Littérature traduite

  • Tragiquement connue pour son histoire violente et chaotique, ainsi que pour la catastrophe qui l'a frappé en 2010, Haïti est le pays le plus pauvre des Amériques - et l'un des plus riches sur le plan littéraire. Cette anthologie de dix-huit nouvelles, projet lancé avant le tremblement de terre, réaffirme le talent des auteurs contemporains haïtiens, qu'ils vivent sur place ou qu'ils soient issus de la diaspora, sur un terrain où ils ne sont pas forcément attendus : le genre noir. Sont représentés des auteurs aussi bien francophones qu'anglophones.

    Sur commande
  • A Villa Rose, un petit village côtier au Sud de Port-au-Prince, tout le monde se connaît. Une embarcation de pêcheur vient d'être emportée par une gigantesque vague et une enfant, Claire, a disparu. Elle venait d'avoir sept ans et de comprendre que son père envisageait de se séparer d'elle, qu'il aimait plus que tout au monde et qu'il élevait seul depuis la mort de la mère en couches, pour la confier à une femme aisée.

    Le destin est sans pitié pour les plus pauvres, comme en témoigne cette première histoire d'une série de récits enchâssés où alternent passé et présent, portraits nostalgiques d'un paysage paisible et scènes hallucinées de la violence qui ravage Haïti - celle des hommes comme de la nature : à la misère, aux fantômes et aux gangs font écho une chaleur qui fait éclater les grenouilles, des rivières qui sortent de leur lit et des arbres qui pourrissent sur pied.

    Villa Rose rappelle le Macondo de Gabriel Garcia Marquez, où il faut chaque jour faire triompher la vie sur la mort.

    Sur commande
empty