• « Les faits. Le peu qu'on en a su pendant des mois. Ce qu'on a cru savoir. Les rumeurs, les récits. Sur ce meurtre, longtemps, l'unique certitude fut la météo. Ce samedi-là, il a fait beau. Dans les commerces et sur les parkings des hypermarchés, on pointait le ciel, on parlait d'été indien. Certains avaient ressorti leur bermuda et leurs tongs. Ils projetaient d'organiser des barbecues dans leur jardin.

    L'agresseur, a-t-on assuré, s'est introduit dans la maison de l'impasse en plein jour. On ignore à quelle heure. Pour trancher, il faudrait disposer du rapport du policier qui a dirigé les investigations. Malheureusement, quatorze mois après les faits, il ne l'a toujours pas rendu ».

    Face à l'opacité de ce fait divers qui l'a touchée de près - peut-être l'oeuvre d'un serial killer -, Irène Frain a reconstitué l'envers d'une ville de la banlieue ordinaire. Pour conjurer le silence de sa famille, mais aussi réparer ce que la justice a ignoré. Un crime sans importance est un récit taillé comme du cristal, qui mêle l'intime et le social dans des pages tour à tour éblouissantes, drôles ou poignantes.

  • L'île est le sommet émergé d'un vieux volcan sous-marin. Il s'est éteint il y a des millénaires. La lave a bouché l'orifice de sa cheminée. Comme il se trouvait à fleur d'eau, les coraux l'ont vite colonisé.

    En 1761, un navire français transportant une cargaison clandestine d'esclaves s'échoue sur une île perdue de l'océan Indien. Blancs et Noirs devront cohabiter pour survivre jusqu'au départ, sur un bateau de fortune, de l'équipage blanc, jurant de revenir. Quinze ans plus tard, il ne reste que huit survivants. Que s'est-il passé sur l'île ? Pourquoi la France les a-t-elle abandonnés ? Comment cet épisode a-t-il ébranlé les consciences au point de déclencher le combat des Lumières pour l'abolition de l'esclavage?

    Ce livre est fondé sur des faits réels historiques mis à jour par Max Guérout.

  • La fille à histoires

    Irène Frain

    Mon histoire avec ma mère est une histoire d'amour. Un amour à sens unique, le mien pour elle. Dès ma naissance, elle m'avait rejetée. Je m'inventais des mères de papier dans le silence du grenier. J'étais douée pour la survie. Elle avait un don inouï pour raconter, je suis devenue sa plus fervente écouteuse. Notre histoire est aussi celle de ma guerre pour conquérir son coeur. Et j'ai pu écrire ma vie.

  • Le scandale éclate en 1911 : Marie Curie a un amant ! L'héroïne du radium serait la maîtresse d'un homme marié, Paul Langevin, savant et ami d'Einstein. Sur le point de recevoir un second prix Nobel, la veuve de Pierre Curie est condamnée avec une rare violence par la presse et l'opinion publique. Impénétrable mais dévastée, génie scientifique mais femme amoureuse, Marie affronte la tourmente.

  • Pauline est de ces femmes qui brisent les obstacles. Risque-tout, elle quitte sa Lorraine natale à la fin de l'épopée napoléonienne pour rejoindre Moscou où, simple vendeuse de mode, elle est courtisée par un richissime aristocrate. Ivan Annenkov est un fervent admirateur de la France des Lumières et un farouche adversaire du servage. Il appartient à une société secrète qui rêve de renverser le tsar. Le complot échoue, les décabristes sont déportés en Sibérie. Ivan serait mort dans l'oubli le plus total si Pauline, comme sept autres femmes de condamnés, n'avait décidé de le rejoindre.

    La petite bande, qui deviendra légendaire, soutient si bien les conjurés qu'ils relèvent la tête et fondent, derrière les murs de leur prison, une minirépublique à la française... Qui était au juste cette Pauline qui croisa les hommes les plus célèbres de son temps, de Dumas à Dostoïevski, qu'elle fascina ? Irène Frain a suivi ses traces depuis la Lorraine jusqu'à la Transbaïkalie. Elle ressuscite son équipée et brosse avec feu et sensibilité le portrait d'une amoureuse endiablée.

  • Au coeur de la bataille, Napoléon pense à son « adorable Joséphine ». À 61 ans, Berlioz tente de reconquérir par les mots son premier amour. Chateaubriand tombe amoureux d'une marquise inconnue grâce à leur seule correspondance et Mirabeau, du fond de son cachot, envoie des missives désespérées à sa bien-aimée...
    Rois et reines, empereurs, musiciens de génie, écrivains de légende, comtesses et marquises... tous tentent de retranscrire leur passion brûlante à l'être aimé. Irène Frain réunit dans ce délicieux florilège 44 déclarations écrites par les amants les plus célèbres de la culture française et illustre, dans une nouvelle inédite, les liens de l'amour et de la correspondance à l'époque moderne.

  • Sorti de rien

    Irène Frain

    « Vous qui venez de nulle part, qui n'êtes sortie de rien... » Lorsqu'un journaliste condescendant interpelle Irène Frain sur un plateau de télévision, elle décide de retourner en Bretagne et de raconter ses origines. Dans ce récit autobiographique, elle rend un vibrant hommage à son père et à sa région natale, entre rudesse et merveilles, austérité et truculence, cocasserie et poésie.

  • Inde du Nord, 1485.
    A la lisière du désert, les rajahs rivalisent de palais mirifiques. Pour les ériger, ils ont déboisé les forêts, méprisé les forces de la terre et du ciel. La sécheresse s'installe, le fossé entre les riches et les pauvres devient intolérable, la misère rôde, la vie est en danger. Pourtant un jeune paysan vagabond va refuser la fatalité. Avec quelques hommes et femmes de bon sens, Djambo fonde une communauté, les Bishnoïs, dont la survie tient à 29 principes simples.
    Leur ligne directrice : le respect de la nature et de tous les êtres humains.

  • " Il avait pour nom René Madec. Il voulait la richesse car il était pauvre, l'ambition le poussait car il était gueux. Ce petit mousse originaire de Quimper eut, au XVIIIe siècle, un destin inouï, tel qu'aucun flibustier, aucun condottière n'osa en rêver de semblable.
    Adolescent, il débarque en haillons sur les quais de Pondichéry et devient en moins de vingt ans un seigneur du pays. Un nabab.
    Voici l'histoire de ses amours et de la passion qui l'unit à la princesse de Godh dans les palais et les caravansérails. Voici des armées levées, des campagnes razziées, des éléphants royaux, des cipayes et des canons. Mais aussi voici l'Inde tant convoitée, les épices, les perles et les bazars, les rajahs raffinés, les harems et les rites amoureux, le narguilé, le bétel et les dieux par milliers.
    Chaque page, chaque scène de cet extraordinaire roman éclaire brillamment ce morceau de notre histoire, l'épopée de l'Inde française menée à un train d'enfer par celui que les chansons bretonnes appellent encore " l'homme de loin ".
    Prix des maisons de la Presse 1982. "

  • fin 1923, sur la foi du récit d'un espion britannique et de vieux textes chinois, un américain, joseph rock, se lance à la recherche d'une montagne plus haute que l'everest. il espère y dénicher, au passage, une étrange tribu matriarcale: le royaume des femmes. entre chine et tibet, assure-t-il, vivraient les ultimes descendantes des amazones...
    depuis sa vienne natale, ce jeune séducteur a déjà bien roulé sa bosse. autodidacte surdoué et fieffé filou, il s'est introduit à harvard grâce à un faux diplôme de botaniste et ambitionne de devenir le journaliste vedette du national geographic. avec le même brio, il convainc patrons de presse et savants austères de financer sa folle expédition...
    après une longue enquête, irène frain ressuscite ici le parcours de joseph rock, cet explorateur génial, ce personnage attachant et cocasse, qui finit par mettre au jour une culture immémoriale, et même une écriture inconnue.

  • 1947. Rencontre improbable. À Chicago, Simone de Beauvoir, icône de l'Existentialisme et compagne de Jean-Paul Sartre, fait la connaissance de Nelson Algren, l'écrivain des damnés de l'Amérique. Dès le premier échange, c'est le choc. Dès le deuxième rendez-vous, la passion. Puis viennent les tourments. L'emprise de Sartre, les pièges du succès pour l'un, de la gloire pour l'autre, le désir vacillant sous le poids des contingences. Mais ils auront beau se déchirer pour trouver le courage de rompre, jusqu'à la mort ils se hanteront mutuellement.

    Sur commande
  • Orpheline très tôt, Marthe devient à force de ténacité et d'intelligence la femme la plus puissante de ce pays de Loire faussement paisible. Un mariage la fait entrer dans la bourgeoisie. La guerre de 1914 lui donne les clefs du pouvoir familial. Rien ne lui résiste jusqu'au jour où Lambert, son fils, se dresse contre elle...
    Bien des années plus tard, son petit-fils, célèbre violoniste, va reconstituer peu à peu la vie de Marthe, et autour d'elle les drames, les haines, les vengeances - tous les secrets de famille que l'on croyait à jamais enfouis.
    Un bouleversant roman-enquête par l'auteur du Nabab.
    Prix R.T.L. Grand Public

    Sur commande
  • Tom vit en Australie, pour son anniversaire, il doit aller faire un stage de surf dans un lieu paradisiaque mais suite à un concours de circonstances, il se retrouve en France chez sa grand-mère ! Il arrive en hiver dans une sorte de château glacial, doit supporter le nouvel amoureux de sa grand-mère, manger des steaks de soja... mais surtout, comble de l'horreur, on lui impose une cure de désintoxication à Internet : pas de portable, pas de tablette, pas d'ordinateur. Sa grand-mère serait-elle un monstre ? Tom réalisera finalement que l'on peut survivre en étant déconnecté ce qui ne l'empêchera pas de profiter des vacances pour initier sa grand-mère à la magie du numérique...

  • Aux temps anciens, les fées peuplaient les îles de la mer. En ces temps-là, la mer était douce et l'on pouvait la boire comme l'eau des fontaines. Sous les vagues vivaient des créatures merveilleuses. Sur les lointains rivages où les marins bretons dirigeaient leurs vaisseaux, ils rencontraient parfois des géants redoutables.Si vous ne craignez ni sorcière ni diable, suivez la mer cruelle. Vous rencontrerez des damnés et leurs vaisseaux fantômes, des amoureux maudits, une princesse qui trinque avec les matelots, des rats qui tuent... « Le diable commande à la mer », disent les marins ; mais souvent le démon perd la partie et les flibustiers n'ont pas de place au paradis.

    Sur commande
  • Quai des Indes

    Irène Frain

    • Fayard
    • 25 Août 1993

    " J'ai passé quatre ans en quête d'une étrangère, Phoolan Devi, une prisonnière. D'elle, j'avais pu me faire une idée moins floue à partir de quelques entretiens accordés juste après son arrestation: des propos où éclatait, à chaque phrase, une force inouïe.

    " Chaque fois que je pense à l'Inde, à présent, c'est elle que je revois, ses yeux de fauve, son dos dans le soleil, tout raidi par la superbe. Même dans la détresse _ la souveraineté. " I.F.

    Sur commande
  • «?Qu'elle évoque son enfance pauvre, le rôle assigné aux femmes, la casse dans l'agriculture paysanne, ses escapades de jeunesse en Bretagne ou ses réflexions de citoyenne face à l'univers politique, Irène Frain sait nous parler comme en confidence.

    À travers des textes ciselés, humains, d'une vérité frappante, la romancière montre un talent rare pour raconter avec un sens exacerbé du détail juste.

    Un regard perçant au service d'une écriture farouchement libre. C'est un don et un art que de savoir ainsi capter l'attention. Elle écrit et on la suit, elle aligne des mots comme autant de cailloux blancs ou noirs, et nous voilà embarqués dans un univers tout sauf artificiel.

    Irène Frain nous fait un cadeau qui n'a pas de prix?: une émotion sans pareille qui va avec la sincérité quand elle s'unit au talent».

    Éric Fottorino

  • à jamais

    Irène Frain

    Tantôt fortes, tantôt fragiles, symboles de pouvoir, objets de désir, météores au parcours souvent tragique, elles furent toutes des figures d'exception.
    Rita Hayworth, Diana, Margaret d'Angleterre, Ava Gardner, Marilyn Monroe, Daphné Du Maurier, Christina Onassis et Jacky Kennedy firent à la fois partie du peuple des hommes et de celui des Dieux. Sans doute est-ce pour cela qu'elles nous ont touchés, par cette particularité qui a fait d'elles à la fois des icônes et des femmes comme tout le monde. Entre gloire et tragédie, faste et anonymat, elles ont incarné, au-delà du mythe, cette angoisse terriblement enfantine : la peur de l'abandon et l'envie de séduire.
    Huit femmes, huit destins qui ont scintillé dans la nuit, trajectoires fulgurantes dont Irène Frain se fait l'écho, nous rappelant à leur inimitable présence.
    A jamais.

    Sur commande
  • Irène Frain La Maison de la source C'est une petite maison bretonne avec un jardin et un puits. Une source coule par en dessous. Ici a grandi la romancière du Nabab, la journaliste à grand souffle de Devi. Un jour de juin 1998, se retrouvant devant le minuscule domaine, elle a eu l'idée de ce livre.
    Elle dit ici son enfance, tout simplement. Non pour l'étalage narcissique des souvenirs, mais parce que, la maturité venue, la femme pouvait enfin rejoindre la petite fille, et saisir tout ce qui a fait d'elle ce qu'elle est. Un milieu modeste et aimant, où le père, maçon, et la mère, couturière, veulent pour leurs enfants une vie moins dure que la leur. Et les images qui marquent une enfance : la machine à coudre maternelle, les abords du puits interdits, le chien abattu par un voisin...
    Irène Frain sait raconter les destinées extraordinaires, les drames de la passion, l'aventure. Nous lui découvrons ici un autre visage : intimiste, recueilli, serein dans la mémoire retrouvée.

  • Le chat

    Irène Frain

    « Ami de la science et de la volupté » selon Baudelaire, « idéal du calme » pour Jules Renard, « idole de l'appartement » selon Mallarmé, le chat a fasciné poètes et romanciers. « Le chat n'a vraiment pas à se plaindre des écrivains », reconnaît Paul Morand. Il leur doit en effet quelques-unes des plus belles pages de la littérature française.
    Les chats d'écrivains se promènent parmi les livres. Voici un livre qui se promène parmi les chats. Tour à tour tendres ou cocasses, élogieux ou jaloux, lyriques ou fantastiques, les textes rassemblés ici - du Roman de Renart à Léautaud, de Montaigne à Nucéra - couvrent sept siècles de compagnonnage entre felis catus et hommes de plumes.
    Les auteurs de référence (Buffon, Balzac, Dumas, Maupassant, Colette.) y côtoient des écrivains méconnus, et les classiques y répondent aux contemporains : Julien Green, Marcel Béalu, Frédéric Vitoux, notamment. Le dessus du panier !
    Car, et le mot de la fin lui revient, comme l'écrit Leonor Fini : « Le chat est à nos côtés le souvenir chaud, poilu, moustachu et ronronnant d'un paradis perdu. »

  • Irène Frain
    Les Hommes, etc.

    Voici le roman de la guerre des sexes. Dans ce monde presque exclusivement voué à la jouissance immédiate, une femme en mal doeamour se jette à son tour dans le grand supermarché des corps. Torturée par une libido si impérieuse quoeelle loea surnommée « le crocodile », elle se lance vaillamment à loeassaut de la tribu adverse. Mais lorsquoeelle accepte de suivre en Islande le flamboyant et retors Vassili, elle y rencontre une conquérante bien plus experte quoeelle : Slash, dite la Libellule. Toute la frénésie de la modernité déferle à nouveau sur sa vie.
    Féroce observatrice des louftingueries de la société contemporaine, Irène Frain livre ici, avec un extraordinaire brio romanesque et dans un immense éclat de rire, une des plus décapantes analyses de nos comportements amoureux.
    Le monde selon Frainoe

  • Le xve siècle est l'age d'or de la bretagne, conséquence de l'heureux mariage de la terre et de la mer. mais dès 1532, la réunion de la province à la france l'appauvrit et jette les bretons sur les océans. a l'heure où l'europe se cherche de nouveaux mondes, ils ouvrent la route de l'exploration. matelots ou corsaires, ils se lancent dans toutes les aventures et on les retrouve au canada, en amérique du sud, aux antilles, aux indes et jusqu'en chine. certains sont devenus célèbres: jacques cartier, champlain, marion dufresne, kerguelen, rené madec, " le nabab ", mahé de la bourdonnais ou dupleix. qu'ils soient ducs, marchands, pêcheurs ou simples gueux, tous sont portés par la grande mystique des anciens chevaliers errants. l'histoire de leur quête d'un autre monde est une magnifique invitation au voyage qui fait revivre les vieux mythes de la bretagne.

    Agrégée de lettres, historienne et romancière, irène frain est née à lorient. elle est l'auteur, entre autres, du nabab, de modern style et de devi.

    Sur commande
empty