• Les Entretiens de Confucius ont été rassemblés aux alentours de 400 avant J.-C. Il s'agit d'un texte dont l'influence considérable s'exerce encore de manière durable sur la plus grande partie de l'humanité. Ces Entretiens sont, après deux millénaires, le livre central de l'histoire de la Chine.
    Confucius séduit par sa bonne humeur, sa générosité, sa bonhomie, et réussit à concilier la vigueur des principes moraux et les faiblesses des humains.
    Les Entretiens proposent un art de vivre qui demeure un modèle pour le monde moderne.

    2 Autres éditions :

  • Entretiens

    Confucius

    Les Entretiens de Confucius (Lunyu) sont, avec le Livre de la Voie et de la Vertu, l'ouvrage de la Chine ancienne le plus célèbre et le plus traduit en français.
    Il se donne pour les propos du Maître recueillis par ses disciples et fournit un témoignage de son enseignement. Ce qu'il y a de remarquable dans cet ouvrage, c'est qu'il transmet moins une doctrine que ce que l'on pourrait appeler une « chorégraphie existentielle » qui a des résonnances éthiques et politiques. D'où l'usage très particulier du langage où le véritable contenu du message est en dehors des mots, dans le halo vague d'émotions suscitées par des paroles pour ainsi dire vides de sens. La traduction et les notes s'emploient à mettre en exergue cet aspect trop souvent négligé.
    Les Entretiens ne sont pas l'oeuvre de Confucius lui-même. Ils n'en demeurent pas moins le document qui nous permet le mieux d'appréhender ce qu'a pu être la relation pédagogique - pratique tout à fait inédite et unique en son genre - instaurée par le Maître avec ses disciples à l'orée du Ve siècle avant notre ère. Il convenait donc d'en fournir une version qui permettait de restituer au plus près la figure de Confucius, alors même que celui-ci est l'objet d'une double tentative de récupération et de déni. D'un côté les autorités de Chine populaire, depuis un certain nombre d'années, s'emploient à le remettre sur son piédestal de Saint, légitimant ainsi leurs prétentions à l'hégémonie mondiale ; et de l'autre, la nouvelle école de sinologie américaine s'acharne à démontrer que Confucius n'a jamais existé et que les Entretiens sont une fabrication tardive datant de la seconde moitié du deuxième siècle avant notre ère.

  • La Chine de Confucius, celle des « Printemps et Autonomes », contemporaine de la Grèce des Présocratiques, se caractérise par la décadence du pouvoir central et le cynisme politique. C'est dans cette fragmentation, ce bouleversement, que sont ici replacées les principales préoccupations du Maître. Son enseignement est avant tout humaniste, pratique, on peut même dire exclusivement politique. Les Entretiens proposent à la fois un idéal de l'homme et un véritable Art de gouverner, dont l'actualité dans la Chine moderne s'est encore manifestée par la virulence de la récente campagne anti confucianiste. Voici ce texte, fondamental pour la compréhension de la pensée chinoise, dans une traduction nouvelle, accessible au lecteur d'aujourd'hui et accompagnée d'une introduction, de notes, de cartes, et d'une chronologie ; la version originale des Entretiens, donnée en annexe, sera utile à l'étudiant et au spécialiste.

  • «L'éclat des écrits de notre Maître peut nous parvenir et nous instruire, mais ses paroles ne le peuvent plus», déplorait l'un de ses disciples après la mort de Confucius. Le Socrate chinois a traversé les siècles, bousculé, certes, mais plus présent que jamais. Le secret ? Il vous suffit de le découvrir dans ce livre qui tire du fond des millénaires l'écho fulgurant des paroles du Maître : «L'homme de qualité, à l'égard du monde, ne cherche pas plus à s'adapter qu'à s'opposer ; il se rapporte à ce qui est juste» ; mais avec prudence : «Dans un pays qui suit la juste voie, parle franc et agis droit. Dans le cas contraire, agis droit mais parle avec discrétion.» Sous la modestie et la modération d'un sage qui nous rappelle parfois Montaigne, un livre d'action : «Pas de précipitation ! Ne prends pas en considération les petits avantages. Qui veut hâter les choses n'atteint pas son but. Ne voir que les petits profits ne permet pas d'aboutir dans les grandes affaires.» Une sagesse lucide qui assume la condition humaine : «Que peut-on savoir de la mort sans connaître la vie ?» Confucius est un guide incomparable ; ni dieu ni prophète, disait-il ; rien de plus qu'un homme de bonne volonté.

    Sur commande
  • " la piété filiale n'est pas seulement le sentiment naturel des devoirs des enfants envers les parents ; c'est ce sentiment cultivé, réglé, canalisé dans son expression, et étendu à toute la vie morale.
    Il y a un code de la piété filiale qui impose strictement certains actes envers les parents vivants ou morts, mais ce n'est pas l'essentiel ; l'essentiel est que tous les actes du fils pieux, l'action de la piété filiale dépasse l'horizon de la famille dans tous les sens : elle s'étend aux relations des inférieurs avec les supérieurs, des sujets avec le souverain et même en général des hommes entre eux [.
    ] ; elle atteint son point suprême dans le perfectionnement de soi-même. ".

    Sur commande
  • Confucius

    Confucius

    Une édition remarquable des Entretiens de Confucius, aussi connus sous le nom d'Analectes, une compilation de discours de Confucius (551-479 av. J.-C.) et de ses disciples ainsi que de discussions entre eux.

    Écrits durant la période des Printemps et des Automnes jusqu'à la période des Royaumes combattants (de 479 av. J.-C. environ jusqu'en 221 ap. J.-C.), les Analectes sont l'oeuvre représentative du Confucianisme.
    Une édition exceptionnelle sur papier de luxe avec reliure caractéristique des ouvrages chinois.

  • La doctrine de Confucius a un caractère essentiellement pratique : elle impose à l'homme, être perfectible, l'obligation de se perfectionner : tous nous devons nous efforcer d'atteindre la perfection idéale qui s'est trouvée dans Confucius même, le maître, l'instituteur par excellence, perfection qui s'appelle la vertu de l'humanité.
    L'intention, en publiant cet ouvrage, n'est pas de faire connaître au lecteur toutes les croyances religieuses, ni même la religion de la Chine, mais de placer sous ses yeux les quatre livres classiques qui contiennent et exposent la doctrine morale à laquelle la civilisation chinoise est redevable de sa puissance et de sa durée.

  • Les dits de Confucius

    Confucius

    Confucius est beaucoup plus qu'un homme, c'est l'esprit d'une civilisation, celle de la Chine antique.
    Le découvrir, c'est entrer dans un monde unique marqué par le respect des étapes de la vie.
    Pour Confucius, célébrer une naissance, le passage à l'âge adulte, rendre hommage à ses ancêtres ainsi qu'aux saisons est la condition d'une existence humaine juste. Etre en rapport à l'autre dans la dignité et la politesse la plus tenue n'était pas une option parmi différents choix de comportements mais la seule modalité de relation possible. A une époque trop pressée comme la nôtre, soucieuse d'une efficacité sans imagination, la relecture des textes confucéens apparaît non plus comme une simple découverte exotique mais comme pouvant ouvrir un chemin concret.
    />

  • Following the overwhelming success of Great Ideas' launch, with a million sold in the UK alone, Penguin now publish a further 20 short, astonishing works of non-fiction drawn from the most remarkable writing of the past two and a half thousand years of human thinking.

    Poche 5.88 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Épuisé
  • Le texte dont nous présentons ici la première publication française est un trésor de la bibliothèque de l'Arsenal. Existant sous la forme de deux manuscrits copies conformes, datant de 1687, il est surtout la première traduction en français d'un ensemble considérable de textes dits de Confucius. Pour autant son auteur, François Bernier (1620-1688), élève de Pierre Gassendi et illustre en son temps pour avoir passé plus d'une décennie chez le grand Moghol et en avoir rapporté un ouvrage qui a fait sensation, ne l'a pas établie à partir du chinois, mais de la première traduction latine parue la même année grâce aux bons soins de Louis T, réalisée par les pères jésuites installés en Chine depuis environ un siècle, et très acculturés.
    Cette double transposition en fait un texte unique, dans la mesure où les jésuites avaient réalisé leur traduction à la fois pour faire connaître la pensée chinoise aux missionnaires, mais aussi pour justifier en Occident leur stratégie d'évangélisation, gravement contestée par d'autres ordres et bientôt condamnée par Rome, mettant un terme à ce qui est entré dans l'histoire sous le nom de Querelle des rites.
    Or Bernier fait partie des philosophes qui, après La Mothe le Vayer, s'emploie à passer au crible les idées religieuses, politiques et morales traditionnelles et qui découvre dans la morale de Confucius les preuves de la "vertu des païens", sans l'éclairage de la révélation, et des éléments d'une science sociale sécularisée, qui se passe donc de la religion et de la théologie, ainsi que dans la Chine un système qui ne recourt à aucune théologie politique.

    Sur commande
  • Grand format 11.78 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Épuisé
  • Le Ta-Hio, ou La grande Étude / ouvrage de Confucius et de son disciple Tseng-Tseu ; traduit du chinois par M. G. Pauthier Date de l'édition originale : 1832 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande

    2 Autres éditions :

  • Chou king : texte chinois, avec une double traduction en français et en latin, des annotations et un vocabulaire / [Confucius] ; texte chinois, avec une double traduction en français et en latin, des annotations et un vocabulaire, par par S. Couvreur,...
    Date de l'édition originale : 1897 Appartient à l'ensemble documentaire : Sinica1 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • Le tá hio, ou La grande étude : le premier des quatre livres de philosophie morale et politique de la Chine / ouvrage de Khoung-Fou-Tseu, [confucius] et de son disciple Thseng-Tseu ; traduit en françois avec une version latine et le texte chinois en regard... par G. Pauthier Date de l'édition originale : 1837 Appartient à l'ensemble documentaire : Sinica1 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • Préceptes de vie

    Confucius

    Confucius n'explique rien, ne sous-entend rien, ne fait aucun mystère ; il remet simplement les choses à leur place. Sa pensée est le rappel d'un ordre très ancien et pourtant très proche, mais dont l'évidence est telle qu'il passe inaperçu. Il concerne la manière dont l'homme doit se tenir pour faire apparaître le miracle de son humanité. Or, lorsque l'homme devient humain, le monde lui-même peut à son tour apparaître dans sa forme et sa vérité natives. La langue chinoise le dit à même les signes de son vocabulaire : l'homme, lorsqu'il se tient debout, c'est-à-dire en homme, joint la terre au ciel. L'ordonnancement harmonieux des éléments et des êtres le monde et la vérité de l'humanité se font écho. Ils se soutiennent et se détruisent l'un l'autre. Le pourquoi est un mystère que Confucius ne cherche pas à mettre au jour. Seul le comment l'occupe. Comment habiter le monde comme on habite sa propre humanité ? Telle est la voie royale et nécessaire qu'ouvre le geste confucéen.

    Sur commande
  • Throughout history, some books have changed the world. They have transformed the way we see ourselves - and each other. They have inspired debate, dissent, war and revolution. They have enlightened, outraged, provoked and comforted. They have enriched lives - and destroyed them. Now Penguin brings you the works of the great thinkers, pioneers, radicals and visionaries whose ideas shook civilization and helped make us who we are.
    Perhaps the most widely read thinker of all time, Confucius transformed Chinese philosophy with his belief that the greatest goal in life was pursuit of 'The Way': a search for virtue not as a means to rewards in this world or the next, but as the pinnacle of human existence.

  • Anglais The Analects

    Confucius

    The Analects express a philosophy, or a moral code, by which Confucius, one of the most humane thinkers of all time, believed everyone should live. Upholding the ideals of wisdom, self-knowledge, courage and love of one's fellow man, he argued that the pursuit of virtue should be every individual's supreme goal. And, while following the Way, or the truth, might not result in immediate or material gain, Confucius showed that it could nevertheless bring its own powerful and lasting spiritual rewards.

empty