• Breton Traon-an-dour

    Anjela Duval

    Mouezh Anjela Duval en he barzhonegoù a zo hini ur stourmerez, unan a gare he bro dreist pep tra. « Da'm bro em eus gouestlet va buhez, » emezi en unan eus ar barzhonegoù a gaver en torkad-mañ hag alies e tro he mouezh d'ur c'han a fulor.

    Estreget imor ha fuc'h a zispak en he barzhonegoù pa sav he mouezh evit difenn ar boudoù bev, an natur hag endro he yaouankiz, chomet garanet don enni er pezhioù evel Tilh, Santad bugel pe An div zervenn gozh.

    Bet savet en un endro kristen he deus bepred Anjela troet he c'halon war-zu relijion divrall he zud. Un toullad eus ar rummad-mañ a gaver e dibenn al levr.

    --- Traoñ-an-Dour... C'est là que Anjela Duval a vécu, travaillé, écrit. C'est de la petite ferme des bords du Leguer que sa voix s'élève. La voix d'une paysanne qui avait son pays chevillé au corps, un pays auquel elle consacra sa vie.

    Ses poèmes, parfois teintés de colère en témoignent. L'humeur de la combattante s'adoucit et se fait complice lorsqu'elle retrouve son élément naturel : les arbres, les animaux, la jeunesse, les travaux des champs...

    Marquée par la religion ancrée autour d'elle, Anjela perpétue cette foi familiale, simple et profonde, que l'on retrouve dans les derniers poèmes de l'ouvrage. Traoñ an Dour, un hymne à la Bretagne.

    Sur commande
  • Kan an douar

    Anjela Duval

    • Al liamm
    • 25 Juillet 2011

    Anjela Duval [1905-1981] - barzhez ha skrivagnerez a Vro-Dreger (ar C'houerc'had).Ul lid hag ur c'han heson da zouar he bro eo dastumad barzhonegoù barzhez Traoñ-an-Dour. He bro penn-kil-ha-troad eo a zeu war wel : an natur evel-just, an dud ivez, identelezh Breizh, al labour-douar, hec'h endro pemdeziek, na petra 'ta. He fluenn flour ha lemm lies gwezh a laka al lenner da dañva he c'harantez evit he zud, he yezh, hec'h endro a-bezh. Gant kizidigezh e tispak deomp an enkrez hag an nec'h o virviñ enni pa 'z eus anv eus amzer da zont he yezh hag he sevenadur ; kounnar a sav enni pa wel « Alouberien » o tistruj ar pezh a zo an tommañ d'he c'halon : he bro. Hor broudañ a ra Anjela Duval gant « Kan an Douar » da ganañ ganti Kan ar Garantez hag an Denelezh...

    Anjela Duval [1905-1981] - poétesse et écrivain du Trégor (Vieux-Marché).
    L'écrivain célèbre dans ce recueil la Terre de son pays. Son pays dans sa totalité: la nature bien sûr, mais aussi les gens, l'identité bretonne, l'agriculture sont autant de thèmes abordés ici.
    C'est avec une plume empreinte de douceur et de finesse que la poétesse-paysanne invite le lecteur à partager l'amour et la ferveur qu'elle porte à ses parents, à sa langue et à son pays. Mais en elle grondent aussi l'inquiétude et la révolte, sa plume dénonce alors les « Conquérants » qui détruisent ce qu'elle aime par-dessus tout : son pays.
    Anjela Duval nous invite avec « Kan an Douar » à chanter avec elle le Chant de l'Amour et de l'Humanité...

  • Sur commande
  • Breton Tad kozh roperz huon

    Anjela Duval

    Sur commande
  • "Oberenn glok Anjela Duval" est la première (et la seule) oeuvre complète d'un écrivain de langue bretonne à avoir été publiée à ce jour. Edité une première fois en 1999, il revient cette année, du centenaire de la naissance d'Anjela Duval.
    L'ouvrage réunit en un seul volume tous les écrits d'Anjela Duval, en provenance de 14 livres, d'une centaine de revues et de manuscrits inédits. Accompagnés de 20 articles de fond rédigés par les amis ou les spécialistes de la poétesse, d'une trentaine de traductions en diverses langues étrangères, de nombreuses notes explicatives, de deux index, d'une bibliographie, etc.
    L'auteur (1905-1981) est bien connue et apprécié du public breton. Elle sortait le soir ses cahiers et écrivait des poèmes, devenus parmi les plus aimés de la langue bretonne.


  • Breton Me, Anjela

    Anjela Duval

    Anjela Duval [1905-1981] - barzhez ha skrivagnerez a Vro-Dreger (ar C'houerc'had).
    Anavezet eo Anjela Duval evit he barzhonegoù dreist-holl, met amañ eo un doare all eus pinvidigezh pluenn barzhez Traoñ an Dour eo a zo dispaket dimp, hini ar c'homz-plaen.
    Ar pennadoù a gaver dastumet amañ eo eñvorennoù yaouankiz Anjela war-bouez ar peder c'hontadenn bodet e dibenn al levr hag ur barzhoneg. Kontañ a ra he buhez e Traoñ an Dour, an ti-feurm bihan dalc'het gant he zud betek ar brezel diwezhañ ha ganti hec'h-unan-penn goude-se.
    Ar parkeier, al loened, ar plant, ar gwez, ar stêr hag an natur tro-dro dezhi eo he domani; n'eus ket par dezhi da gontañ diwar o fenn gant kizidigezh, fent ha karantez.
    Taolenniñ a ra ivez tud ar vro, buhezioù kalet pa ranke pep hini labourat start hag en em skoazellañ an eil egile pa save bec'h ha diaezamant.
    Anjela Duval a ra gant ur yezh c'hwek ha bev ha ne skuizher ket ouzh he lenn hag hec'h adlenn.
    Anjela Duval est surtout connue pour ses poèmes, mais c'est une autre facette de la généreuse plume de Traoñ an Dour qui nous est présentée ici ; celle sa prose dans une langue vivante, ingénieuse et populaire.
    Ce recueil rassemble principalement des récits de jeunesse, souvenirs de la vie de cette femme déterminée dans la ferme de Traoñ an Dour (tenue par ses parents jusqu'à la guerre puis par elle, résolument seule après leur mort).
    La nature qui l'entoure est son domaine et elle n'a pas son pareil pour la décrire avec amour, sensibilité mais aussi humour. Elle évoque aussi bien sûr l'Homme dans ses souvenirs et dépeint la vie des gens du pays ; vie parfois difficile et laborieuse mais où la solidarité est omniprésente.

    Sur commande
  • Quatre poires

    Anjela Duval

    • Mignoned
    • 1 Septembre 2003
empty