Milan

  • Depuis une dizaine d'années, l'aide au développement est en crise et la part que lui consacrent les pays industrialisés a fortement diminué.
    Pourtant, comme l'a brutalement rappelé la destruction des tours du World Trade Center, le monde est UN. Il est inacceptable - et suicidaire - d'ignorer que la moitié de l'humanité vit avec moins de deux dollars par jour. Alors que la mondialisation bouleverse le quotidien de milliards d'êtres humains, l'heure est venue de faire revivre l'ardente obligation du développement. Les leçons tirées du passé et les pistes nouvelles ouvertes par les recherches récentes sont riches de promesses : il faut s'engager résolument dans cette voie pour faire reculer la pauvreté.

empty