• Cet ouvrage, où l'érudition reste à la portée de tous, invite le lecteur à entrer par effraction dans l'univers des livres et des bibliothèques, inépuisable réserve de surprises. Il met en évidence les stratagèmes, supercheries, hasards, coïncidences, passions et entêtements qui ont acheminé jusqu'à nous des textes constitutifs du patrimoine de l'humanité.

    Tous les aspects du livre sont envisagés. Non seulement le texte (éventuellement absent) et sa langue (inventée, naturelle ou se voulant universelle), mais aussi son auteur (fictif, anonyme, dissimulé), son public espéré (du bibliophile averti aux enfants), sa conservation (parfois bien problématique), ses relations avec d'autres écrits et ses usages plus ou moins convenus. Sans omettre ses illustrations (luxueuses ou non) et leurs rapports variables avec les mots qui les suscitent, sa reliure (du métal à la peau humaine), ses représentations picturales, le façonnage de ses pages (parfois découpées en fonction de différentes intentions) et de leurs tranches (peintes, gravées).

    Sur le chemin qui sépare l'auteur de son public, des questions se posent qui articulent le propos : de la paternité d'une oeuvre (Homère, Molière, Shakespeare, Ossian) aux trésors perdus (les manuscrits de la mer morte, la bibliothèque d'Alexandrie) ; des livres interdits (Sade) aux lectures qui fourvoient (le lai d'Aristote) ; des emplois détournés aux usages imprévus ; du livre-objet (Depero, Exter) au livre-question (Borges, Ghérasim Luca).

    Ces points de vue sur l'objet sont complémentaires de réflexions sur les visées de ses concepteurs - ce qui suggère que « la littérature » se manifeste selon des chemins hétérogènes, et que l'image que l'on en prend risque d'être toujours insuffisante. Libre au lecteur de ces pages de continuer la quête, pour découvrir à son tour des textes curieux, des bibliothèques improbables, et des modes d'écriture profitant des multiples relations que l'auteur peut entretenir avec le public.

    Sur commande
  • Fiches + dépliant + site = un concentré d'efficacité ! L'essentiel du programme en fiches claires et visuelles : le cours pour réviser ; des plans de dissertation pour s'entraîner ; des quiz pour s'évaluer. Dans le dépliant et les rabats : une frise chronologique de l'histoire de la philosophie ; un mémento sur les auteurs.

  • - Tous les sujets du BAC 2019.
    - 50 sujets pour traiter tout le programme.
    - Les conseils et astuces des correcteurs.
    - Des corrigés clairs et détaillés.
    - Des fiches pour retenir l'essentiel.

    + Rédigé par des enseignants ! + Annales ABC du Bac 2020 Philosophie Terminale L-ES-S.
    Conforme aux programmes du Bac.

    Des sujets sur tout le programme.
    - Les sujets complets du Bac 2019 et des sessions antérieures.
    - Des sujets pour préparer l'oral.
    - Tous les corrigés détaillés avec des rubriques d'aide.
    - Un minutage pour se mettre dans les conditions de l'épreuve.

    La méthode gagnante pour préparer le BAC.
    - L'épreuve expliquée et les critères d'évaluation.
    - Les conseils pratiques des correcteurs.
    /> - Les stratégies à adopter pour bien traiter les sujets.
    - Des fiches de révision pour retenir les points-clés.
    - Des fiches méthode pour réviser utile.

  • Ce livre couvre l'histoire du surréalisme depuis 1919 jusqu'à la dissolution du mouvement en 1969, après la mort de Breton.
    Pour la première fois depuis le livre de Maurice Nadeau paru en 1945, tous les aspects du mouvement sont envisagés : littérature, philosophie, politique, photographie, cinéma, sculpture, peinture.
    On trouve au long des sept chapitres tout ce qui a fait la vie agitée du groupe, les revues et les cafés, les manifestes et les expositions, les bagarres et les fêtes. L'aspect international de l'Angleterre aux Canaries, du Japon au Mexique, avec des développements importants sur le surréalisme en Belgique et en Tchécoslovaquie.
    L'illustration est faite de documents (portraits, groupes, revues, expositions) dont beaucoup sont inédits, et d'oeuvres, rassemblées pour rendre compte de l'extraordinaire fertilité du mouvement.
    Elle aide à percevoir tout ce qu'il y a eu de passion dans le surréalisme, et à comprendre pourquoi, après toutes ces années, le feu brûle toujours.

  • Une Composition de Serge Poliakoff, peinte en janvier 1954, est entrée dès l'année suivante dans les collections du musée des beaux-arts de Lille ; elle est à la fois singulière dans la trajectoire du peintre et caractéristique de son travail.
    L'évocation de sa découverte par un adolescent qui deviendra l'auteur de ce texte, la description minutieuse de l'imbrication de ses formes et de ses couleurs, et un parcours de ses divers avatars devraient aussi bien en raviver le souvenir chez les amateurs qui la connaissent que susciter le désir de la voir chez ceux qui jusqu'alors en ignoraient l'existence ; car un tableau ne vit que par les regards de ceux qui le contemplent.

    Sur commande
  • Dada et les arts rebelles

    Gérard Durozoï

    • Hazan
    • 12 Octobre 2005

    Le XXe siècle a promu en art une succession d'avant-gardes, parmi lesquelles il convient d'opposer deux dynamiques. D'une part, des groupement d'artistes ont cherché un renouvellement des formes artistiques, animés par l'esprit de modernité, la foi en le progrès et le projet de construction d'un monde harmonieux parce que rationnellement organisé - et potentiellement accordé à un ordre politique « idéal ».

    Mais dès l'irruption de Dada en 1916, il apparaît que d'autres artistes sont au contraire bien décidés à ne plus s'en laisser compter par les valeurs héritées des Lumières. Méprisant les supports traditionnels, ils en viennent à mettre en cause tous les modes de communication, contestent les pouvoirs de la raison et, au lieu d'esquisser l'avenir, exaltent le présent et la vie dans ce qu'elle a de plus ordinaire, mais aussi de plus exubérant.

    L'effet de subversion va porter sur une attaque tous azimuts de l'intégrité de l'oeuvre d'art traditionnelle, du commerce qui la soutient et du système de langage sur lequel repose la société.

    A l'horizon de cette rébellion générale qui se propage à travers Dada et, plus près de nous, à travers Gutaï, Fluxus et d'autres mouvements excédant le champ artistique comme l'Internationale Situationniste, ce qui est entrevu et rêvé est l'abolition de l'art et de l'artiste comme créateur d'exception et producteur spécialisé. En réponse, le marché et l'histoire de l'art ne manquent pas d'affirmer leurs capacités de récupération - face à ce qui s'obstine à les définir.

    Cet ouvrage, dans sa première partie, recense les concepts communs à la rébellion, et les techniques qui lui permettent de propager la crise - par le flux des revues et des manifestes, des tracts et des actions, des manifestations collectives et des scandales.

    La seconde partie présente, du double point de vue historique et théorique, ces groupes qui ont inlassablement relancé la résistance au modernisme et à ses implications socio-politiques.

    C'est aussi en commentant des « oeuvres symptomatiques que la troisième partie retrace la trajectoire des participants les plus notables d'une histoire qui pourrait bien concerner le XXIe siècle, pour peu qu'il oublie ses avertissements et leurs durables échos.

  • Un ouvrage de révisions pour un entraînement complet en vue du Bac 2017 :
    - Les sujets complets du Bac 2016.
    - Des sujets des sessions antérieures pour traiter tout le programme de philosophie Term L-ES-S.
    - Des sujets pour préparer l'oral.
    - Un minutage pour être dans les conditions de l'épreuve.
    - Tous les corrigés détaillés avec des rubriques d'aide.
    => Soit un total de 34 sujets !

    Un titre avec une méthode pour arriver préparé(e) le jour du Bac :
    - L'épreuve expliquée et les critères d'évaluation de votre copie.
    - Les conseils pratiques des correcteurs.
    - Les stratégies à adopter pour bien traiter les sujets.

    La synthèse des cours avec :
    - Des fiches de révision pour retenir l'essentiel : auteurs, oeuvres et citations-clés.
    - Des fiches méthode pour réviser utile.

    En plus : Un abonnement PREMIUM SOLO offert pour tout achat du livre papier avec des compléments numériques et des sujets supplémentaires pour s'entraîner sur le site www.abcbac.com !

  • Tout le programme en 32 fiches détachables et en couleur.
    En plus : un lexique, des repères et, sur un dépliant, 100 citations classées par notion

  • Photographes du monde de l'art, ils pratiquent le même métier, hantent les mêmes lieux - mais toujours « sans concurrence...» -, partageant le même plaisir et le même talent. Depuis les années soixante pour André Morain, depuis les années deux mille pour Michel Lunardelli, ils posent un regard curieux et malicieux sur la scène artistique, ses acteurs (artistes, galeristes, curateurs, collectionneurs...) et ses lieux (galeries, musées, ateliers...).
    Devant leur objectif défilent des personnalités, saisies à la volée ou posant avec docilité, dévoilant ainsi un peu du caractère de chacun. Chronique de la vie culturelle française à travers 60 photographies inédites.

    Sur commande
  • Tout le programme.
    * Les sujets du bac 2012 et des sessions précédente.
    * Tous les corrigés entièrement rédigés ou sous forme de plans détaillés avec des commentaires en marge.

    Des conseils et des aides.
    * Une rubrique Les clés pour réussir après l'énoncé pour apprendre à bien traiter le sujet.
    * Des rubriques d'aide : Gagnez des points !, L'astuce du prof, Remarque dans les corrigés pour mieux comprendre.
    * Un dossier Infos-bac pour tout savoir sur l'épreuve.
    * Un dossier Mémento avec des fiches pour réviser et acquérir les bonnes méthodes.
    * Les auteurs, les oeuvres et les citations-clés.

    Le bonus internet.
    * Des sujets supplémentaires pour s'entraîner intensivement sur www. abcbac.com.

  • Jacques Villeglé est l'un des membres fondateurs du Nouveau réalisme, connu pour ses affiches lacérées. Le Centre Pompidou lui consacre une exposition du 17 septembre au 23 février 2009.

  • Les années 60, replacées ici dans leur contexte année après année, sont, pour ce qui est des arts « plastiques », d'une richesse étonnante : cela va du nouveau réalisme à support/surface en passant par la fin de l'expressionnisme abstrait (post-painterly abstraction), le pop art (anglais et américain), fluxus, l'op art et le cinétisme, le minimalisme, l'arte povera italien, l'art conceptuel, l'hyperréalisme, le land art et l'art corporel - sans oublier pas mal de mouvements inclassables (ex : l'irruption publique de l'art brut en 1967). c'est à partir de 1964, (le grand prix de la biennale de venise reçu par rauschenberg provoque un scandale), que paris perd sa place de « capitale des arts », mais sans le reconnaître... l'art américain s'impose en europe (dans les kunsthallen allemandes - avantage de la décentralisation -, en italie, en belgique, etc.) mais pas en france ; les nouveaux courants viennent de new york, pendant que paris s'acharne à défendre et exporter sa célèbre « ecole », qui n'intéresse plus grand monde... tous ces mouvements, en concurrence, assurent en fait le passage d'un art moderne ou moderniste, qui propose des innovations stylistiques, mais en respectant les supports classiques et un principe d'expression subjective - à un art contemporain - qui abandonne les supports et les catégories (peinture, sculpture) classiques, n'implique pas d'authenticité personnelle dans la mise en forme, et cherche inlassablement à redéfinir, dans sa plus grande généralité possible, ce que l'on peut nommer « art ». comme cet art contemporain continue aujourd'hui, et provoque périodiquement des polémiques, l'ouvrage en rappelle les fondements, il y a quarante ans... journal collectif qui analyse l'évolution des mentalités culturelles et artistiques. on y pourra notamment constater l'écart éventuel entre l'importance reconnue à un contexte politique et l'écho qu'il paraît susciter dans les formes de l'art. de plus, on voit que les réactions aux événements (guerre du vietnam, evénements de mai 1968) ne sont pas unanimes (cela va de soi) ni universelles. ce journal de l'art des années 60 offre au final une analyse synthétique et des informations sur la décennie à destination d'un public jeune qui la connaît peu ou mal, et de tous ceux qui voudront se rafraîchir un peu la mémoire et avoir une connaissance de la complexité de cette période.

    Sur commande
  • Un outil de révision particulièrement efficace pour préparer l'épreuve de philo au bac.

    - Toutes les notions du programme expliquées, de manière claire et efficace, dans 33 fiches détachables et perforées.
    - À la fin de l'ouvrage, un dépliant mémento sur les auteurs du programme.
    - L'achat du livre permet, par ailleurs, d'accéder gratuitement, pendant un an, à toutes les ressources de philosophie du site annabac.com.

  • Tout le programme traité : les sujets du bac 2009 et des sessions précédentes, tous les corrigés entièrement rédigés ou sous forme de plans détaillés, les notions et problématiques du programme. Des conseils et des aides : des coups de pouce pour comprendre et analyser les sujets, les pièges à éviter, des conseils de méthode, un index des notions, un dossier pour tout savoir sur l'épreuve.

empty