• Cet ouvrage retrace les étapes majeures de la prise en compte des cultures immigrées en France depuis 1958 : de l'action sociale en vue de l'adaptation à l'utilisation symbolique des créations, à la fin du XXe siècle. Il s'agit de voir comment, en définissant les conditions du vivre ensemble, les politiques d'intégration contribuent à tracer les contours culturels de la communauté nationale.
    Avec le soutien du Centre d'histoire de Sciences Po.

  • La France est un pays d'imigration ancien, mais la reconnaissance des composantes culturelles issues de l'immigration a été tardive, notamment parce que l'État a longtemps considéré les populations immigrées et leurs cultures uniquement sous l'angle des politiques sociales. Cette dominante sociale va perdurer pour appréhender les cultures d'origine, puis pour soutenir les émergences culturelles des générations suivantes, malgré une évolution certaine des représentations que les milieux artistiques et culturels ont de l'immigration, des publics immigrés et des créations nées des brassages culturels. En retraçant la chronologie des politiques culturelles en direction des immigrés, c'est aussi une histoire de l'immigration en France faite d'enrichissements culturels réciproques qui est ici présentée. L'étude est organisée autour de quelques dates repères :
    - 1959-1974 : les cultures immigrées oubliées ;
    - 1974-1981 : l'invention d'une politique culturelle adaptée ;
    - Depuis 1981 : les politiques culturelles au service de l'intégration.
    Quelques exemples en Grande-Bretagne, États-Unis rendent compte d'expériences différentes.

empty