• Dès sa parution, il y a vingt ans, Les corps transfigurés ouvrait des perspectives nouvelles sur les performances de la biologie.
    En explicitant l'omniprésence des approches réductionnistes dans tous les secteurs des sciences de la vie, Michel Tibon-Cornillot définissait d'une part les principales structures selon lesquelles se développe de plus en plus rapidement la mécanisation du vivant, et il faisait apparaître d'autre part l'étrangeté du projet occidental de contrôle des organismes.
    Aujourd'hui plus qu'hier, des milliers de chercheurs tentent de construire des machines capables de simuler des pans entiers de l'activité physique et mentale des animaux et des hommes dans d'autres laboratoires, leurs collègues font entrer des parts fondamentales du vivant dans des procédures techniques.
    Automates vitalisés et vivants mécanisés convergent et semblent fusionner. Les développements de la biologie contemporaine visent toujours plus profondément la transformation de l'homme par l'homme, la mutation, cette fois-ci organisée par elle-même, de l'espèce Homo sapiens. Quels que soient les mobiles avancés, thérapeutiques pour l'essentiel, une question demeure incontournable pourquoi la raison scientifique a-t-elle évolué vers de tels projets de contrôle.
    Quelles en sont les sources dans l'imaginaire occidental. Placé à l'intersection des techniques, des sciences et de la philosophie, cet ouvrage a gardé pleinement son aura symbolique et son actualité. A l'évidence au moment où s'accélère l'entreprise de transformation des corps humains, et plus généralement, des organismes vivants, sa réédition s'imposait.

    Sur commande
  • Le démembrement de propriété est une matière phare dans la gestion des patrimoines.

    Les vertus tant économiques que fiscales de ce partage de la propriété ont été redécouvertes pour faire face à des problématiques nouvelles. L'augmentation de l'espérance de vie et l'évolution des patrimoines dont la gestion commande des arbitrages de plus en plus fréquents avec des prises de décision rapide, sont les principaux facteurs qui conduisent à la recherche d'aménagements de ce mode de détention des biens.

    Et pour aussi intéressante que soit la mécanique du démembrement, elle entraîne une répartition nouvelle des pouvoirs sur le bien dont les conséquences sont parfois sous-estimées. La difficulté rencontrée n'est pas nécessairement technique, elle peut se reporter sur des facteurs humains.

    Cet ouvrage présente et décompose les situations de démembrement que l'on rencontre au quotidien. Il a une dimension volontairement pratique, et est destiné aux professionnels comme aux non professionnels du droit qui souhaitent mesurer les enjeux d'un démembrement préparé ou subi. Il offre des modèles d'actes et de clauses, et de multiples exemples en proposant des solutions chiffrées : donation, investissement en immobilier, en valeurs mobilières, en assurance vie, transmission d'entreprise, ISF, etc.

    Les auteurs, de formation juridique supérieure et formateurs professionnels pratiquant le conseil patrimonial au quotidien, livrent les clés d'un démembrement de propriété "sur mesure" grâce à une démarche pragmatique et pédagogique.

    Sur commande
  • La ruée sur Paris (août-septembre 1914) : par la trouée du Nord / Robert Cornilleau Date de l'édition originale : 1915 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.
    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • Doit-on craindre aujourd'hui une épidémie planétaire contre laquelle les antibiotiques ne pourront rien ? D'un côté, les bactéries, innombrables, un million de milliards de million, installées pratiquement dans toutes les niches écologiques terrestres. En face, les hommes, « seulement » 6,5 milliards d'individus. Pendant une période extrêmement courte, le dernier demi-siècle, la guerre entre ces deux opposants a fait rage. Des centaines de milliers de tonnes de produits antibiotiques ont été déversés dans l'environnement ou ingérés par le corps humain et les animaux. Le résultat de cette lutte est aujourd'hui sans appel : les bactéries ont muté et sont de plus en plus résistantes. Quant aux laboratoires pharmaceutiques, ils ont pratiquement épuisé leurs armes, produisant désormais de manière massive leurs médicaments selon une logique de déferlement, une fuite en avant qui laisse de moins en moins de place à la recherche fondamentale.
    Pour la première fois un chercheur de renom et un éminent anthropologue ont réussi à marier leurs analyses dans une synthèse qui fera date. Revenant sur l'histoire fascinante des antibiotiques, analysant les enjeux de leur production, ils explorent les solutions envisageables. Et nous rappellent au passage que dans un corps humain en pleine santé, il y a plus de bactéries que de cellules.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Sur commande
  • Bien des ouvrages ont été écrits ces dernières décennies sur l'état de notre langue française, sa crise de (dé)croissance, voire les attaques de démence (sénile ?) qui la sapent de toutes parts, l'engageant sur le chemin des langues moribondes en attendant d'être mortes. Car abâtardir une langue n'est pas la faire vivre ; en l'occurrence, cela se résume à la réduire en esclavage, rien d'autre. Ce sont des ouvrages savants de linguistes, de grammairiens, d'enseignants et de chercheurs ; des spécialistes sûrement, des amoureux toujours, de ce précieux capital reçu en héritage.

    À quoi bon, alors, un énième livre pour dénoncer les dommages et les ravages, pour déplorer, se morfondre ? À quoi bon en rajouter dans la critique si cela ne fait qu'accroître le sentiment de désolation qui souvent nous saisit à l'écoute et, pire encore, à la lecture - si d'aventure ils se risquent à écrire - d'une bonne majorité de nos concitoyens ? Eh bien ! il est bon d'en rajouter quand on fait oeuvre utile et concrète. Quand on ouvre des voies à la reconstruction, ou, a minima, que l'on propose des méthodes propres à enrayer la dégringolade.

    C'est l'objectif que s'est fixé Claude Camille Cornilleau, abordant les choses non pas seulement sous l'angle de la philosophie et de l'histoire, mais du pragmatisme et de la technique. Cette somme, car c'en est une, est d'abord une étude philo­logique, donc sociologique, du franglais comme il se parle et, en l'espèce, du rôle éminemment prescripteur des médias - presse écrite, parlée, radio et surtout télévision - qui sont, plus que n'importe quelle autre institution, ceux qui « dictent l'usage ». C'est un ouvrage plus documenté qu'aucun autre en raison de la profession de son auteur (traducteur anglais-français), ce qui donne à sa parole un poids particulier dans le domaine qu'il explore ici. On ne sache pas, pour citer un exemple, qu'un autre que lui ait ainsi pointé le rôle de la langue dans la crise économique dite des « subprimes ».

  • Aenor

    Cornilleau Remy

    Aenor, jeune bretonne exilée à Paris, n'aurait jamais pensé que sa rencontre fortuite avec Stéphane changerait sa vie à ce point. Que ce jeune chercheur en physique nucléaire lui permettrait de voir revivre ses ancêtres. Entre roman et science-fiction, une histoire d'amour sans fin, qui se répète et qui dure depuis deux mille ans. Il semblerait en effet que les deux jeunes gens se soient déjà rencontrés dans des vies antérieures, et que le beau Stéphane ne soit pas pas toujours conduit d'une manière très reluisante.

  • Pauvre monsieur Gaudinard ! A croire que tous les enfoirés de la Terre se sont donnés le mot pour s'amuser à l'humilier. Son patron le premier, les inconnus qu'il rencontre, et jusqu'à sa femme, qu'il adore, mais qui ne se gêne aucunement pour le tromper. Jusqu'au jour où le destin le pousse vers le centre commercial, et où le hasard va lui donner la possibilité de prendre une revanche éclatante, et lui permettre de, peut-être, devenir riche. Il va passer malgré lui du rôle de « tête de turc » à celui de preneur d'otage, « obligé» de demander une rançon

    Sur commande
  • Wam

    Rémy Cornilleau

    On aurait pu penser que quand on est mort, c'est pour la vie. Mais c'était compter sans le genie d'un généticien qui réussit, malgré la surveillance du contre-espionnage, à ressusciter, pour ne pas dire cloner - sans prendre en compte les conséquences - un musicien célèbre, qui n'a pas d'autre choix que d'essayer de s'acclimater dans un siècle où il se sent quelque peu perdu.Heureusement pour lui, il va rencontrer un groupe de jeunes musiciens qui vont l'aider à tenter de retrouver sa gloire passée. A moins que ce ne soit l'inverse.

    Sur commande
  • Un directeur macho retrouvé émasculé mène le commissaire Rouquet sur les traces d'une Superbe blonde, aussi jolie qu'imaginative et meurtrière, et d'une femme d'affaire voulant changer le monde. Avec son équipier, ils vont parcourir le monde, de la Belgique à l'Argentine afin de d'essayer de tenter de contrecarrer les plans de cette... folle cinglée qui voudrait.. Non mais vous vous rendez compte ? Bon, je ne vais pas m'énerver maintenant, surtout que grâce à ce cher commissaire... Finalement, tout finit pour le mieux... Enfin j'espère...

  • La photographie saisit l'instant. Elle peut aussi saisir une âme. En parcourant la toute nouvelle Communauté de communes du Terrassonnais en Périgord Noir - Thenon - Hautefort, Sandrine Cornillot a cherché à révéler ce qui en fait son identité. Elle a saisi les petits matins fragiles au fond des vallées auxquels répondent les lumières du soir éclairant des villages. Églises ou châteaux, panoramas ou détails, elle s'est efforcée de dévoiler la spécificité de ce territoire. Brigitte Ovaguimian s'est emparée de ce matériau pour lui donner toute sa logique. Par ses recherches, elle a documenté le propos et mis en perspective ces images. Chacune des 39 communes s'y révèle unique et, en cela, ajoute sa voix à cette communauté pour former une entité originale. Ce territoire a une histoire, une géographie et, désormais, une âme. Habitants ou bâtiments révèlent ici un peu de leurs secrets.

    Sur commande
  • Ernest le cheval le plus lent du far west Nouv.

    Ernest est un cheval un peu lent. Les autres animaux adorent se moquer de lui. Mais aujourd'hui c'est la grande course. Que va-t-il se passer?

    Sur commande
empty