Mille Et Une Nuits

  • Ecrit de mars à août 1876, un coeur simple est vraisemblablement l'un des chefs-d'oeuvre de flaubert.
    Le conte marque le triomphe d'une sensibilité à laquelle le romancier donne enfin libre cours. celui-ci expose le destin de la servante modèle de mme aubain, félicité, animée par un désir d'amour qu'aucun malheur ne parviendra à éteindre. le film un coeur simple, réalisé par marion laine, est sorti au cinéma le 26 mars 2008, librement adapté du conte de flaubert. sandrine bonnaire est félicité, marina foïs, mme aubain.

  • Gustave Flaubert n'a pas encore vingt-et-un ans lorqu'il écrit Novembre : les feux de sa première passion amoureuse s'éteignent et il se résout à mener la vie bourgeoise qui le dégoûtait. On peut difficilement y voir un « récit de jeunesse » tant Flaubert, à peine sorti des tourments de l'adolescence, se sent soudain vieilli, vidé de toute passion. « On dirait que la vie va s'en aller avec le soleil »... Novembre est le mois du crépuscule des illusions de jeunesse, de la nostalgie de ces désirs d'absolu qui faisaient barrage à l'ennui.

    Indisponible
  • Avoir l'esprit bourgeois, c'est penser selon les habitudes de son milieu et s'y conformer. Sa vie durant, Flaubert joua de la lyre, du couteau (à découper) et de la massue. Au cours de sa vaste entreprise de démolition, lui vint l'idée diabolique du "Dictionnaire des idées reçues" à partir d'une constatation de génie : le propre des gens bêtes est de craindre par dessus tout de paraître tels. Pour les vaincre, il faut donc les conduire à s'étouffer dans cette crainte...

    Indisponible
  • Depuis la fameuse campagne d'Égypte de Bonaparte, les rivages du Nil sont à la mode. Sous couvert d'une mission pour le ministère de l'Agriculture et du Commerce, Flaubert entreprend avec son ami Maxime Du Camp un voyage en Orient. De novembre 1849 à juillet 1850, il parcourt l'Égypte : toutes les orgies, tous les vertiges le tentent et il oublie vite les tâches officielles qui lui ont été confiées.

    Dans ses cinq lettres adressées à Louis Bouilhet, le jeune Flaubert relate avant tout, sur fond de mirage oriental, le détail de ses frasques sexuelles. Mais la description de ses " baisades " désordonnées frappe moins par la crudité que par la rage de s'épuiser, et même de se perdre, qu'elles trahissent.

  • Herodias

    Gustave Flaubert

    Dans Hérodias, l'un des Trois Contes (recueil publié en 1877), Flaubert mêle avec habileté , de manière indistincte, données historiques présumées exactes et affabulations. Conter, n'est-ce pas ajouter du mensonge pour parvenir à une crédibilité paradoxalement plus grande ?Flaubert recrée donc la splendeur de l'Orient et les moeurs scandaleuses de la Palestine au temps de Jésus, et recompose les portraits d'Hérodiade et d'Hérode, de Salomé et de Jean le Baptiste, tous soumis à de violentes passions.

  • «Je suis l'homme-plume Je sens par elle, par rapport à elle et beaucoup plus avec elle », écrit Gustave Flaubert à Louise Colet en janvier 1852. Il s'en saisit pour partager en une abondante correspondance avec ses amis et confidentes les souffrances et les ivresses que Lui procure te travail de romancier. Cette écriture épistolaire, plus légère et relâchée, lui permet de développer sa théorie littéraire et de dessiner le fil de sa recherche esthétique.

    Un choix de vingt-six lettres, tirées de son « hénaurme » correspondance, entre 1846 et 1876, consacrées à la création.

    Indisponible
empty