• Dans la continuité des travaux initiés par le CRESOI (Centre de Recherches sur les Sociétés de l'Océan Indien), fondés sur les problématiques de l'histoire coloniale, cet ouvrage s'attache à la greffe des sports et des loisirs anglo-saxons dans des sociétés marquées par leurs origines et identités culturelles.
    Il participe de cette dynamique de recherche qui considère que le sport, " phénomène social total " s'impose comme une clé ouvrant sur une meilleure compréhension de l'évolution des sociétés contemporaines. Quelles sont les fonctions éducatives, sociales, culturelles, politiques des sports et/ou des loisirs dans des communautés subissant l'importation des modèles du colonisateur ? Les sports et les loisirs se présentent paradoxalement comme un instrument de la colonisation (d'éducation, de distinction, d'intégration, d'assimilation...), mais également comme un levier de la décolonisation (espace d'association, de rassemblement, de combat, d'expression identitaire).
    Cette double fonction, complexe dans les processus qu'elle met en jeu sur la durée, s'inscrit de manière originale et singulière au regard des espaces de pratique (région, nation, continent), des formes de la colonisation et des périodes examinées. C'est à ce questionnement large que souhaite répondre l'ouvrage en s'appuyant sur des exemples historiquement et géographiquement situés. Associant des universitaires, spécialistes de l'étude des pratiques corporelles dans les colonies, issus d'horizons différents, il propose une base de réflexion et d'échanges la plus large possible dans un domaine nouveau et fécond.

    Sur commande
  • Le département de la Réunion est singulier par sa position géographique, par sa population, par son histoire. Cet ouvrage souligne le lourd retard accumulé à la Réunion dans ce domaine de la vie sociale et culturelle, conséquence de l'héritage et du contexte difficile de la Réunion après-guerre. Il rappelle l'intérêt du sport, comme thème d'étude, pour qui veut mieux connaître et comprendre l'évolution sociale, politique et culturelle de la société.

    Sur commande
  • D'abord pratiqué dans les public schools où il participe à l'éducation vigoureuse de l'élite britannique, le rugby va conquérir le monde bien au-delà de l'équateur. L'invention du Rugby se propose de raconter cette histoire étonnante. Comment en Irlande les catholiques et les protestants vont-ils réussir à jouer ensemble ? Pourquoi devient-il un sport culte en Nouvelle Zélande ou se révèle-t-il le conservatoire du nationalisme en Afrique du sud ? Quant à la France, comment se fait-il que ce soit à Paris d'abord puis dans le Sud Ouest radical et laïc que l'ovalie s'enracine ? En 1995, c'est la révolution. Le professionnalisme, sous la pression des pays de l'hémisphère sud, l'emporte finalement sur l'amateurisme qui fut si longtemps la marque de ce " jeu de voyous joué par des gentlemen ". Il faut dire qu'en 1987, s'était jouée la première coupe du monde. Il n'était plus possible de résister à l'appel du sport spectacle, mondialisé et hautement rentable.

    Evelyne Combeau-mari est maître de conférences en histoire contemporaine à l'université de la Réunion. Elle est spécialiste de l'histoire du sport.

  • À l'interface de l'histoire de la presse et de celle du sport, cet ouvrage éclaire une part de la vie politique, culturelle et sociale du XXe siècle. D'abord opposés à une entreprise qualifiée de « bourgeoise » puis convaincus de sa diffusion, les journaux communistes se révèlent parfois critiques, souvent propagandistes et porteurs d'un discours militant. Ils contribuent ainsi à construire une culture fondée sur des croyances collectives, sur des idéaux, sur un projet de transformation sociale, sur une conception des rapports sociaux, sur un ensemble de normes et de valeurs partagées par des individus issus d'univers différents mais faisant corps autour d'un engagement politique.

    Sur commande
empty