• Situé chronologiquement avant les faits racontés dans The hard goodbye, J'ai tué pour elle est l'épisode de Sin City qui colle de plus près à la tradition du roman hard-boiled : jolies filles, belles voitures, corruption, sensation de danger imminent... Au centre du récit, Ava Lord, la belle et terrible mante religieuse, tue et dévore tous ceux qui s'approchent trop d'elle. En toile de fond - toujours enveloppée par une atmosphère violente et oppressante - Basin City, la ville du péché, ses bas fonds et ses beaux quartiers, ses criminels et ses flics pourris.

  • Le protagoniste de Le grand carnage est à nouveau Dwight Mc Carthy, le person-nage central de J'ai tué pour elle. Le récit, toujours un polar, tourne autour d'un meurtre et d'un cadavre dont il faut à tout prix se débarrasser. Le fil conducteur est celui d'une course poursuite qui se déroule à un rythme endiablé, ponctuée d'affron-tements et de véritables... carnages. En toile de fond, défilent les quartiers de Basin City, dont on commence à apercevoir la géographie, et en particulier la "vieille ville" où les prostituées font la loi. Miho, la prostituée-ninja, y fait sa première apparition : véritable machine à tuer, nous la croiserons à nouveau dans les épisodes suivants.
    Sans doute l'épisode le plus violent et sanguinaire de la saga de Sin City, remar-quable pour son découpage sans bavure, qui insuffle au récit un exceptionnel dyna-misme.

  • Sin City, comme toutes les villes où règne le crime et la violence, a une pègre et cette pègre a un parrain, Don Giacco Magliozzi. Comme tous ses semblables, il a un code d'honneur et des valeurs, la famille par-dessus tout, avec lesquels il ne badine pas du tout. Un soir, à la sortie d'un restaurant, un petit truand flingue un indic' et sa copine, qui n'est autre que la nièce de Magliozzi. Le malheureux petit truand va devoir faire face à la vengeance du parrain. Une traque impitoyable démarre aussitôt. mais les choses se compliquent quand une balle perdue tue une fille de la Vieille Ville. Miho, la terrible petite tueuse, reprend du service. la pègre de Sin City va en faire les frais.
    Valeurs familiales est le seul tome de la série Sin City a ne pas avoir été préalablement publié sous forme de comics.
    À l'occasion du vingtième anniversaire de la publi-cation du premier épisode de Sin City, Rackham réédite l'intégralité de la série dans un nouveau format et avec de nouvelles couvertures, spécia-lement dessinées par Frank Miller.
    Couverture cartonnée, dos rond, tranche-fil rouge. bref : un collector !

    Sur commande
  • Un gars paumé recherche un peu de chaleur dans les bras d'une fille à la beauté renver-sante, une petite frappe est à la recherche d'un coup tordu à faire, des pauvres types ne font que se retrouver au mauvais moment au mauvais endroit, pendant qu'un grand gaillard marche silencieux sous la neige.
    Onze histoires courtes où l'on retrouve des personnages bien connus : Marv, Miho ou le tandem Klump & Schlubb. Tueurs, règlements de comptes et femmes fatales sont, comme à l'accoutumée, au rendez-vous.
    Après le jaune de Cet enfant de salaud, Frank Miller ajoute des petites touches de cou-leur à l'univers en noir et blanc de Sin City. du bleu, du rose, du rouge soulignent dans ce volume, caractères et situations.
    À l'occasion du vingtième anniversaire de la publication du premier épisode de Sin City, Rackham réédite l'intégralité de la série dans un nouveau format et avec de nouvelles couvertures, spécialement dessinées par Frank Miller.

    Sur commande
  • « Nous sommes en 490 avant J.C. Poséidon est mal luné.
    Il le fait savoir à quelques visiteurs indésirables. Un petit groupe de Perses. Une centaine d'hommes, pas plus. Venus sonder nos défenses... Ou peut-être assassiner notre chef. » Ainsi débute la célèbre bataille de Marathon, première victoire des grecs sur l'armée Perse. Et première pierre du nouveau récit de Frank Miller, qui revient sur cette période historique après son ouvrage 300, en reprenant les moments marquants des guerres menées par le Roi des rois, Darius, dont l'empire s'étendait, durant plus de deux siècles, de l'Asie Centrale au golfe persique et à la mer Égée, et ses successeurs, Xerxès en particulier, face à la Grèce.
    Avec Xerxès, Frank Miller s'éloigne ponctuellement de la narration comics pour rejoindre la puissance évocatrice digne de Philippe Druillet.

    Sur commande
  • Ancien Navy Seal, Wallace gagne maintenant sa vie comme dessinateur de presse. Un soir, alors qu'il se balade seul en bord de mer, il aperçoit une jeune fille se jeter du haut d'une falaise. Sans hésiter, il plonge à son tour, parvient à la sortir de l'eau et la sauver. Entre Wallace et la jeune fille, Esther, nait d'emblée une forte sympathie qui ne tarde pas à se transformer en attirance réciproque ; ensemble, ils sont heureux et décident d'aller boire un verre dans un bar : Wallace raconte son passé militaire et Esther les débuts de sa carrière d'actrice. Mais, lors qu'il est sur le point d'embrasser Esther, Wallace perd connaissance. À son réveil, il comprend avoir été drogué. Esther a disparu et Wallace décide de la retrouver à tout prix...
    À l'occasion du vingtième anniversaire de la publication du premier épisode de Sin City, Rackham réédite l'intégralité de la série dans un nouveau format et avec de nouvelles couvertures, spécialement dessinées par Frank Miller. Couverture cartonné, dos rond, tranche-fil rouge. un collector !

    Sur commande
  • Sorti pour la première fois en France en 1994 (un an après sa sortie en album aux États-Unis), le premier volume de la saga de la Ville du péché est considéré comme une des oeuvres majeures de Frank Miller, qui a marqué l'histoire de la bande dessi-née. Politiciens véreux, prostituées, femmes fatales, voyous et pauvres types se croi-sent dans les pages de Sin City, composant une fresque cynique et parfois ironique d'une société malade. Hybridation entre roman noir, univers des super-héros et codes du manga, Sin City surprend encore aujourd'hui par son scénario admirable-ment construit et l'élégance puissante du noir et blanc de Miller.
    À l'occasion du vingtième anniversaire de sa première sortie, Rackham réédite l'intégralité de la série dans un nouveau format et avec de nouvelles couvertures, en com-mençant par ce premier volet qui va prendre désormais le titre de The hard goodbye que Miller lui a attribué en hommage à Raymond Chandler.

  • Hartigan, vieux flic brisé par le sénateur Roark, est libéré après huit ans de prison et se bat jusqu'à la mort pour sauver Nancy Callahan des griffes d'un violeur et tueur en série, qui n'est rien d'autre que le fils du tout puissant Roark. Corruption, dépravation mais aussi exaltation du sacrifice, sont au centre de Cet enfant de salaud, où Miller revient aux registres narratifs de The Hard Goodbye tout en déployant un effort particulier dans la construction de la psychologie du personnage. Pour la première fois, l'auteur utilise la couleur dans une série jusqu'là rigoureusement en noir en blanc.
    À l'occasion du vingtième anniversaire de la publication du premier épisode de Sin City, Rackham réédite l'intégralité de la série dans un nouveau format et avec de nouvelles couvertures, spécialement dessinées par Frank Miller. Couverture carton-né, dos rond, tranche-fil rouge. tout pour en faire un collector.

  • Cet ouvrage est la toute première introduction en langue française à l'oeuvre de Hans Baldung Grien, artiste majeur de la Renaissance germanique. C'est un essai d'élucidation des aspects très différents et apparemment contradictoires de son art, partagé entre un art religieux conforme aux normes de l'époque et une inspiration mythologique et érotique généralement liée à la magie et à la mort, le tout souvent mis à distance par l'humour.

    Sur commande
  • Ronin

    Frank Miller

    Un samouraï tombé en disgrâce, le Ronin, obtient une chance de venger son maître lorsqu'il est transporté du 13e siècle au 21e dans une New York futuriste et rongée par la corruption. Là, il y retrouve son ennemi juré, également réincarné, le démon Agat.

  • La vieille ville de Sin City est une forteresse bien gardée dont les belles de nuit ont fait leur quartier général. A la différence de bien des quartiers chauds connus à travers le monde, ici il n'y a pas besoin de souteneurs. Les filles sont armées jusqu'aux dents et ce sont elles qui font régner "la loi". Alors quand un flic ripou armé de mauvaises intentions pénètre dans la vieille ville pour malmener l'une d'elles, il ne sait pas qu'il va y perdre la tête et déclencher un grand carnage ! L'épisode permet de retrouver Dwight (J'ai tué pour elle) et surtout la "prostituée-acrobate-Ninja", Miho. Ceux qui ne possèdent pas encore la série Sin City en entier vont être ravis : avec la publication du Art Book et cette réédition, la série est maintenant entièrement disponible en version française, aux éditions Rackham, avec une charte graphique identique, approuvée par Frank Miller, pour toute la collection. En attendant un nouvel épisode à paraître prochainement.

  • Elektra est morte dans les bras de Matt Murdock, alias Daredevil. Mais à présent le Diable Rouge a des doutes. Et si la Main essayait de la ressusciter ?

    Sur commande
  • Grand format 23.05 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Indisponible
  • Terreur sainte

    Frank Miller

    Une menace de mort pèse sur Empire City. Le Fixeur, aidé de Cat Burglar, a jusqu'à l'aube pour sauver la ville. Ils s'attaquent directement aux factions terroristes en portant un combat violent, sans concession, jusque dans leur camp. Réponse hargneuse au 11 septembre et malgré les positions radicales de son auteur, Terreur Sainte se garde de condamner l'islamisme pour ne foudroyer que le terrorisme.

  • Sur commande
  • Ronin n.1

    Frank Miller

    • Semic
    • 24 Novembre 2003
  • Criminals have always called the shots in Sin City, whether bootleggers, gamblers or politicians. But ever since the first dame set up shop in Old Town, those side streets have been run by the women who walk the night. It's been a delicate truce, but now there's a messy body and the mob's looking to reclaim those streets.

    Bande Dessinées 21.00 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Just one hour to go. Hartigan's polishing his badge and working himself up to kissing it goodbye. But, with one hour left to go, he gets word about that one loose end he hasn't tied up: a young girl who's helpless in the hands of a drooling lunatic. Just one hour to go... and Hartigan's gonna go out with a bang.

    Bande Dessinées 23.00 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Family Values is a milestone among Miller's work, allowing him enough room to tell this classic story of grit and revenge exactly the way he wanted to. With deadly Miho running on roller-blades, Dwight running on adrenaline, and the Sin City mob on clean up detail, this yarn from the town without pity is not to be missed.

    Bande Dessinées 15.90 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Ronin t.2

    Frank Miller

    • Semic
    • 17 Mai 2004
  • It's one of those hot nights, dry and still. Dwight's thinking of all the ways he has screwed up and what he'd give for one clear chance to wipe the slate clean, to dig his way out of the numb grey hell that is his life. And then Ava calls.

    Sur commande
  • Wallace, un illustrateur de presse, ancien du Vietnam, sauve une jeune fille du suicide. Leur rencontre tourne vite à l'idylle, hélas de courte durée, car le premier baiser échangé est arrêté net par un coup de feu. Quand il se relève, Esther a été enlevée. Wallace a maintenant un objectif dans la vie, retrouver Esther et la sauver de ses ravisseurs. Sin City la noire ne trahit pas sa réputation sulfureuse. Aux malfrats les plus terribles s'opposent un nouveau héros au grand coeur et des filles pulpeuses. Si cet épisode de Sin City est avant tout une histoire d'amour, tout comme l'épisode fondateur, c'est aussi pour Frank Miller une nouvelle occasion de renouveler son art. Au choc du noir et blanc et de la bichromie, Miller oppose un chapitre "délirant", entièrement mis en couleur par Lynn Varley où l'on retrouve tous les personnages ou héros fétiches de sa carrière, de Elektra à Clint Eastwood, en passant par Hagar Dunor. C'est également le plus long épisode de la série, avec plus de 300 pages de bandes dessinées.

empty