• "L'auteure dévoile ici son vécu professionnel par un témoignage riche qui s'appuie sur les ressources des sujets partagées au sein d'un Établissement Public de Santé. Son approche psychodynamique et psychanalytique axée sur la « Poïétique du Vivant au Travail » déploie de précieuses ouvertures pour s'engager vers les ressources individuelles et sociales partagées, existantes, et/ou à créer, pour un vivre ensemble au travail et une qualité de vie meilleure dans notre société."

    Sur commande
  • Si Causelle a longtemps vécu dans une sorte d'errance, elle part à présent à la dérive. Tout comme si elle ne s'appartenait pas - mais s'est-elle jamais appartenu ? Tout comme si elle n'était que poids mort. Alors, un jour ou l'autre, peut poindre le laisser-tomber. voire le désir d'un passage à l'acte. À moins de s'engager dans la cure psychanalytique et espérer se trouver. Une cure ici dépeinte et analysée par C. Maire qui tente de démêler les noeuds d'une singulière patiente, au parcours atypique. Il ne s'agit pas d'appréhender cet essai comme un quelconque cours de psychanalyse ou comme méthode de cure. Ce qui est certainement fondamental dans ce texte, c'est l'effort d'interprétation dont il témoigne, tel l'acte d'un désir inconscient, celui de plonger au plus profond de soi, de trouver la source, de se laisser porter par elle, pour remonter à la surface jusqu'à la lumière de l'interprétation. Cela en proposant un écrit volontiers délié, dans lequel théories, paroles et rêves de Causelle, suppositions et questionnements relancent incessamment la tentative de compréhension du mal-être de la patiente et du chemin pracouru par elle, dans une temporalité des effets d'après coup.

empty