• Cet ouvrage retrace les étapes majeures de la prise en compte des cultures immigrées en France depuis 1958 : de l'action sociale en vue de l'adaptation à l'utilisation symbolique des créations, à la fin du XXe siècle. Il s'agit de voir comment, en définissant les conditions du vivre ensemble, les politiques d'intégration contribuent à tracer les contours culturels de la communauté nationale.

    Avec le soutien du Centre d'histoire de Sciences Po.

    Sur commande
  • La question des cultures immigrées apparaît d'abord comme une question sociale : dans les années 1960, on parle d'abord d'une immigration de travail qui véhicule une culture et un « folklore ». Puis apparait une certaine fascination pour le pouvoir créateur et artistique des cultures « métissées », à travers la génération des enfants de parents immigrés, qui ont grandi en France. C'est l'émergence, au début des années 1980, d'une lecture culturelle et non plus seulement sociale de l'immigration. Les politiques culturelles, mises en oeuvre avec ou sans le ministère de la culture, se mettent alors au service de l'intégration, en reconnaissant la notion de pluralité des cultures. Au tournant des années 1990, les notions de représentation et de lutte contre les discriminations apparaissent dans les politiques culturelles, à travers notamment la promotion de la diversité dans les médias et la reconnaissance de la contribution des immigrés dans l'histoire nationale. En retraçant l'histoire des politiques culturelles en direction des immigrés, cet ouvrage souligne le chemin parcouru et l'évolution des mentalités.

empty