• "De la bibliothèque de son enfance, où elle puisa le goût des mots, Françoise Loiret nous fait partager des lectures éclectiques et sans a priori : d'Albert Camus à Dorothée Letessier . - Fascinée par le monde de l'édition, le saint des saints, elle y devient standardiste et rencontre ainsi de nombreux auteurs dont François Cheng, Jeanne Champion, Philippe Murray, Régine Deforges et tant d'autres ! - Dans ce récit, Françoise Loiret brosse notamment un émouvant portrait de Claude Durand, l'inoubliable éditeur de Cent Ans de solitude, et nous fait découvrir « personnellement » un milieu éditorial méconnu - Julien Cendres évoque le parcours de son amie dans une « lettre » à Pierre Assouline, qui fut à l'origine de l'aventure singulière racontée « au fil de ces pages » - "

    Sur commande
  • Françoise Loiret a toujours été passionnée par les mots. Enfance étriquée, divorce, maladie, elle s'est toujours sortie de ses difficultés parce que les mots l'accompagnaient. Devenue hôtesse d'accueil et standardiste aux éditions Fayard, elle peut désormais côtoyer les plus grands auteurs. Elle se lie d'amitié avec certains, savourant le plaisir d'échanger avec tous. Elle dresse ici, non sans émotion, un beau portrait de Claude Durand - le patron de Fayard. En lisant Une vie de mots, comment ne pas penser à l'auteur préféré de Françoise Loiret, Marcel Proust, et à cette phrase : « La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature. »

empty