Sciences humaines & sociales

  • À la lumière de la psychologie des profondeurs, de la tradition chrétienne et de la merveilleuse richesse de la langue hébraïque, le livre de l'Exode, qui n'était pour beaucoup que le récit légendaire de la sortie d'Égypte du peuple hébreu, se révèle ici un véritable livre de vie. Les chiffres deviennent symboles, les mots et les noms déploient des trésors de sens, et les dix plaies qui s'abattent successivement sur le pays de Pharaon, pour l'obliger à laisser partir le peuple juif, sont autant d'épreuves proposées à l'homme sur le chemin de sa libération, de sa Pâque intérieure.
    À travers cette lecture vivante d'un livre de la Bible, débarrassée des interprétations banalisantes, moralisatrices ou historicistes, Annick de Souzenelle nous invite à redécouvrir notre patrimoine sacré.

  • Le grand retournement

    Annick de Souzenelle

    • Relie
    • 13 Octobre 2020

    A 97 ans, Annick de Souzenelle dit signer ici son dernier livre : elle s'y attaque à un chapitre de la Genèse qu'elle n'avait pas encore traité (V-1-10/32-VI-1/8), celui de la généalogie d'Adam, et donc des Patriarches qui ont suivi, depuis Caïn et Abel, jusqu'à Noé.
    Par sa connaissance des mystères de l'alphabet hébraïque, elle découvre qu'ils symbolisent chacun un moment du développement de l'être humain venu d'Adam. « ... mais aucune sagesse ne nous ayant arrêté nous approchons aujourd'hui du viol de l'arbre de vie » : l'humanité se trouve donc au bord du gouffre.
    Ce décryptage symbolique s'avère d'une force rare, il colle à notre actualité écologique, pandémique et sociale. Cela nous fait réfléchir en effet sur la nécessité d'un grand retournement, de même que le foetus se retourne dans le ventre de sa mère au septième mois pour se préparer à sortir dans une nouvelle vie. Pour l'auteur, nous en sommes là : nous devons nous métamorphoser intérieurement pour retrouver le sens perdu.

  • En ces temps de crise profonde, il est plus que jamais temps de retrouver nos racines fondamentales. Pour les auteurs, le manque de sens de nos sociétés actuelles est le vrai fléau qui nous conduit à la confusion générale. Il ne s'agit pas d'instituer une nouvelle religion mais de savoir comment renouer avec une dimension de l'être qui dépasse les petits jeux pervers et sclérosants de l'égo. Si les forces passionnelles prennent l'avantage, le chaos peut s'installer. Dans cet ouvrage novateur, les auteurs nous proposent des formes renouvelées d'initiation car le temps de la complaisance envers soi-même et les médiocrités auxquels notre endormissement nous attache se trouve révolu devant l'urgence de la situation globale.

    Il s'agit maintenant de parcourir cet intime de nous-mêmes pour redonner du sens à l'action humaine !

  • L'arc et la fleche

    Annick de Souzenelle

    • Relie
    • 1 Octobre 2001
    Sur commande
  • En octobre 2001, la collection Ose savoir débutait avec un ouvrage d'Annick de Souzenelle intitulé L'Arc et la flèche. Quelques mois plus tard, Mikhaïl Gorbatchev publiait son Manifeste pour la Terre.
    Lu avec intérêt et enthousiasme par Annick de Souzenelle, ce texte appela cependant de sa part la réflexion que nous publions aujourd'hui.
    Elle y pose la question fondamentale : Peut-on réconcilier l'Homme avec la nature sans le réconcilier d'abord avec lui-même ? Pour tenter de guérir la planète Terre, ne doit-on pas considérer d'abord l'état de la «Terre intérieure » de l'Homme, suivant en cela l'une des lois ontologiques dramatiquement ignorée qui veut que le monde extérieur soit en fait l'objectivation du monde intérieur de l'humanité : deux pôles d'une même réalité. Portant sur les textes sacrés ce lumineux regard qui n'appartient qu'à elle, Annick de Souzenelle trace, à travers mythes et symboles, un trajet créatif pour ramener l'Homme vers l'essentiel, ses racines qui le feront enfin croître verticalement.

  • Annick de Souzenelle nous fait entendre, dans cet ouvrage, la voix des Évangiles en résonance avec le Premier Testament. Au travers d'épisodes clés des Évangiles, comme l'Annonciation à Marie, le Baptême du Christ, ou encore le Sermon sur la Montagne, l'auteur fait dialoguer chaque mot du texte avec des passages du Premier Testament. Il s'agit de nous conduire jusqu'au secret du Verbe. Il n'est pas question ici de principes moralisateurs pour nous amener à cette conscience des textes, mais d'éros, d'alliance aux mots, aux racines hébraïques, aux symboles. L'auteur montre, tout au long de ce livre, à quel point Alliance et Résonance fondent le dialogue, « non seulement celui que tentent d'établir entre eux juifs et chrétiens, mais celui qui s'offre à l'écoute de nos oreilles circoncises et que ne cessent de chanter à voix basse Premier et Second Testaments. »

    À paraître
empty