• D. Desjardins raconte son parcours. Marquée par une relation douloureuse avec sa mère, elle se lance dans la peinture avant d'entreprendre un voyage en Orient en 1959. Pendant de longues années, elle arpente l'Inde et l'Afghanistan, s'initiant aux sagesses orientales. De retour en France, en 1974, elle crée un âshram en Auvergne et se consacre à l'enseignement du Lying, pratique d'introspection.

    Sur commande
  • Au fil de ce dialogue serré d'une densité poignante, Denise Desjardins (1923-2016) s'est livrée sans masque et a bien voulu analyser son parcours.
    Des groupes Gurdjieff à Svâmi Prajñânpad, en passant par de bouleversantes rencontres avec Mâ Anandâ Mâyi, Svâmi Ramdas et sa Sainteté Karmapa, de sa vie d'artiste parisienne à son existence de nomade sur les routes orientales, d'un anarchisme frondeur aux exigences et vicissitudes du mariage, de la confrontation avec ses abîmes à la paix des profondeurs, l'itinéraire d'une femme exceptionnelle, le défi d'un destin voué à la quête de l'absolu.
    Augmentée de plusieurs entretiens et témoignages inédits, cette réédition d'un livre initialement paru en 1990 constitue l'hommage que méritait cette femme remarquable.
    « Je n'aime guère parler de ma personne ni divulguer certaines expériences. Gilles Farcet l'a pourtant obtenu en un singulier combat où il a su désarmer ma réserve, justement parce qu'il n'était pas armé.
    Enfin, «jouer au jeu de la vérité» est aussi un défi. Ce défi, j'ai accepté de le relever. » Denise Desjardins.

    Sur commande
  • Plus qu'une thérapie des émotions, le lying est une tonique introduction à l'ascèse. Ce n'est pas seulement une mise à nu de tout ce qui traverse, bouleverse, essouffle un être humain, ni un passage de l'autre côté des barricades de l'interdit, du non-dit, de l'inconnu. Ce n'est pas seulement le retour vers l'origine des conditionnements qui entravent un libre comportement, c'est aussi le début du chemin de l'éveil.
    Cette méthode par les contraires permet d'affronter ses refus pour accepter, et de se confronter au passé pour tenter d'être au présent. Celui qui aura revécu ses bourrasques intimes pourra connaître la détente. Qui aura découvert les écrans qui lui cachent le réel pourra y accéder. Et qui aura exploré sa noirceur intérieure pourra intégrer la lumière.
    RÉÉDITION DE CE LIVRE ÉPUISÉ DEPUIS UN AN

    Sur commande
  • Ce livre aborde un sujet qui n'a, jusqu'à présent, guère eu droit de cité en Occident : celui des «vies antérieures» ou des «incarnations successives». Denise Desjardins nous fait part d'une expérience vécue auprès d'un maître indien, Sri Swâmi Prâjnanpâd, et des commentaires de celui-ci. Unanimement admise par les Écritures, la Tradition hindoue et les grands sages contemporains, la doctrine de la «réincarnation» est le plus souvent mal comprise en Occident. René Guénon et Ananda Coomaraswamy ont fait, à cet égard, des mises au point sévères. Le témoignage apporté par Denise Desjardins demeure fidèle à l'enseignement d'un gourou orthodoxe, né dans une famille brahmane bengalie, fils d'un éminent vedanta shastri (expert dans l'enseignement des Upanishads). Mais il est l'oeuvre d'une Occidentale éduquée dans notre contexte culturel et il parle un langage qui est le nôtre. Denise Desjardins déclare avoir, au cours d'une ascèse rigoureuse, retrouvé les souvenirs d'une vie antérieure. «Imposture, naïveté», affirmeront certains. «Témoignage essentiel», dit le physicien qui a préfacé ce livre. Témoignage aisément acceptable pour un lecteur hindou, mais qui soulèvera en France bien des controverses.

  • Le titre : Il traduit le terme sanskrit hridaya granthi.
    Ainsi que le dit la Katha Upanisad " Lorsque ici-bas tous les noeuds du coeur sont déliés, le mortel devient libre. " Le sous-titre : Ces quinze confessions sont celles, personnelles, de pratiquants cheminant vers la connaissance de soi et cherchant à identifier l'origine de leurs difficultés psychologiques. La couverture Elle est illustrée d'un labyrinthe, symbole du dédale complexe qu'est la psyché humaine.
    Le thème : Il s'agit d'observations et de prises de conscience, sous forme de notes, d'extraits de cahiers intimes et de lettres. Chacun des protagonistes revient sur ses entretiens avec son thérapeute ou son guide spirituel, ou bien s'adresse à lui - sans jamais faire l'impasse sur les questionnements ou les révoltes qu'il rencontre en travaillant à ce " nettoyage de l'esprit ". Le propos Voici des réflexions sur les possibilités qu'offre la recherche intérieure.
    Voici un appel à la connaissance lucide de soi, seul moyen de pallier notre propension à déformer le réel. Voici un appel encore plus pressant à la vigilance, recours essentiel face aux épreuves de la vie.

    Sur commande
  • Tranquillité intérieure, réconciliation avec soi-même et les autres, détente du corps, du coeur et de l'esprit commencent par l'examen des obstacles qui en empêchent la réalisation.
    Et, au premier chef, l'émotion, mélange d'énergie fluide et de pensée. Un regard un peu attentif sur soi permettra de découvrir que cette émotion est avant tout un refus. Ressentiment, peur, colère nous envahissent dès que nous refusons les situations décevantes, blessantes ou déplaisantes. Ainsi découle naturellement une thérapeutique de l'émotion. Elle tente de dégager notre vision de la réalité, des préjugés, projections, émotions et souvenirs néfastes qui la recouvrent.
    Et, en même temps, d'alléger un coeur parfois souffrant, révolté ou meurtri dès l'enfance, qui ne saurait s'apaiser sans une sérieuse purification, tel le lying. En somme, à l'inverse d'une résignation, une stratégie d'acquiescement aux divers éléments de notre vie, une stratégie du oui. La stratégie du oui n'est pas un manuel d' " ouidolâtrie ". Plutôt une série de passerelles d'une rive à l'autre, du non au oui, de la servitude des émotions négatives au développement d'un sentiment d'harmonie et d'union avec son entourage.

  • « Certains pourront s'étonner qu'un récit serve de trame aux principes d'un enseignement traditionnel. J'ai tenté dans ce livre, d'une part, de montrer un éventail - bien sûr incomplet - du processus des pensées et des émotions conscientes et inconscientes qui sont à l'oeuvre dans la vie, en particulier dans la vie à deux. D'autre part, de suivre la réflexion d'un homme face à son passé et son évolution au cours de quarante-neuf jours consacrés à comprendre rétrospectivement les réactions et le psychisme d'une jeune femme, sa compagne pendant sept années, leur vie commune et sa propre réalité. Ce qui le conduit à une métamorphose de sa vision des choses et à une interrogation aiguë sur le sens de l'existence.» Denise Desjardins Depuis 1959, Denise Desjardins se consacre à l'étude de la tradition hindoue. A la suite de nombreux séjours en Inde auprès de grands sages, sa rencontre et ses années d'étude avec son maître Swâmi Prâjnanpâd lui permirent d'approfondir une technique de purification de la mémoire inconsciente, ce qui la conduisit à publier deux ouvrages ayant trait à l'expérience des vies successives : De naissance en naissance et La Mémoire des vies antérieures, puis un essai sur le rôle traditionnel de la femme en Inde : Mère, sainte et courtisane.

  • La sagesse est une chose sérieuse. Le conte et l'humour peuvent cependant être une voie pour y accéder. Comme tant d'autres, Swâmi Prajnânpad, l'un des grands sages hindous du vingtième siècle, émaillait souvent son enseignement d'anecdotes. Elles rendent le chemin plus accessible, la leçon plus frappante et révèle l'efficacité du travail intérieur.Au-delà des religions, des croyances et des pays, la sagesse est la même quand elle emprunte les sentiers du sourire et de l'anecdote. Denise Desjardins ne se contente pas seulement de réunir des histoires traditionnelles, elle évoque aussi leurs auteurs, ces sages bouddhistes, hindouistes ou Pères de l'Eglise qui poursuivent des buts identiques : attention aiguisée, purification du mental, vigilance, dépassement des émotions et des passions, paix intérieure et ouverture du coeur.

    Sur commande
  • Pourquoi ce livre ? Il s'y trouve enserrées quelques pages de ma vie, gardées en mémoire pour tout à la fois retenir ce qu'elle m'a donné et témoigner, par ma propre expérience, des différentes approches du réel et surtout des multiples déformations que nous lui imposons, ombres sur sa clarté, brumes sur sa vérité.
    En somme, pour montrer, par quelques exemples pris sur le vif, ce qui empêche de voir les choses telles qu'elles sont. Un livre induit nécessairement un dialogue silencieux avec le lecteur. Celui-ci représente également une confrontation avec soi-même : entre sa vie quotidienne et les enseignements reçus. Un aller et retour qui exige une conformité entre discours théorique et comportement pratique. Tout au moins son essai persévérant.
    Mieux entendre ce qui a été conseillé pour mieux vivre, une nécessaire régénération de soi.

    Sur commande
  • Le bonheur semble le but de tout être humain.
    On ne peut guère l'atteindre qu'en étant " soi-même ", c'est-à-dire en suivant ses dispositions naturelles pour découvrir un trésor enfoui sous les idées convenues accumulées depuis l'enfance. ce trésor, c'est notre être réel. nous le pressentons lors des brefs moments de joie, d'amour ou de paix. d'oú une démarche quotidienne qui consiste à observer et déceler ce qui n'est pas soi-même : le " faux moi " dont swâmi prajnânpad s'efforçait de libérer ses disciples.
    Ce sage avait l'art " d'arracher les masques ", selon ses propres termes. mais le défi d'être soi-même et le bonheur de se retrouver dans sa vérité simple, nue, réconciliée, n'est pas une exclusivité védantique. c'est un aspect universel du cheminement spirituel. en grèce, trois siècles avant jésus-christ, en chine au ive siècle, en inde au xxe siècle et, pour nous, français du xxie, se chercher et se trouver reste le chemin de la paix intime.

  • Elle avait proclamé que Contre vents et années, publié en 2014, serait son dernier livre. Son goût de l'écriture, son désir de partage ont été les plus forts. À 92 ans, Denise Desjardins compose, avec Les Fleurs de l'âge, un recueil intimiste dans lequel elle évoque son passé d'artiste et de voyageuse, son intimité familiale, ses rencontres avec les grands maîtres spirituels, mais aussi et surtout sa vie d'aujourd'hui, vouée au calme et à la contemplation.
    Si son corps est devenu fragile, son esprit, lui, n'a rien perdu de sa vivacité :
    Tel un vieil arbre fruitier, elle continue à nourrir généreusement insectes, oiseaux et passants. Sans cesse attentive au germe d'éveil qu'elle porte en elle, elle se réjouit de ce que la nature est capable de lui offrir. Elle observe les ciels changeants, noue des conversations avec les fleurs et les tourterelles, tout en laissant refluer les images du film de sa vie résolument hors du commun.

    Sur commande
empty