• La finalité ultime de la formation n'est pas tant de « faire apprendre » que de faire entrer la personne qui apprend dans une histoire et une culture afin qu'elle y trouve sa place et s'y réalise comme sujet, tout à la fois autonome et relié à autrui. L'ouvrage cerne les différentes facettes de ce processus de subjectivation en vue de dégager les conditions d'un apprentissage qui permet l'accomplissement de celui-ci. Il se penche d'abord sur la façon dont cette thématique de l'émancipation du sujet a émergé et a évolué dans le champ de la formation des adultes au cours des dernières décennies. Il propose alors une série de balises permettant de circonscrire de façon plus précise en quoi consiste le processus de subjectivation. Celui-ci est ensuite décrit et analysé, étape par étape, du point de vue de la personne qui apprend. Enfin, les conditions essentielles qui favorisent la subjectivation en formation sont examinées, du côté de la relation « maître-disciple » et du groupe en formation.

  • Dans bon nombre de contextes professionnels, ce qu'il est convenu d'appeler traditionnellement la «?formation?», organisée dans des espaces-temps distincts du travail, tend aujourd'hui à céder le pas à une variété de pratiques visant à favoriser les apprentissages au coeur même des situations de travail, à rendre le travail plus «?formateur?». Face à un tel engouement, il est temps de s'interroger en profondeur sur les processus spécifiques à l'oeuvre dans ce type d'apprentissage, sur les facteurs individuels et contextuels qui y participent et, in fine, sur les pratiques censées favoriser l'apprentissage du et au travail.
    S'appuyant sur les théories et les recherches les plus récentes, des pistes de réflexion et d'action sont ici fournies en réponse aux préoccupations et questions des professionnels de la formation, de l'accompagnement et du management.

  • Les recherches sur la motivation en situation d'apprentissage et de formation ont connu des développements importants ces dernières années mais restent peu connus des acteurs de terrain. Cet ouvrage apporte des éléments de réponse aux très nombreuses questions que se posent enseignants mais aussi élèves et parents en présentant les résultats des recherches actuelles et les pistes d'action tirées de ces travaux. Il s'agit de donner un sens aux apprentissages, soutenir la confiance en soi et l'engagement des apprenants et des enseignants.

  • Qu'est-ce qui décide une personne adulte en situation d'illettrisme à franchir la porte d'un centre de formation en alphabétisation ? Que vient-elle chercher en formation? Quels sont les effets réels de la formation sur l'« apprenant », au-delà de la maîtrise de la langue écrite ? Quels sont les facteurs qui facilitent ou font obstacle à son engagement dans la formation ? C'est à ces questions qu'ont voulu répondre les acteurs d'une association d'alphabétisation de Belgique francophone, dans le cadre d'une recherche qu'ils ont menée avec un enseignant-chercheur universitaire. Cette recherche a ceci de particulier qu'elle a donné largement la parole aux apprenants eux-mêmes, ainsi qu'aux formateurs et formatrices, sur ces différentes questions.

  • La psychologie scientifique peut-elle aider les enseignants et formateurs du XXIe siècle ? Les auteurs de cet ouvrage sont unanimes pour répondre que la science ne peut répondre à toutes les interrogations mais peut aider à identifier les conditions nécessaires pour « apprendre et faire apprendre ». On ne parle plus en effet d'apprentissage mais de « faire apprendre » ce qui sous-entend une implication de l'apprenant lui-même mais aussi de celui qui transmet les connaissances et les compétences. Cet ouvrage pluridisciplinaire est fondé sur les travaux les plus récents dans différents pays francophones.

  • Qu'est-ce qu'apprendre? Comment les adultes apprennent-ils en situation de formation? Y a-t-il une spécificité de l'apprentissage adulte? Quel est l'impact de la trajectoire de vie de l'adulte sur ses apprentissages? Quel rôle les interactions avec les pairs et le formateur jouent-elles dans l'apprentissage? Quelles conditions pédagogiques et institutionnelles peut-on mettre en place pour favoriser l'apprentissage dans un contexte de formation d'adultes?
    Voilà quelques-unes des préoccupations essentielles abordées dans l'ouvrage. Pour traiter ces questions, celui-ci propose un cadre théorique articulant en un ensemble cohérent une grande diversité d'éclairages théoriques et d'apports de recherche jusqu'ici rarement mis en relation. On trouvera également tout au long de l'ouvrage une réflexion sur les implications de ces apports pour l'amélioration des pratiques de formation.

empty