• "Bella ciao, c'est un chant de révolte, devenu un hymne à la résistance dans le monde entier...
    En s'appropriant le titre de ce chant pour en faire celui de son récit, en mêlant saga familiale et fiction, réalité factuelle et historique, tragédie et comédie, Baru nous raconte une histoire populaire de l'immigration italienne.
    Bella ciao, c'est pour lui une tentative de répondre à la question brûlante de notre temps : celle du prix que doit payer un étranger pour cesser de l'être, et devenir transparent dans la société française. L'étranger, ici, est italien. Mais peut-on douter de l'universalité de la question ?"

    Teodoro Martini, le narrateur, reconstruit son histoire familiale, au gré des fluctuations de sa mémoire, en convoquant le souvenir de la trentaine de personnes qui se trouvaient, quarante ans plus tôt, au repas de sa communion. Le récit se développe comme la mémoire de Teodoro, tout en discontinuité chronologique. Il y est question d'un massacre à Aigues-Mortes en 1893, de la résistance aux nazis, du retour au pays, de Mussolini, de Claudio Villa, des Chaussettes noires, et de Maurice Thorez... Des soupes populaires et de la mort des hauts-fourneaux... En tout, du prix à payer pour devenir transparent.
    Avec Quéquette Blues, publié dans les années 80, et Les années Spoutnik, publié au tournant du siècle, Bella ciao peut être vu comme le dernier volet d'une trilogie, pensée comme la colonne vertébrale de l'univers narratif de Baru.

  • Sur la route

    Baru

    SUR LA ROUTE ENCORE se présente comme un recueil de six histoires indépendantes parues à l'origine dans le mensuel (A Suivre) entre 1996 et 1997. Au fil de la lecture, chacun de ces six chapitres déroule un récit à suivre. Un mouvement permanent emporte les deux narrateurs principaux, Édith et André, qui s'embarquent chacun dans un road movie en traversant la France pour mieux se retrouver sur l'île de Groix dans un final plein de rebondissements. Baru puise dans le roman policier pour immiscer de l'intrigue et du suspense au fil de son On the Road à lui et convoque une Amérique mythifiée pour claquer une bande originale rock qu'il distille dès sa première histoire, « Calypso Rock », avec Satisfaction, That's All Right ou Mystery Train. Le ton est donné, le rythme aussi. Sur la route encore.

  • Édité pour la première fois en 1985, ces nouvelles de Lorraine (Villerupt) n'ont pas pris une ride: Histoires de potes, de bastons, vacances obligatoires en colonies, dragues, rock'n roll, dans un contexte social plombé -usines qui ferment et emplois détruits- sont autant de thèmes qui parsèment ces récits tendres, humains, drôles et d'une humilité touchante.En guise de postface, l'auteur revisite tous les lieux du livre mais 25 ans plus tard et en ultime cadeau, Baru a refait les couleurs pour cette réédition, en couleurs directes sur les originaux Netamp;B.

  • Ces chroniques adolescentes des années 60 rassemblent trois livres de BARU - Quéquette Blues, La piscine de Micheville et Vive la classe , à l'ombre des hauts-fourneaux de Lorraine (Villerupt) n'ont pas pris une ride. Histoires drôles, parfois émouvantes, de potes, de drague, de bastons et de rock'n roll, dans le contexte particulier de la fi n de ces «30 glorieuses» dont on fait grand cas aujourd'hui.

  • Ici et là

    Baru

    Un recueil d'histoires dessine?es durant les vingt dernie?res anne?es rassemble?es pour la premie?re fois dans un livre.Comme le pre?cise Baru dans la pre?face du livre tous ces travaux sont des « commandes » re?alise?es pour des livres a? the?me ou pour des revues et expositions. Sans jamais donner dans la caricature, le dessinateur met en sce?ne des personnages connus ou porte un regard sur un fait de socie?te?, en insufflant dans chaque re?cit un petit bout de son histoire personnelle. Ces « commandes » comme il les appelle ont toutes e?te? dessine?es a? l'aquarelle, au feutre, a? l'encre ou au Bic, durant ses vingt dernie?res anne?es et illustrent parfaitement ce trait rageur et vif de Baru.Troisie?me collaboration entre l'auteur et Les Rêveurs, apre?s la re?e?dition de La piscine de Micheville et Villerupt 1966, voici un nouveau recueil d'histoires ine?dites.

  • Published for the first time in 1985, this collection of short stories from Lorraine region in France (city of Villerupt) have not aged at all. Within a sad social context -- shutdown of factories, destruction of jobs - friendship, fights, the inescapable summer camp vacations, girls, and rock and roll, are some of the many topics of these human, funny and touching teenage stories.

  • Anglais Rage Rage

    Baru

    Anton "Witko" Witkowski didn't pull himself by his bootstraps. He punched his way up out of the projects where he was born, to world renown as middleweight champion. He's larger-than-life, a force of nature. He gets what he wants. He taunts his opponents. He breaks up with women by leaving them a red Corvette. It's his way or the highway. With violent colors, dynamic linework, and unflagging narrative drive, Baru delivers a masterful meditation on pride, loyalty, and manhood in a world where the system's stacked against some people, and all they have is their friends-and their rage.

  • Canicule

    ,

    Jimmy Cobb a empoché un milliard de centimes et est recherché par la police, son ancien complice, et tous ceux qui sont intéressés par le butin. Et rien n'est simple, puisque nous sommes dans la Beauce, pays de fermiers louches et nymphomanes débraillées, où seule Jessie semble pouvoir l'aider...

  • Tu vas te battre pour moi et moi je me battrai pour toi.
    Je rentrerai avant la nuit c'est un jeune couple avec ses hauts et ses bas, les petits tracas subitement balayés par le drame d'un soir. On ne peut pas mourir à 30 ans, pas quand on vient de se marier. On ne meurt pas de faire du vélo. Veuve à 25 ans, ce n'est pas possible. L'attente, l'angoisse, l'espérance folle, la réalité douloureuse, les doutes et les colères, les rêves... mais toujours l'amour, celui qui ne baisse pas les bras, dans ce pacte mutuel qui rend tout possible. Tu vas te battre pour moi et moi je me battrai pour toi. Le récit d'une famille qui évolue sous nos yeux, le témoignage bouleversant d'un couple que la souffrance rend perméable à leur humanité profonde, une vérité qui concerne chacun.
    Plongez dans ce récit et découvrez le témoignage bouleversant d'un couple que la souffrance rend perméable à leur humanité profonde !
    EXTRAIT
    Hier, Jean est venu nous apporter ton pain préféré. J'étais encore à l'agence. L'auxiliaire de vie vous a laissés tous les deux dans ta chambre. Tu t'es effondré et n'as pu en expliquer les raisons à ton ami. Le soir tu me dis : « Je me suis vu soudainement en face de Jean tel que j'étais devenu. Je me suis rappelé ce que j'étais avant, quelles étaient nos relations, et j'ai réalisé que nous ne pouvions plus échanger comme avant, que je n'arrivais plus à me faire comprendre. » C'est bien, c'est douloureux mais tu te rapproches, tiens bon.
    Beaulieu Médical vient de nous livrer la table de verticalisation. Aquasiège nous installe un fauteuil de douche ; nous recevrons une voiture adaptée dans quinze jours. Tout se met en place petit à petit... Pour combien de temps ? Combien de temps aurastu besoin de tout cet attirail pour vivre avec moi « normalement » ? Tu donnes des signes de ras-le-bol : trop de monde défile à ton chevet... Comment s'adapter à ton confort, tes envies, tes besoins ?
    A PROPOS DE L'AUTEUR
    Sophie Barut, architecte d'intérieur et artiste, est l'épouse de Cédric, devenu handicapé à la suite d'un traumatisme crânien. Elle signe ici son premier livre.

  • Jérémie, alias King Automatic, est un Big Band à lui tout seul. De retour de tournée, il apprend la mort de la tante Marie. Farfouillant dans le grenier de celle-ci, Jérémie et son frangin, Gilou, découvrent un 45 tours des années cinquante d'un certain Johnny Jano, ainsi qu'une carte postale dudit Johnny adressée à une certaine Rose. Sur le Teppaz, un tourne-disques antédiluvien, Johnny Jano hurle son rockabilly, Havin' A Whole Lot of Fun : une tuerie ! Sur la carte postale, ces mots : "For Rose, lovely. Johnny", et une adresse : Rosa Menechetti, East Main 124, New Iberia, Louisiana. Rose ! La grand-mère de Jérémie et Gilou, soi-disant disparue sans laisser de traces. Un secret de famille, en somme. Quinze jours plus tard, les deux frères débarquent en Louisiane, l'adresse du dernier domicile connu de Rose d'une main, une guitare dans l'autre... Une Fender Vintage de 67, s'il vous plaît ! Jérémie et Gilou se retrouvent au numéro 124 de East Main, la porte s'ouvre...

  • Géographes, ethnologues et architectes se sont associés pour étudier l'évolution au cours des deux derniers siècles des cultures du risque dans un pays des Pyrénées centrales, le Pays Toy, régulièrement dévasté par des catastrophes naturelles. Cette étude, recueil de témoignages exceptionnels, de vécus et de représentations des risques qui ont jalonné la vie de cinq générations, leur donne la parole. (Un CD accompagne l'ouvrage).

  • When The Accidental Prime Minister was published in 2014, it created a storm and became the publishing sensation of the year. The Prime Minister's Office called the book a work of 'fiction', the press hailed it as a revelatory account of Prime Minister Manmohan Singh's first term in UPA. Written by Singh's media adviser and trusted aide, the book describes Singh's often troubled relations with his ministers, his cautious equation with Sonia Gandhi and how he handled the big crises from managing the Left to pushing through the nuclear deal. Insightful, acute and packed with political anecdotes, The Accidental Prime Minister is one of the great insider accounts of Indian political life.

  • Cette livraison de la revue Études littéraires souligne le centenaire de la naissance de Jean Anouilh (1910-1987), et accompagne la sortie du relatif oubli où l'oeuvre semblait être tombée (mises en scènes nouvelles et récentes, volumes de la Pléiade, etc.). Autour de la figure d'Anouilh, cette livraison pilotée par Bernard Beugnot donne à lire des contributions qui étoffent et documentent la connaissance de l'homme et de l'oeuvre : études, iconographie, témoignages et correspondance. Comportant un « impromptu » inédit, un index des personnages et des ajouts bibliographiques, ce numéro sera également utile au chercheur. On lira ici des travaux sur les didascalies et sur le nom propre, on verra la prégnance de la figure de Cyrano et les travestissements du choeur antique, on apprendra avec étonnement les nombreuses collaborations cinématographiques d'Anouilh et les liens discrets que l'oeuvre ne cesse d'entretenir avec l'actualité. En somme, ce numéro révèle ou approfondit des aspects mal connus de l'oeuvre et fait magistralement la preuve qu'Anouilh et son théâtre sont loin d'avoir épuisé les avenues de recherche (documentaires et interprétatives).

  • Depuis l'annonce de la « mort de l'auteur » par Roland Barthes en 1968, employer le terme d'« auteur » et, avec lui, celui d'« autorité » sur l'oeuvre, est devenu sujet à polémiques. L'idée d'un auteur qui détiendrait la vérité sur son oeuvre est totalement évacuée.
    Cette problématique est d'ailleurs plus forte lorsqu'il s'agit de spectacles vivants et en particulier de théâtre, car avec la disparition progressive, sur les scènes contemporaines, du textocentrisme et de l'idée d'un « art à deux temps », que souligne Hans-Thies Lehmann, la notion d'auteur s'est déplacée de la production du texte théâtral à la production d'objets scéniques, des metteurs en scène se voyant, par là même, désignés comme « écrivains de plateau », selon Bruno Tackels, si bien que « toutes les places du schéma qui organise le circuit de la parole de l'Auteur au Spectateur, en passant par le relais des acteurs et des personnages, sont à reconsidérer ».

  • Everything readers need to implement and support a wireless point-to-point communications environment In order to cope with the tremendous explosion of the telecommunications market, the field of wireless communications has greatly expanded in the past fifty years, especially in the domains of microwave radio systems including line-of-sight, satellites, and tropospheric-scatter. Now, Microwave Engineering: Land & Space Radio- communications answers the growing worldwide demand for an authoritative book on this important and emerging subject area. In five succinct chapters, the book introduces students and practicing engineers to the main propagation phenomena that are encountered and that must be considered in the design and planning for any given system type and frequency of operation: Electromagnetic wave propagation-An introduction to the fundamentaltheory of radiation and propagation of electromagnetic waves, polarization, antenna properties, free space attenuation, atmospheric refractivity, diffraction, reflection, multipath and scattering mechanisms, hydrometeor effects, and probability distributions Principles of digital communication systems-Modulation techniques, signal processing, error probability, spectral characteristics, spectrum efficiency, thermal noise, intermodulation, jamming, and interference Microwave line-of-sight systems-Path profile, flat fading and frequency-selective fading, interferometric method for space and frequency diversity techniques, International Standards and ITU Recommendations, optimization of the frequency-plan resource, link budget, quality, reliability, and availability Microwave transhorizon systems-Design of beyond-the-horizon communication systems, properties of scattering and diffraction modes, multipath statistical relations, long-term and short-term field strength variations, quality of service, optimization of antenna alignment, and experimental analysis of various diversity and combining methods Satellite communications-Design of satellite communications systems, orbital parameters, Earth-satellite geometry, uplink and downlink budgets for both space and Earth segments, and total system noise temperature Microwave Engineering: Land & Space Radiocommunications is suitable for engineers involved in wireless telecommunications, as well as for students and members of various seminars and workshops.

  • De Saïgon à Paris

    ,

    • Ligaran
    • 30 Août 2016

    Extrait : "Il y a beaucoup de façons de raconter en quelques pages une randonnée automobile de 17. 000 kilomètres, telle que celle qui nous mena de Saïgon à Paris, parce qu'on peut l'envisager sous de multiples points de vue. Si j'avais le talent de Pierre Loti, je vous parlerais des fleurs, des parfums de l'Orient ou de la couleur des yeux des femmes." À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN : Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de grands classiques de la littérature ainsi que des livres rares, dans les domaines suivants : o Fiction : roman, poésie, théâtre, jeunesse, policier, libertin. o Non fiction : histoire, essais, biographies, pratiques.

  • « Je suis un ouvrier du théâtre. Le côté artisanal du théâtre me ravit », déclare Jean Anouilh (1910-1987). Auteur à succès d'une cinquantaine de pièces représentées, ce dramaturge se vante, non sans provocation, d'avoir du métier, de connaître les ficelles de son art - qu'il exhibe à plaisir dans des arabesques métadramatiques. Cette posture lui a valu une réputation de faiseur, de boulevardier, utilisant inlassablement les mêmes trucs pour produire des pièces « bien faites ». Or le savoir-faire d'Anouilh est loin de se limiter à un ensemble de recettes éprouvées qui produiraient un succès facile : il est mis au service d'une oeuvre personnelle et d'une dramaturgie joyeusement et efficacement bancale. Ce volume, qui constitue les actes du premier colloque consacré à l'oeuvre de cet auteur, est une plongée dans l'atelier du maître, une exploration des coulisses de sa création, une traversée de son répertoire. Quant à la façon elle-même, Anouilh apparaît comme un couturier dramatique : il taille, il coupe, il rapièce. De patrons connus, il fait des modèles neufs. L'étude de la « griffe » dramatique d'Anouilh, ici entreprise, passe d'abord par la redécouverte des maîtres qui ont inspiré et façonné son oeuvre : la mémoire du métier et son réemploi. Elle se poursuit par l'analyse du « bâti » : Anouilh ne cesse de varier les tons, d'hybrider les genres, de marier les imprimés, de changer de mode ; il se renouvelle en restant fidèle à lui-même. Elle se termine par un retour sur les représentations de l'artisan dans son théâtre et ailleurs : Anouilh au miroir. En abordant cette oeuvre multicolore avec un nouveau regard, ces articles permettent de vérifier des acquis sur l'art d'Anouilh mais aussi de nuancer certaines idées reçues et peut-être de leur tordre le cou. Haute couture, basse couture ? Au lecteur d'en décider. Les actes du colloque sont complétés par deux inédits : La Traversée et Charlemagne.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty