• Depuis le succès phénoménal des Particules élémentaires, en 1998, Michel Houellebecq a collectionné les best-sellers, acquérant un statut de rock star rarissime en littérature. Il a enflammé le débat public, connu des revers, repris du poil de la bête et pris de l'âge.
    Vingt ans ont passé ; mais sa quête de reconnaissance est intacte. Écrivain français contemporain le plus lu dans le monde, il a remporté le Goncourt 2010 avec La Carte et le Territoire et a été fait chevalier de la Légion d'honneur. Entre-temps, il a perdu père et mère, son chien Clément - « l'amour absolu » -, et s'est marié pour la troisième fois. Pas dit, pour autant, que l'auteur de Soumission et Sérotonine, son septième roman, rentre dans le rang. C'est cela, et tout le reste, à savoir la pêche en eaux troubles - son champ de prédilection -, un flair sans égal, les polémiques à gogo, qui justifient cette biographie d'un drôle de bonhomme à la volonté testamentaire inentamée. L'ouvrage, qui s'appuie sur un nombre considérable de documents inédits et le témoignage de quelque cent cinquante personnes, aide à comprendre la façon dont Michel Thomas, alias Michel Houellebecq, est devenu l'homme qu'il est.
    La cigarette coincée entre le majeur et l'annulaire, égal à lui-même, il contemple, sans concession et sans humanité excessive, le monde qui s'agite et se débat. Et, en parfait dandy consumé, minéral et comme abrasé, il ricane, souverain, désolé de la perte des repères, de la dilution de la France et du déclin de l'Occident.
    Journaliste, Denis Demonpion a successivement travaillé pour Paris Match, l'Agence France-Presse, Libération, Le Point et L'Obs. Il est l'auteur de biographies à succès, dont Arletty (Flammarion, 1996), Salinger intime. Enquête sur l'auteur de L'Attrape-coeurs (Robert Laffont, prix Goncourt de la Biographie 2018).

  • Arletty-Soehring : les liaisons dangereuses.Arletty a aimé. Et souffert d'une irrésistible passion.
    Quand, en mars 1941, dans la France occupée, elle fait, à presque 43 ans, la connaissance d'un officier de la Luftwaffe, Hans Jürgen Soehring, elle se sent " chipée ". Un euphémisme gouailleur dans la bouche de l'actrice la plus adulée et la mieux payée du cinéma français, dont les lettres insolentes, spirituelles et drôles, mais toujours d'une profonde gravité, font écho aux abîmes d'angoisse dévastateurs qu'elle traverse.
    Il a dix ans de moins qu'elle et s'installe bientôt sous son toit donnant sur la Seine. À la moindre séparation imposée par les circonstances, ils s'écrivent. En août 1943, leur correspondance prend une tournure encore plus passionnée. Le cours politique et militaire de l'Occupation s'accélère. Soehring est appelé sur le front italien. Ils s'envoient jusqu'à deux lettres par jour grâce à une cohorte de messagers du coeur, civils ou militaires, qui se démènent pour faciliter l'acheminement de colis et de mots enflammés.
    À travers leurs regards croisés sur la guerre, Arletty et Soehring se montrent des amants éperdus, hors du temps. La paix revenue, l'incandescence de leur amour reste vive, comme en témoignent ces échanges épistolaires inédits.

  • Salinger intime

    Denis Demonpion

    Par son seul roman, L'Attrape-coeurs, Jerome David Salinger (1919- 2010) a fasciné - et fascine encore - des générations de lecteurs. Dès la parution du livre en juillet 1951, le succès est foudroyant. Cette " bonne fortune ", ainsi qu'il le confesse, lui permet de vivre reclus à Cornish, dans le New Hampshire. Ce choix de vie qu'il s'impose jusqu'à l'extrême a intrigué ses contemporains. Salinger voulait qu'on lui fiche la paix.
    Sa vie fut pourtant très romanesque. À vingt ans, il rêve de conquérir Hollywood. Sa liaison avec Oona O'Neill, la future épouse de Charlie Chaplin, tourne court. La Seconde Guerre mondiale bouleverse ses plans. Il s'engage et devient membre des services de renseignement. Des plages du Débarquement jusqu'à la libération des camps de concentration, il a tout vu. " Quelle étrange farce sinistre et combien d'hommes sont morts ! " confie-t-il à une amie.
    Cette biographie, fruit de dix ans d'enquête, d'entretiens et de recherches aux États-Unis, en Pologne, en Autriche et au Royaume-Uni, s'appuie sur une abondante correspondance largement inédite. Elle se propose de montrer l'écrivain au plus près de ses préoccupations, de sa quête spirituelle et de son quotidien. On découvre un Salinger adolescent travaillant dans un abattoir à Bydgoszcz, en Pologne, ou sur les pistes de danse à Vienne à la veille de l'Anschluss.
    L'écriture était son salut. Il mettra dix ans à façonner Holden Caulfield, son alter ego de dix-sept ans, qui dit la difficulté d'être quand l'âge adulte s'apprête à vous rattraper. Pour le meilleur ou pour le pire.
    Goncourt de la biographie 2018

empty