• Profondément fidèle à ses racines, imprégné de culture sérère et nourri par les traditions séculaires du Sénégal, Léopold Sédar Senghor a été, sa vie durant, engagé dans un dialogue permanent avec son époque.
    Dès ses années d'étudiant à Paris, où il se lie rapidement à des condisciples qui s'appellent Césaire ou Pompidou, Senghor combat pour la reconnaissance des Noirs dans une société française colonialiste et souvent raciste. Inventeur de la " Négritude ", il en fera une arme pour l'émancipation des peuples africains, convaincu que seules la fierté et la maîtrise de son identité donnent à l'homme prise sur son destin.
    Artisan de l'indépendance du Sénégal, premier président de son pays, il parvient à construire la démocratie, léguant à son successeur Abdou Diouf un état en paix avec lui-même et avec ses voisins, engagé sur la voie de la modernité. Visionnaire, Léopold Sédar Senghor quitte alors librement le pouvoir pour se consacrer à ses deux ultimes batailles : celle du métissage, conçu comme dialogue fécond, et celle de la francophonie, dans laquelle il voit une manière d'affronter la mondialisation sans abandonner la diversité des cultures et des héritages de chaque peuple et de chaque continent.
    Poète et écrivain exceptionnel, Senghor aura utilisé à chaque instant les ressources d'une pensée engagée dans tous les combats de son époque, pour construire un parcours unique qu'a souvent croisé Hervé Bourges, grand connaisseur de l'Afrique et homme de communication hors pair. C'est donc à la fois l'homme privé et l'homme public qui se retrouvent ici, dans un portrait fidèle et sans concession, illustré de nombreux documents inédits.

    Sur commande
  • L'Afrique est le continent le plus jeune.
    L'Afrique est un gisement de richesses tant sur le plan économique qu'artistique et intellectuel. L'Afrique interpelle notre avenir. S'appuyant sur son expérience personnelle, sur sa connaissance des hommes et du terrain, et sur ses responsabilités de fondateur d'écoles de journalisme dans plusieurs pays d'Afrique, Hervé Bourges, dans ce livre court, incisif, argumenté, plaide pour un renversement de regard : nous avons besoin de l'Afrique.
    Cette reconnaissance ne peut se faire qu'à certaines conditions tant économiques - annulation de la dette -, politiques - fin de la Françafrique, établissement d'un nouveau partenariat - qu'intellectuelles - prise en compte de la renaissance africaine et mise en oeuvre de la francophonie. Hervé Bourges, ancien président de Radio France inter-nationale, de TF1, de Canal+ Afrique, de France Télévisions et du Conseil supérieur de l'audiovisuel, actuel président du Comité permanent de la diversité à France Télévisions, signe un livre d'espoir et de combat.

    Sur commande
  • Parler de la francophonie, cela peut ressembler à la défense d'un pré carré hérité des empires coloniaux. La question est alors abordée en termes de lutte contre l'omniprésence de l'anglais dans les échanges internationaux et contre le « babélien » qui nous envahit. Hervé Bourges, qui a toujours été aux avant-postes de ce combat culturel, s'attache à parler du français, de cette langue négligée dans les débats scientifiques, dans la chanson et le sport olympique, « massacrée » dans les médias, dans l'administration, les entreprises, les institutions. Après avoir interrogé le passé, décrit le présent, c'est vers l'avenir que l'auteur se tourne en nous faisant découvrir la richesse contemporaine du français dans sa diversité d'expressions et dans la liberté de ton de ses locuteurs, de Québec à Abidjan, de Clermont-Ferrand à New York, d'Alger à Port-au-Prince. Dans un style particulièrement vif, et non sans un humour saillant, l'auteur nous fait partager sa conviction : le français reste au xxie siècle une langue vivante, porteuse de valeurs universelles, et à ce titre constitue bien un combat à mener, un défi à relever, pour qu'il prenne toute sa place dans un monde de pluralité linguistique. La francophonie représente la communauté internationale de ceux qui ont « le français en partage » (300 millions aujourd'hui, de 600 millions à 1 milliard en 2050). Une communauté francophone qui veut « Cultiver ce qui nous unit. Savourer ce qui nous distingue. Combattre ce qui nous divise ».

    Sur commande
  • Sur commande
  • " a jouer, pour ce livre, le rôle du chroniqueur, je m'aperçois que j'ai toujours aimé cette place : spectateur de ma vie, témoin en même temps qu'acteur et gardant une certaine distance par rapport aux personnages que j'interprétais, comme à ceux que je rencontrais.
    Est-ce d'avoir souvent pris le risque de m'exposer en première ligne, d'être incompris, voire rejeté ? j'ai pris de plus en plus goût au bonheur. sans passer d'epictète à epicure, car je n'ai jamais été un ascète, je me suis rallié progressivement aux plaisirs de la vie. trahison des rêves de ma jeunesse ? je me le demande parfois. il est certain que le tranchant de mes convictions s'est émoussé peu à peu au contact du réel [.
    ]. j'ai traversé des moments de total isolement, et d'autres où j'étais très entouré, des moments de doute, et d'autres où j'étais trop sûr de moi, des moments de courage, coupés d'instants de lâcheté ou de résignation. et j'ai probablement une nature double, deux visages, entre lesquels j'oscille, soutenant l'un par l'autre, agissant d'instinct. " a travers les mémoires d'hervé bourges, c'est un demi-siècle d'histoire de la france que l'on revit, de " témoignage chrétien " à l'ecole supérieure de journalisme de lille, de l'algérie à l'afrique, de radio france internationale à tf1 puis france 2 et france 3, de l'unesco au csa.
    On comprend mieux, à lire ces rencontres et ces souvenirs, ces portraits des leaders algériens et des présidents africains, des compagnons de la première heure et des complices de toujours, des inconnus et des illustres, la trajectoire atypique d'un homme né dans une famille catholique traditionnelle de bretagne et que ses convictions ont peu à peu affranchi des certitudes de son milieu d'origine.

    Sur commande
  • Combien de vies Hervé Bourges a-t-il vécu ? Journaliste, fondateur et directeur de la première école de journalisme créée en Afrique, patron de chaînes de télévision et de radio (TF1, Antenne 2, Radio-France), militant de la francophonie. Il a participé à toutes les grandes aventures politiques et médiatiques (l'indépendance de l'Algérie, la privatisation de TF1, la transformation du service public de l'audiovisuel). Il revient sur ces expériences marquantes et porte son regard sans concession sur la société d'aujourd'hui.
    Dans cet abécédaire personnel, Hervé Bourges nous fait partager ses convictions et ses expériences. S'il puise dans ce qu'il a vécu, c'est pour éclairer le présent, qu'il s'agisse de l'évolution de l'Afrique, de la transformation du journalisme, de la métamorphose de la télévision, de l'avenir de la langue française, ou de cuisine, de musique, de littérature, de voyages. Il déroule le fil de ses réflexions, ne cachant rien de ses enthousiasmes et de ses indignations, en homme libre qu'il a toujours été. Une lecture rafraîchissante en cette période de prêt-à-penser convenu.

    Sur commande
empty