• Ces dernières années, les grands musées ont connu une augmentation importante de leur fréquentation, portée par de grandes expositions temporaires dites "blockbusters".
    Autrefois réservé à un public averti ou scolaire, le musée est entré résolument dans une stratégie de séduction pour attirer le plus grand nombre. Mais le contexte actuel est celui d'une usure de ce modèle (coûteux, peu écologique, files d'attente à rallonge...).
    Comment désormais répondre aux attentes d'un public nombreux et maintenant fidélisé ?Dans le seul cas du Louvre, 70 % de son public est composé d'étrangers venus du monde entier pour découvrir ses chefs d'oeuvres. Avec ses 9 millions de visiteurs et bientôt davantage, le Louvre doit maintenant se préoccuper de son basculement dans le tourisme de masse.
    À l'heure de la crise de la Covid-19, que signifie pour un musée le fait de se transformer attraction numéro un d'une ville ? Comment concilier les logiques de conservation du patrimoine et de médiation et celles plus commerciales des industries culturelle ?
    Daniel Jacobi, spécialiste reconnu des musées, propose ici des réponses pour comprendre leur évolution.

  • Depuis 40 ans, la France connaît un boom des musées et des expositions blockbusters qui va de pair avec un accroissement continu de la fréquentation des publics. Les défis et les enjeux sont grands pour les musées aujourd'hui, dans un contexte où les logiques marchandes sont toujours plus poussées.
    Or, les musées restent avant tout des lieux de diffusion de la connaissance qui réinventent continuellement leurs formes et leurs supports de médiation. Multimédias, cartels, audioguides ou fascicules d'aide à la visite peuplent l'espace muséal et façonnent le discours muséographique, qui n'est au fond que l'expression d'un point de vue sur une question (d'art, de société, scientifique) et une manière d'accompagner les visiteurs dans leur exploration des collections.
    Les musées sont-ils condamnés à séduire ? Et autres écrits muséologiques est un recueil de textes de Daniel Jacobi faisant l'inventaire de 40 ans de recherche. Spécialiste de la question muséale, il est le fondateur d'un des laboratoires français les plus importants sur la question et qui a largement fait école et essaimé à travers le monde.
    Cet ouvrage, qui pense le musée comme un média, propose d'investiguer les grandes problématiques muséologiques actuelles. Chacun des chapitres contribue à l'élaboration progressive d'une véritable théorie muséologique sur laquelle il faudra compter dans les années à venir pour comprendre le futur des musées.

  • Qu'est-ce que l'éducation non formelle (ENF) ? Cet ouvrage permet de le découvrir et de comprendre en quoi l'ENF se distingue de l'enseignement scolaire officiel dans les domaines de la culture et de l'éducation.

    L'éducation non formelle prend la forme d'actes volontaires effectués dans la période de loisirs, sans programme imposé et sans contrôle ni évaluation. Elle est un irremplaçable moyen d'enrichissement intellectuel et affectif chez les individus et les groupes sociaux. Elle couvre un secteur extrêmement large et dispose de moyens remar­quables, tels ceux des industries culturelles, ce qui permet au livre, au cinéma, à la télévision, aux musées et bien sûr au réseau Internet de toucher une masse considérable de personnes et d'exercer, parfois implicitement, un effet continu d'acculturation.

    Ce volume, rédigé par des chercheurs en communication, s'adresse aux professionnels de l'éducation non formelle et notamment à ceux de la médiation, aux ensei­gnants, aux amateurs autodidactes et aux spécialistes de la pédagogie. Premier ouvrage en français sur le sujet, il ouvre de nouvelles voies de réflexion aux étudiants et aux chercheurs.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty