• La société mauricienne contemporaine constitue un terrain particulièrement riche pour l'étude des interactions du religieux avec l'économique et le politique. Cela est dû non seulement à la multiplicité de ses formes religieuses et culturelles - l'hindouisme étant pratiqué par plus de la moitié de la population -, mais aussi à ses rapports étroits avec l'économique et l'Etat, qui fut le grand ordonnateur des catégories de populations après le Traité de Paris de 1814 conférant la souveraineté du territoire à l'Angleterre.
    Dans cet ouvrage, les auteurs sont partis de l'hypothèse, confirmée par les enquêtes, que tout changement religieux est un symbole des transformations structurelles, en réponse aux conséquances de la mondialisation des marchés. Ils ont établi une corréaltion des transformations symboliques avec les innovations rituelles qui se manifestent jusque dans les stratégies électorales. Plus globalement, ils ont mis en lumière, à travers la multiplication des associations culturelles hindoues, le rapport de l'hindouisme avec les diverses formes du capitalisme mondial, un point de vue tout à fait original, jamais encore étudié à ce jour.

    Sur commande
empty