• Considéré comme l'un des meilleurs biographes actuels, Daniel Mark Epstein entretient avec Bob Dylan une relation particulière qui remonte à ce jour de 1963 où, âgé de quinze ans, il alla voir et entendre à Washington un jeune chanteur protestataire dont on commençait à beaucoup parler - c'était après Elvis, c'était avant les Beatles. La marque indélébile laissée par ce concert dans la mémoire et dans le coeur de l'auteur est à l'origine de cet ouvrage.
    Pour retracer le parcours de Robert Allen Zimmerman, gamin juif du Minnesota devenu prophète en son pays comme en bien d'autres, Epstein a choisi de s'inclure lui-même de façon discrète et ingénieuse dans le dispositif de son ouvrage en retenant quatre concerts auxquels il a personnellement assisté en 1693, 1974, 1997 et 2009. Quatre moments-clés qui servent de trame et de prétexte pour retracer, au cours de longs flash-back, l'odyssée dylanienne - depuis l'émergence du jeune chanteur de folk jusqu'à la " tournée sans fin " du quasi septuagénaire qui, toujours sur la route, ne cesse de revisiter ses fabuleuses chansons, en passant par l'apogée de la rock star de la fin des années 60 et des années 70.
    L'amour sincère qu'Epstein porte à Dylan n'est toutefois en aucun cas aveugle et ne l'empêche nullement, à la différence de tant d'autres, de porter un regard lucide et distancié sur la statue du Commandeur de la musique populaire contemporaine, son impact et son rayonnement, mais aussi sur sa vie privée mouvementée (relatée avec beaucoup de pudeur) et les contradictions parfois déroutantes de l'homme. Ayant eu l'intelligence de s'effacer derrière son sujet, Epstein livre un portrait sans concession de l'un des plus considérables artistes du XXe siècle, un récit clair et étayé de la tortueuse et fascinante histoire de Bob Dylan, et propose certainement la meilleure biographie écrite à ce jour sur un sujet et une légende qui ont pourtant inspiré plus d'un auteur.

    Sur commande
  • Croissance et opulence sont la face éclairée d'un monde de dénuement. Comment aider les plus vulnérables de nos jeunes à prendre leur place dans un monde désenchanté ?

    Crise e´cologique, économique, financière, sociétale, crise sanitaire et crise du Sujet se court-circuitent. Ce sont les rejetons d'une me^me me´canique qui s'emballe en roue libre et fait place, au coeur de la logique néolibérale, à un effondrement du symbolique. Comment aider les plus vulnérables de nos adolescents à affronter les difficultés qui les attendent au lieu qu'ils ne s'engouffrent dans le cycle nihiliste du « no future, no limits », entre violences et addictions, entre fuite en avant maniaque et plongée mélancolique ? Naufragés psychiques de la déliaison sociale, ils sont le sympto^me d'un échec sociétal. L'auteur réinterroge les grands enjeux de notre civilisation pour rebattre les cartes et tisser le devenir des générations futures. Face au dogme économique néolibéral, comment mobiliser nos enfants pour qu'ils réussissent à franchir le cap de leur inespoir et fassent de leur rage de vivre le socle d'une implication citoyenne ?

  • Une psychanalyste témoigne de son travail clinique et de ses enjeux auprès des adolescents en danger de radicalisation, qui, à l'issue d'un acte délinquant, ont à rendre des comptes à la Justice.

    Psychanalyste au sein d'une équipe éducative de la Protection judiciaire de la jeunesse, l'auteur livre une réflexion sur l'embrigadement djihadiste qui guette des adolescents déstructurés : faute d'être entendus et pris en charge dans leur manque d'espoir, ces jeunes prennent le chemin de la radicalisation. Trauma, errance, violence, exil sont ici abordés à travers la présentation de cas, des analyses théoriques et institutionnelles qui témoignent d'un combat clinique dans l'ordre judiciaire : faut-il donc « mettre au pas » ces jeunes quand l'enjeu de leur vie est de « prendre pied », en s'enracinant dans un monde habité de liens, de mémoire et de projets ? Des analyses et des propositions qui soutiennent une prévention de la radicalisation.

    Sur commande
  • Les travailleurs sociaux et les cliniciens qui exercent dans le cadre de la justice sont amenés à rencontrer les jeunes les plus déstructurés, au fil des accidents de leur parcours.
    Face à la violence de ces adolescents qui errent dans la confusion de leurs repères, la dimension clinique s'impose dans les prises en charge éducatives : cela implique que l'adolescent ne doit pas être mis en position d'objet passif de la justice, mais de sujet actif de son histoire, qu'il se sache partie prenante de son devenir.
    En privilégiant le patient travail avec chacune de ces familles, l'auteur s'attache à ce que ces adolescents " en éclats " se repèrent dans leur propre vie, pour pouvoir un jour trouver leur place dans un monde habité de liens, de mémoire et de projets.
    Le propos met l'accent sur la nécessité d'un nouage structurant autour de la Loi - loi sociale et loi symbolique - pour que l'articulation de la clinique et du judiciaire prenne sens pour ces jeunes, qui, sans le savoir, en appellent à la loi.

    Sur commande
  • Rabbi Nahman de Braslav est un des plus grands maîtres de la tradition hassidique, ce mouvement mystique juif fondé sur la joie né en Europe orientale au XVIIIe siècle. Ses enseignements les plus profonds, il ne les a pas dispensés dans des essais, mais dans des contes, dont les sens multiples peuvent toucher toutes les âmes, à tous les âges. Le plus connu de ces contes narre l'histoire du fils d'un roi et du fils d'une servante échangés à la naissance et dont les destins se croisent : symbole de l'exil du peuple juif et de sa marche vers la délivrance, mais aussi symbole de l'exil de l'âme en ce monde et de son progrès vers son Père, le Roi céleste.
    Les rabbins Josy Eisenberg et Daniel Epstein nous font revivre cette histoire qui est la nôtre, en en explorant les secrets, les messages, les harmoniques.

    Sur commande
empty