• Elisabeth Kübler-Ross est morte en 2004, peu après avoir terminé le manuscrit de cet ouvrage, réalisé en collaboration avec son disciple et successeur, David Kessler. Sur le chagrin et sur le deuil conclut une carrière de trente-six ans. Dans une première partie, Elisabeth Kübler-Ross et David Kessler nous présentent les cinq stades du deuil qui font aujourd'hui référence : le déni, la colère, le marchandage, la dépression et l'acceptation. Ils analysent ensuite cette théorie à travers leurs expériences personnelles et professionnelles, et l'illustrent de nombreux exemples vécus. Au fil des chapitres, ils abordent ainsi divers aspects du deuil : la tristesse, les hallucinations, les rêves, les enfants, la guérison, l'isolement, jusqu'au sujet délicat des relations sexuelles durant le deuil

  • Alors que les repères religieux traditionnels se sont en grande partie effacés, notre société prend conscience, après des décennies d'indifférence ou de tabou, qu'il lui faut aujourd'hui inventer une nouvelle approche de la mort.
    Soins palliatifs, accompagnement psychologique des mourants : sur ces thèmes, objets d'un débat désormais largement ouvert dans le monde médical et au-delà, ce livre apporte une contribution essentielle. Médecin, pionnière en ce domaine, Elisabeth Kübler-Ross a rassemblé des témoignages qu'elle a recueillis au cours de dix ans de travail auprès d'adultes et d'enfants proches de la mort.
    Comment faire en sorte que chacun puisse, le moment venu, apprivoiser l'idée de sa propre disparition ? Comment apporter au mourant l'écoute dont il a besoin, tout en le laissant libre de choisir ses interlocuteurs, les soins qu'il souhaite, le cadre où il préfère vivre ses derniers jours ? Quel rôle peuvent jouer les proches, les médecins, les infirmières, les psychothérapeutes, les membres du clergé ? A toutes ces questions, Elisabeth Kübler-Ross apporte des réponses tirées de son expérience. Abordant le sujet particulièrement douloureux de la mort des enfants, elle nous invite à une réßexion non seulement médicale et psychologique, mais philosophique et spirituelle.

  • Ce livre prend la forme d'un dialogue entre elisabeth kübler-ross, pionnière de l'accompagnement des mourants, les familles et le personnel soignant qui se trouvent confrontés aux derniers moments de leurs proches ou de leurs patients.
    Mais ce livre est bien plus. en répondant aux questions que nous nous posons tous sur la fin de vie, il propose un itinéraire pour comprendre les cinq phases du mourir et apprivoiser la mort dans de petits gestes et de grandes réconciliations au quotidien. accueillir la mort en confiance, dans l'accomplissement et non dans la frustration, tel est le message d'espoir de cet ouvrage qui respire la joie de vivre.

  • C'est en observant les symboles gravés par les enfants dans le camp d'extermination de Majdanek,des papillons par dizaines, que l'éminente psychiatre s'est pour la première fois interrogée sur l'état de conscience des mourants. Cet ouvrage, consacré aux réactions d'enfants face à la maladie et à la mort, est un témoignage bouleversant et un document exceptionnel. Il présente les différentes orientations possibles pour l'accompagnement des enfants sur ce chemin difficile qu'est l'imminence de la mort.

  • Nous pouvons essayer de nous rendre maîtres de la mort en la défiant. En nous laçant à grande vitesse sur les autoroutes, en rentrant indemnes de la guerre, nous pouvons nous sentir immunisés contre la mort. Est-ce là l'expression de nos voeux les plus infantiles, la projection de nos rêves de toutes puissance et d'immortalité ? Si toute une société souffre d'une telle crainte et nie aussi évidemment la mort, les moyens de défense auxquels elle recourt seront forcéement destructeurs. Les guerres, les émeutes, le nombre croissant de meurtres et d'autres crimes pourraient bine n'être que les indices de notre incapacité à assumer la mort dignement. Ne faut-il pas repartir à zéro, tenter de concevoir notre propre mort et apprendre à affronter cet événement, tragique mais inévitable, avec une peur moins irrationnelle ?

    La psychiatre et psychologue Elisabeth Kübler-Ross (1926-2004), fut pionnière de l'approche des « soins palliatifs » pour les personnes en fin de vie et de l'accompagnement aux mourants. Elle a accompagné des milliers de personnes en fin de vie et a étudié les différents stades par lesquels passe une personne lorsqu'elle apprend qu'elle va mourir.

    Sur commande
  • Une hantise que les milieux médicaux ont souvent entretenu, " l'échéance " devenant à leurs yeux un implacable synonyme d'échec.
    Elisabeth Kubler-Ross a levé le tabou. Cette femme médecin accompagne les mourants depuis de nombreuses années. C'est en regardant la mort qu'on la réhumanise, dit-elle. Les mourants sont des " professeurs de vie ". La documentation de ce livre provient de dix ans de travail auprès d'adultes et d'enfants, tous proches de la mort. A travers ces témoignages, nous pouvons comprendre les différents moyens d'expression des malades et nous apprenons à ne plus éluder les réponses, à dialoguer véritablement.
    Au fil des pages, la peur laisse place à la compréhension. Nous parvenons à apprivoiser la mort, ce qui nous amène naturellement à reconsidérer la vie, le partage avec les vivants.

empty