• Au revoir, Piaf

    Aram Pachyan

    Ce roman n'est pas un livre sur l'univers militaire, il s'intéresse surtout aux relations humaines dans un milieu clos. «Piaf» est le surnom de l'un des protagonistes, mais aussi le nom du chat, symbole de liberté à travers la référence à l'oiseau. Plusieurs destinées se côtoient, avec des rapports humains violents. Le narrateur est revenu depuis plusieurs mois, mais il est poursuivi par ses souvenirs d'une armée aux méthodes héritées de l'époque soviétique, loin des images héroïques de jeunes soldats censés garder les frontières.
    L'auteur reconstitue un puzzle avec les itinéraires des personnages dans lequel il perd le lecteur et le rattrape, la langue oscillant de la première à la deuxième personne.
    L'écrivain ne cherche pas à transmettre un message, il soulève des questions.

empty