoutent aujourd'hui un long inédit, "Le labyrinthe Hardoon", qui préfigurait dès 1955 tout l'univers de Vermilion Sands, ainsi que trois avant-propos qui montrent l'importance séminale de ces textes pour l'oeuvre future de l'auteur.

  • Au coeur du continent africain, le docteur Mallory rêve de découvrir un nouveau Nil qui fera refleurir le Sahara. Un jour, pendant les travaux qu'il dirige, la souche d'un vieil arbre, délogée par un bulldozer, laisse apparaître un peu d'eau. Le ruisselet se fait rivière, puis fleuve immense, suscitant sur ses rives une végétation baroque. Le fleuve Mallory devient alors l'enjeu d'ambitions politiques rivales.

    Dans ce contexte de guerre civile, le docteur Mallory entreprend de remonter à la source de « son » fleuve, à bord du vieux ferry-boat qu'il a détourné, le Salammbô. D'autres personnages ont entrepris ce voyage. Un producteur de documentaires télévisés qui cherche à se refaire une réputation avec les malheurs du tiers-monde. Une jeune veuve qui a pris la tête d'un groupe de femmes. Noon, enfin, l'adolescente sauvage qui connaît peut-être le mystère du fleuve. Leur équipée est une remontée des eaux de la mémoire et du désir, où chacun tente de retrouver les sources de son obsession, à commencer par Mallory, partagé entre le désir d'aller jusqu'au bout du voyage et celui de détruire sa création.

    Pur roman d'aventure, à ranger aux côtés des chefs-d'oeuvre du genre, comme Au coeur des ténèbres de Joseph Conrad, Le Jour de la création fait suite dans l'oeuvre de J.G. Ballard à Empire du Soleil.

  • Sauvagerie

    J. G. Ballard

    Pangbourne Village est un enclos résidentiel de luxe près de Londres, où une dizaine de familles aisées - directeurs généraux, financiers, magnats de la télé - vivent en parfaites harmonie et sécurité. Jusqu'au jour où l'on découvre que tous les enfants viennent d'être kidnappés et leurs parents sauvagement massacrés. Deux mois après les faits, les enlèvements ne sont toujours pas revendiqués. Les enquêteurs sont dans l'impasse.
    Impuissants, ils se repassent avec effarement la vidéo tournée sur la scène du crime. La froideur méticuleuse des assassinats ajoute à l'impression d'être en présence d'une tuerie hors norme. La police décide de faire appel à un psychiatre, le docteur Richard Greville, pour reprendre l'enquête. Dans ce bref roman magistral, J-G Ballard explore les conséquences extrêmes de la logique ultra-sécuritaire.

    Indisponible
  • James Blake est un jeune homme solitaire, rêveur et marginal. Son obsession, c'est de pouvoir voler, d'accomplir le premier « vol à propulsion humaine ». À l'aéroport de Londres, il s'empare d'un petit avion pour accomplir sa tentative, mais il s'échoue dans la Tamise, à Shepperton, une banlieue tranquille.

    Miraculeusement rescapé de son accident (on lui apprend qu'il a passé onze minutes sous l'eau) il est adopté par les habitants de la petite communauté. Pourtant le doute subsiste : est-il mort, est-il vivant, a-t-il transcendé sa condition de simple mortel ? Dans les jours qui suivent, Blake est en proie à des visions prophétiques. Il métamorphose son environnement et bouleverse la vie de sa nouvelle famille...

    « Agent secret de l'inconscient », J.G. Ballard (1930-2009) ressuscite dans un cadre banlieusard - celui-là même où il vivait - quelques-uns des plus vieux mythes de l'humanité. À sa manière inimitable, il nous propose une fable sarcastique, un Petit Prince perverti qui est aussi une parabole sur la situation de l'écrivain, seul véritable « rêveur illimité ».

  • Lors de l'invasion par les Japonais de la concession britannique de Shanghai, le jeune Jim, qui n'a que dix ans, est précipité dans l'enfer des camps d'internement. Cette expérience tragique va marquer sa vie.
    De Shanghai aux Etats-Unis, en passant par Cambridge, de ses études de médecine à son expérience de pilote dans la RAF, nous suivons ici la vie d'adulte de Jim, en ces années 1960 marquées par la terreur nucléaire, la guerre du Vietnam, l'assassinat de Kennedy : la violence et la folie de tout un monde qui, à chaque pas, menace de réveiller ses propres démons. Seules les femmes - Olga, la nurse russe de son enfance, Miriam, son épouse, Cleo, la dernière compagne, aussi bien que les maîtresses d'un jour ou les prostituées de rencontre - l'empêcheront de tomber dans l'abîme. C'est à elles que rend hommage, de façon tour à tour lyrique, tendre ou érotique, ce roman foisonnant qui est aussi la fresque d'un demi-siècle d'histoire.

    Sur commande
  • Le lendemain de Pearl Harbor, les Japonais s'emparent de Shanghai. Dans la panique qui suit la canonnade, Jim, onze ans, est séparé de ses parents. Il est recueilli, peut-être pour des raisons ambiguës, par deux marins américains, puis arrêté avec eux et enfermé dans un camp, à Longhua. Délaissé par ses compatriotes, il est bientôt fasciné par l'occupant japonais et ne comprend pas pourquoi il se retrouve sur les routes pour une marche forcée vers le stade de Nantao. Là, entouré de cadavres et d'un amoncellement d'objets volés, il verra le grand éclair de la bombe atomique de Nagasaki, et il repartira, seul, dans un paysage de rizières dévastées, jonchées de carcasses et d'épaves, pour se réfugier au camp de Loghua...

    Sur commande
  • « Avec Cocaine Nights (précédemment paru sous le titre La Face cachée du soleil), Ballard s'en prend avec une férocité peu commune à un aspect méconnu de notre civilisation essouflée. Estralla del Mar est une enclace touristique proche de Marbella, une sorte de paradis imaginé par des promoteurs à l'intention de riches retraités. Charles Prentice, le narrateur, grand reporter blasé, vient d'apprendre avec stupeur que son jeune frère est accusé d'avoir incendié la villa d'un richissime producteur de cinéma. Dans les ruines fumantes de la « maison Hollinger » ont en effet été retrouvés les cadavres de cinq personnes, le couple Hollinger, leur secrétaire, une jeune bonne suédoise et leur nièce, Anne, morte une seringue à la main.
    Ballard a tôt fait de transformer ce décor en une sorte de Cluedo fantasmatique soumis à une méthode d'investigation radicalement différente de celle d'Agatha Christie. Au travers d'un examen sarcastique de la faune d'Estrella del Mar - psychiatres libidineux, gigolos et maîtres-nageurs écervelés, ménagères cocaïnomanes, etc. - il traque les signes d'une décadence patente. Mais il entraîne aussi son lecteur par les sentiers d'une exploration métaphysique du vice et de ses diverses représentations. A commencer par une cassette vidéo pornographique amateur qui montre les images pathétiques d'un viol. » (François Rivière - Libération)

  • Le pensionnaire d'un hôpital psychiatrique tire au hasard sur la foule du centre commercial Métro-Centre, à Brooklands. trois morts. Le père de Richard Pearson, publiciste au chômage, est l'un d'entre eux. Hanté par ce meurtre, Richard plonge dans la vie quotidienne de cette morne cité, coincée entre une autoroute et un aéroport. Il tâtonne, à la recherche d'un indice, mais très vite, les pistes se brouillent. Témoin de manifestations de haine et de violence, de consumérisme obsessionnel, de déliquescence sociale, Pearson va découvrir une vérité effrayante, qui dort, enfouie, au fin fond de nos sociétés postmodernes.
    Avec Que notre règne arrive, Ballard poursuit son exploration critique de nos sociétés, déshumanisées par le consumérisme morbide et la fascisation des esprits.

    Sur commande
  • Super-Cannes

    J. G. Ballard

    Dans le sud de la France, sur les hauteurs de Cannes, le parc d'activité international Eden-Olympia - « cité de l'intelligence » et « future Silicon Valley européenne » - accueille des multinationales et leurs cadres supérieurs, attirés par la beauté du lieu, l'impression d'efficacité et de sécurité qu'il dégage. C'est dans ce cadre idyllique que Paul Sinclair accompagne, à bord de sa Jaguar millesimée, sa jeune femme médecin Jane, choisie pour remplacer le docteur David Greenwood au poste de pédiatre de la luxueuse clinique ratachée au parc. Ledit David Greenwood a défrayé la chronique en assassinant dix personnes - dont sept cadres supérieurs - au cours de ce qui semble avoir été une crise de folie soudaine, avant de retourner son arme contre lui.
    Tandis que sa femme s'immerge dans un travail harassant, Sinclair, qui se remet des suites d'un accident d'avion, investit son temps libre dans l'exploration d'Eden-Olympia, microcosme chargé de secrets. Surveillé de près ou de loin par l'énigmatique vigile Frank Halder, il finit par reconstituer le mortel parcours de David Greenwood et découvre, à l'écart du monde contingent, une étrange culture d'entreprise...

    Indisponible
  • Depuis un demi-siècle, J.G. Ballard a publié vingt-cinq livres de fiction. Deux d'entre eux ont été adaptés au cinéma : Empire du Soleil par Steven Spielberg et Crash par David Cronenberg. Il rassemble aujourd'hui dans Millénaire mode d'emploi le meilleur de ses essais et articles, écrits depuis le milieu des années 50, sur tous les thèmes qui ont nourri son oeuvre : cinéma, art, science, littérature, vies des personnages publics, médias de masse, avenir de la société de consommation. On a pu dire, à l'occasion de la reparution de son chef-d'oeuvre La Foire aux atrocités, que si Ballard a écrit une littérature d'anticipation - force nous est de la lire à présent comme de la critique sociale. Comment J.G. Ballard a-t-il anticipé les mutations de notre temps ? On le comprendra en lisant la somme que composent les quatre-vingt-dix chapitres de ce " mode d'emploi du Millénaire ".

    Sur commande
  • Anglais Empire of the sun

    J. G. Ballard

    The heartrending story of a British boy's four year ordeal in a Japanese prison camp during the Second World War.

    Poche 14.80 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Crash !, L'île de béton et I.G.H. forment la bien nommée « Trilogie de béton », une des oeuvres majeures de la littérature du XXe siècle, où se mêlent esthétique automobile, architecture visionnaire, folie sociétale et une forme de pornographie si élaborée qu'elle donne un nouveau sens à ce mot.

    Sur commande
  • Led by a charismatic doctor, a group of individuals form a violent protest movement to tear down the consumer society and replace it with a more meaningful existence. As middle England comes under attack, a sense of panic grips the capital.

    Poche 15.40 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Barbara Rafferty, radiée de l'ordre britannique des médecins pour avoir pratiqué l'euthanasie, s'est reconvertie dans le militantisme écologique, précisément dans la sauvegarde des albatros de Saint-Esprit, une île de Polynésie où doivent reprendre les essais nucléaires français.
    Épaulée dans sa tâche par le jeune Neil Dempsey, orphelin de père et quelque peu désoeuvré, Barbara gagne son combat, a priori perdu d'avance, grâce à une bavure : les patrouilleurs français ont blessé Neil par balles et l'opinion internationale s'est aussitôt enflammée.
    Forte de sa victoire sur les autorités françaises, Barbara commence à transformer Saint-Esprit en sanctuaire pour espèces animales et végétales menacées. Les albatros reviennent, les dons affluent, les visiteurs se succèdent.
    Les meurtres peuvent maintenant commencer...

  • Essais sur les eaux thermales de Barèges / par J.-G. Ballard,...
    Date de l'édition originale : 1834 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.
    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • Le monde a depuis longtemps oublié l'Amérique, désertée par ses habitants depuis plus d'un siècle à la suite d'une ultime crise de l'énergie et de manipulations climatiques qui ont transformé toute la côte est en désert de sable et l'ouest en jungle tropicale. Aussi, quand les membres de l'expédition Apollo, poussés par leur nostalgie, leurs ambitions et leurs rêves, accostent dans le port de New York recouvert par les dunes, ils se doutent bien peu qu'au terme d'un périple meurtrier à dos de chameau dans ce Sahara immense.
    Ils découvriront en pleine jungle amazonienne, Dean Martin, Frank Sinatra, quarante-quatre Présidents des Etats-Unis ressuscités et surtout un nouveau Charles Manson, le doigt sur la détente atomique.

empty