• Dans un monde où les forces du mal voudraient troubler les esprits et les coeurs, l'Église proclame inlassablement sa foi en la présence réelle du Christ dans l'Eucharistie, présence silencieuse et plus efficace que les tourbillons des haines et des violences.
    Elle invite les croyants à entrer « dans le drame de la rédemption du monde ».
    Par une longue méditation sur l'Eucharistie, le cardinal Charles Journet entraîne le lecteur à accueillir le Christ dans le sacrifice de la messe et à l'adorer dans une contemplation amoureuse.

    Sur commande
  • Sur la croix, moment décisif entre tous, le Christ a prononcé sept paroles que l'auteur de ce livre, grand théologien et grand contemplatif, a méditées longuement, mot à mot.
    On sent que son commentaire a été tout entier écrit comme une prière, et l'auteur veut faire prier la passion de Jésus-Christ. Il nous fait ainsi entrer dans le mystère de la Rédemption, centre et fondement de tout le christianisme. Suprême manifestation de l'amour infini de Dieu, elle donne en effet son sens à l'existence personnelle du chrétien comme à la vision chrétienne de l'Histoire.
    Le livre de Charles Journet a été salué comme un chef-d'oeuvre lors de sa parution, il y a plus de cinquante ans.

    Indisponible
  • Nicolas de Flue

    Charles Journet

    • Ad solem
    • 11 Octobre 2017

    2017 marque le 600e anniversaire de la naissance de saint Nicolas de Flue, auquel la Confédération Helvétique doit d'avoir échappé à son éclatement après ses victoires contre la France. Qui est Nicolas de Flue ? Un paysan dans un canton montagneux du centre de la Suisse ; un homme impliqué en politique, chargé d'exercer la justice dans les différents qui opposent les hommes ; un soldat, au contact des passions qui déchirent la jeune nation suisse entre désir d'indépendance et conquête de nouvelles cités. Enfin et surtout, un époux, père de dix enfants, qui avec l'accord et le soutien spirituel de son épouse Dorothée, quitte le monde et se retire dans la solitude d'une vie d'ermite pour répondre à un appel de Dieu toujours plus fort. Le monde ira dès lors le chercher dans son ermitage, pour lui demander conseil. De toute l'Europe on vient à Frère Nicolas pour recevoir conseil et lumière. Paix surtout. La paix intérieure que sa vie avec le Dieu-Trinité irradie autour de lui.
    C'est à partir de ce centre de la vie de saint Nicolas de Flue : la vie en Trinité, que se déploie cette biographie. On y voit s'y refléter comme dans un miroir l'âme contemplative de Charles Journet.

    Sur commande
  • Comme une fleche de feu

    Charles Journet

    • Ad solem
    • 10 Septembre 2008

    C'est à partir d'environ mille cinq cents lettres écrites entre 1936 et 1975 que les textes publiés ici ont été choisis.
    Les quelque cinquante destinataires sont des hommes et des femmes de tous milieux, engagés dans différents états de vie: personnes mariées et célibataires, religieux et moniales, prêtres, jeunes et personnes âgées. la grande majorité est d'origine suisse et française. quelques correspondants habitent des pays plus lointains. tous sont en quête d'une lumière authentiquement chrétienne, celle d'en haut, celle de la "grâce qui transforme les choses humaines en choses divines".
    Dans la matière de cette correspondance, il a fallu tailler comme on taille un diamant, sans en détruire l'éclat, pour que brille cette lumière hors de laquelle le joyau ne serait que pierre terne et banale. ainsi perçue et accueillie, chaque parole "brille dans la nuit de notre monde".

    Sur commande
  • " La relative abondance des écrits de Charles Journet sur l'Eucharistie ne rend pas pour autant superflue la publication des présents entretiens.
    Ils rappellent les points essentiels de l'enseignement de la foi sur l'Eucharistie. Ils sont aussi et avant tout un témoignage de la vie et de la prière d'un grand contemplatif. " L'Eucharistie était au coeur de la vie et de la pensée de Charles Journet. Deux mots reviennent souvent dans le texte de ces entretiens : le feu et la douceur. Ils en expriment la tonalité spirituelle qui est tout ensemble sens de la profondeur du mystère de la rédemption et écho d'une paix plus qu'humaine.
    Ainsi lisons-nous à propos de la communion : "l'union par manducation n'est pas au détriment de l'union par la foi et l'amour, elle vient au contraire incendier l'union par la foi et l'amour. La communion au corps et au sang du Christ par manducation est un processus d'absorption du Sauveur Jésus venant incendier en nous l'amour pour que nous puissions faire un avec lui". " Ces pages, n'en doutons pas, ouvriront les coeurs à recevoir "le choc de la Présence corporelle du Verbe".
    " Georges Cottier, o.p.

  • Le volume XVI des oeuvres complètes du grand théologien du XXe siècle.

    - le 16e volume des oeuvres complètes.
    - un des grands théologiens du XXe siècle.
    - des oeuvres accessibles au grand public, ses entretiens sur la grâce et ses opuscules sur la messe, la Bible, l'Église.

    Charles Journet a été un des grands théologiens du XXe siècle et a laissé une oeuvre considérable. Le XVIe volume de ses oeuvres complètes, consacré aux publications des années 1959 à 1961 à l'aube du concile Vatican II, un moment charnière pour l'Église, comprend en particulier son beau livre "Entretiens sur la Grâce" et ses opuscules sur la Messe, l'Église, la Bible, accessibles à un large public. L'ensemble est complété de ses différents écrits de l'époque, en particulier ses articles dans la revue Nova et Vetera qu'il a fondée.

    Sur commande
  • Ce tome se compose des deuxième et troisième parties du deuxième volume originellement parues en un seul. Il traite des parties composantes de l'Église (l'âme créée et le corps de l'Église) et des propriétés de l'Eglise considérée comme composée d'âmes et de corps.

    Sur commande
  • Avec ces Entretiens sur la prière nous avons une des plus belles retraites prêchées par le Cardinal Journet.
    Le sous-titre en exprime l'inspiration profonde : La prière avec Jésus. La beauté de ces pages est d'abord dans leur accent : l'auteur parle d'expérience, nous le percevons aussitôt. Non que l'auteur parle de lui-même : il s'agit de quelque chose de plus profond, comme une note faisant vibrer d'une façon unique les exposés les plus simples.
    En contemplant Jésus priant, nous pénétrons dans le mystère de sa personne et de son humanité.
    Nous découvrons ainsi que " sous un firmament de sérénité, il y a place pour toutes les angoisses, toutes les questions et aussi toutes les confortations venant du ciel visiter l'humanité douloureuse du Sauveur ".
    L'école de la prière ne nous fait pas seulement méditer sur la prière du Sauveur. Elle nous apprend, dans la familiarité des évangiles, à méditer sur les prières qui lui furent adressées, et que nous devons faire nôtres.
    Nous avons là des pages d'une grande fraîcheur. Charles Journet nous y initie, comme à son insu, à l'attention aimante avec laquelle il lisait l'Écriture. Il va aussi au-devant de nos questions.

  • " Un des signes des temps les plus caractéristiques est sans doute le renouveau d'attention, en théologie et dans la vie de prière, accordé au mystère, le plus caché , le plus important de tous, celui de la très sainte Trinité.
    Ce mystère est si haut qu'il est difficile de trouver, pour en parler, des paroles qui ne soient pas des trahisons.
    La retraite sur la Trinité, prêchée par le Cardinal Journet en 1966, constitue ici un guide incomparable où les exigences de la rigueur théologique sont portées par un grand élan d'adoration et d'amour, parce que l'amour a besoin de certitudes. Ainsi l'explication théologique va de pair avec la lecture des saints.
    C'est à leur école que le théologien nous parle de l'union transformante et de l'habitation de la Trinité dans les âmes. " Georges Cottier

  • Après le traité de L'Église du Verbe incarné (volumes I à V), le recueil des autres oeuvres du Cardinal Journet commence par ses années de maturité, avant de s'intéresser aux années de formation.
    Ce présent volume rassemble les écrits du théologien dans la période 1938-1943. Les articles de la revue Nova et Vetera nous montrent un homme de foi engagé dans son temps, et accompagnent des écrits également marqués par le défi d'une défense des principes de la chrétienté dans un monde en crise morale : Vues chrétiennes sur la politique, Connaissance et inconnaissance de Dieu, mais aussi Savonarole, dernières méditations et Vie de saint Nicolas de Flue.

    Sur commande
  • Theologie de l'eglise

    Charles Journet

    • Mame
    • 8 Février 1995
    Sur commande
  • Sur commande
  • Sur commande
  • L'oeuvre principale publiee par Charles Journet dans les annees 1955-1957 est son livre sur La Messe, presence du sacrifice de la Croix. Par-delà les debats theologiques, le théologien ramene la vue au realisme evangelique saisissant de l'«Heure» de Jesus: la Cene et la Croix ne font qu'un meme sacrifice. Vecu et medite par le theologien, le mystere de la messe est au coeur de sa reflexion sur l'amour redempteur de Dieu et son oeuvre, c'est-a-dire aussi sur l'Eglise apostolique «fidele a la fraction du pain». Parmi les autres textes recueillis dans le present volume, on remarquera l'importance de plusieurs themes très présents à notre temps. Celui de l'Eglise, d'abord, ou «l'Evangile qui continue». Ou encore, l'émouvante etude contemporaine «l'Eglise telle que la pense et la vit sainte Therese de Lisieux». En 1957, Charles Journet participe à des conferences a l'universite de Lublin avec, entre autres, Karol Wojtyla ou il parle de «l'Eglise et la femme». On remarquera, enfin, l'attention portee par le theologien aux oeuvres d'Henri Marrou, de Carl Gustav Jung et de Mircea Eliade.
    Prêtre, théologien, cardinal, Charles Journet (1891-1975) laisse une oeuvre intellectuelle considérable. Vrai spirituel, il participa activement au Concile Vatican II. En France, une étroite collaboration l'associe à Jacques et Raïssa Maritain.

    Sur commande
  • Le présent volume poursuit l'approfondissement théologique et le tour personnel pris par la pensée de Charles Journet dans les années de guerre.
    L'oeuvre principale des années 1948-1951, parallèlement à la publication du grand tome II de L'Église du Verbe incarné, est Vérité de Pascal, qui, loin de se contenter de reprendre dans une perspective historienne le débat janséniste, dépasse celle-ci pour proposer une confrontation avec la doctrine de saint Thomas et éclairer l'apologétique pascalienne grâce à la lumière du mystère de Jésus.

    Sur commande
  • Pierre, dans une réponse aux propositions d'Oscar Cullmann ; la Vierge Marie, et le dogme de l'Immaculée conception. On pourra redécouvrir les rencontres avec de Lubac et Congar ; des études sur Augustin ; ou une chronique de la grande oeuvre du renouveau de la patristique qui réjouissait le théologien : la collection des "Sources chrétiennes".

    Sur commande
  • Après le traité de L'Eglise du Verbe incarné (volumes I à V), le recueil des autres oeuvres du Cardinal Journet suit la formation du théologien et la maturation de son oeuvre. Le présent volume rassemble ses écrits de la période 1944-1947, particulièrement représentatifs de sa stature intellectuelle. Les articles de la revue Nova et Vetera accompagnent les grands écrits de la maturité : Destinées d'Israël, Exigences chrétiennes en politique et Introduction à la théologie.

    Sur commande
empty