Langue française

  • Un livre pour voir Guantanamo autrement, dans sa réalité historique, géopolitique, et sociale, pour comprendre comment toute une population vit une présence non désirée. Et, en filigrane, les enjeux américains sur ce bout de territoire. On connaît Guantanamo pour sa prison et les tortures qui y ont été commises, moins pour la ville elle-même. Enquête géopolitique et sociologique, ce livre, en 6 chapitres, fait le point sur la situation actuelle de cette ville située à la pointe extrême orientale de Cuba. De la guerre d'indépendance de Cuba (1895-1898) à l'installation de la prison des djihadjistes en 2001, François Missen retrace l'histoire de Guantanamo : entre autre la location de la côte de la ville par les Etats-Unis qui s'est transformée en « Etat dans l'Etat » malgré les tentatives de révoltes locales. Il nous permet aussi de comprendre comment la population de la ville vit au quotidien avec la présence de la Base américaine : entre traditions musicales cubaines, villages de pêcheurs d'un côté, financement et miradors américains de l'autre. Il a rencontré entre autres d'anciens travailleurs de la base et les deux derniers Cubains y travaillant encore.

    Sur commande
  • Cuba

    François Missen

    • Chene
    • 4 Octobre 2017

    52 semaines avec Cuba Découvrez tout au long de l'année les plus belles images de Cuba !

  • Héroïne, cocaïne, haschisch, le supermarché de la drogue est à ciel ouvert à Marseille. Pour tenir cette boutique aux bénéfices exorbitants, les armes crachent le plomb. Hier on ciblait le concurrent au Colt 11.43. Aujourd'hui on arrose - dégâts collatéraux involontaires - à la kalashnikov. Autour du Vieux Port, l'histoire du grand banditisme s'enrichit d'une chronique nécrologique quotidienne. Hier on tuait pour l'héroïne, aujourd'hui pour le haschisch et la cocaïne. Le marché de la came que l'on croyait relégué dans le passé sanguinaire du siècle dernier renaît avec la réapparition des papys flingueurs de la French Connection. Comme François Girard, commanditaire de l'assassinat du Juge Pierre Michel en 1981, libéré pour raison médicale et plongé à nouveau dans le business. D'autres collègues de la « blanche marseillaise » sont déjà au cimetière ou pour certains d'entre eux se sont retirés des affaires aux Etats Unis et vivent une retraite tranquille et discrète après avoir conclu le marché dit du repenti avec la justice américaine : Balancez et nous ferons le reste. C'est à dire , « Vous êtes libres ». Ils se racontent aujourd'hui auprès de François Missen.
    Et pendant ce temps, Marseille reste fidèle à sa légende du trafic de drogue. C'est le phénix de la came.

  • Trinidad de Cuba se réveille après une longue période de sommeil.
    Car le déclin de l'empire espagnol, la crise du monde colonial et de ce qui lui était attaché, auront été fatal à ce qui fut l'une des cités les plus riches des Caraïbes. Sur la côte sud de l'île, Trinidad s'était endormie dans la torpeur tropicale, à l'ombre de ses églises, de ses palais et ses théatres. Le temps y faisait son travail inexorable, minant peu à peu ce qui avait fait la grandeur de la cité.
    Aujourd'hui pourtant les témoins de ce passé revivent, se révélant après des décennies d'isolement. Classée patrimoine culturel de l'Humanité par l'Unesco, la ville a entrepris de refaire peau neuve, de restaurer ces palais ; pour redonner vie aux riches décors des siècles passés. Les fastes sont encore perceptibles à travers les grilles de fer forgé et les moucharabiehs, teintés de cette lumière des tropiques, des accents et des odeurs qui baignent tout Cuba.
    Les détails du décor architectural, les objets reprennent vie sous l'objectif d'Olivier Beytout, tandis que le texte de François Missen nous replonge dans la mémoire d'une cité qui se souvient de sa grande histoire.

  • L'auteur d'abord : François Missen, le seul journaliste à la fois détenteur du
    prix Pulitzer et du prix Albert Londres. Ces récompenses, la première délivrée par les
    professionnels de la presse américaine et la seconde par ceux de la presse française,
    ont salué ses talents d'enquêteur, voué à explorer depuis plus d'un demi-siècle les
    recoins les moins reluisants, mais souvent les plus instructifs, de notre monde.À 68 ans, après avoir sillonné la planète pour mettre à jour les grandes affaires de
    notre époque, il a croisé et rencontré, sans le vouloir vraiment, les principales
    éminences grises de Washington et de Dallas qui, autour de la famille Bush,
    préservent depuis près de trente ans le pouvoir du Parti républicain. Le réseau
    Carlyle n'occupe rien de moins que le centre de cette puissance de la politique,
    du pétrole et de l'armement.À la fois système d'influence et machine de spéculation financière, le fonds
    d'investissement Carlyle a installé le complexe militaro-industriel à la tête des
    États-Unis depuis l'accession de George Bush junior à la Maison-Blanche.
    Ainsi, au-delà des discours officiels et des campagnes de communication, cet
    établissement financier très particulier développé par Frank Carlucci, ex-fonctionnaire
    de la CIA et ex-secrétaire à la Défense néo-conservateur, incarne pour une large
    part le nerf de la politique étrangère des républicains.Si cette domination s'exerçait jusqu'à présent avec un goût consommé du secret,
    encore fallait-il être suffisamment en veine pour dépister les alliances des hommes
    de Carlyle, suivre pas à pas leur fonctionnement et avoir la chance de découvrir les
    véritables objectifs, concrets, qu'ils poursuivent aux quatre coins du globe. Un tel
    concours de circonstances transformerait cette investigation en un thriller haletant.
    Or, même une vie professionnelle déjà bien remplie réserve de belles surprises. L'une
    d'elles s'est présentée à François Missen à l'intérieur d'une usine de fabrication de
    cartons d'emballage, quelque part dans le nord de la France, un jour d'hiver 2002...

    Sur commande
  • Jérôme Cabanel s'installe sur ces grands squelettes métalliques qui font pousser les villes. La grue est son royaume. Grâce à son métier - il est photographe indépendant, entre autre pour le compte de grands constructeurs du BTP - il grimpe régulièrement à son bureau, à cent cinquante mètres des humains Lilliputs. Il atteint avec gourmandise son Graal quotidien. La ville est à ses pieds. Artiste et espion, il radiographie les chantiers, découvre des trésors anciens enfouis sous les gravats entassés par les siècles et Clic-Clac, met la mémoire et l'avenir de la ville dans sa boite.

    Sur commande
  • Reprenant une société d'électroménager au bord de la faillite, Marie-Hélène Gardel parvient, en s'associant à un puissant chef d'entreprise, à sauver toute une région de la débâcle économique qui, en cette fin de xxe siècle, abîme le monde.
    Mais une croissance aussi rapide n'est pas faite pour durer. Surgissent alors des sauveurs, trop polis pour être honnêtes...
    En suivant Eddy, un journaliste d'investigation épris de vérité et d'absolu, cette femme d'exception va découvrir, à ses dépens, le dessous des cartes du nouveau désordre mondial.
    Ainsi, des souks de Dubaï aux bordels de Beyrouth, en passant par les conseils d'administration de Washington, ils vivront leur passion jusqu'au bout, frôlant les portes de l'enfer...

    Véritable roman d'aventures, Potomac est librement inspiré de l'actualité. Roman à clés aux multiples rebondissements, il nous entraîne dans l'histoire d'une nouvelle guerre mondiale, celle de l'argent.

    Jean-Pierre Bastid est un auteur de romans noirs de renom, il a écrit une trentaine de livres et réalisé presque autant de documentaires. Mais c'est avant tout un aventurier et un homme en colère.
    François Missen est journaliste, grand reporter et correspondant de guerre. Prix Albert Londres en 1974, il vit et travaille essentiellement à Cuba depuis vingt ans.

empty