Pocket

  • Les grands textes du XIXe siècle.

    Jeune encore et déjà lassé du sombre et bruyant Paris, Alphonse Daudet vient passer les étés dans son moulin de Fontvielle. Dans cette ruine ensoleillée de la vallée du Rhône, naissent ces contes immortels qui assureront sa gloire.
    Au loin, on entend la trompe de Monsieur Seguin sonnant sa jolie chèvre blanche. Dans le bois de chênes verts, un sous-préfet s'endort en faisant des vers. Au ciel, où les étoiles se marient entre elles, le curé de Cucugnan compte ses malheureux paroissiens. Et dans la ville voisine, un jeune paysan meurt d'amour pour une petite Arlésienne.
    Le vieux moulin abandonné est devenu l'âme et l'esprit de la Provence. Parfumés d'émotions, de sourires et de larmes, ces contes semblent frappés d'une éternelle jeunesse.

    @ Disponible chez 12-21.
    L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE.

  • " car vois-tu ! mon petit daniel, tu n'es encore qu'un enfant, et même j'ai bien peur que tu ne sois un enfant toute ta vie.
    "

  • jeune encore et déjà lassé du sombre et bruyant paris, alphonse daudet vient de passer les étés dans son moulin de fontvielle, " piqué comme un papillon " sur la colline parmi les lapins.
    dans cette ruine ensoleillée de la vallée du rhône , naissent ces contes immortels qui assureront sa gloire. au loin, on entend la trompe de monsieur seguin sonnant sa jolie chèvre blanche. dans le petit bois de chênes verts, un sous-préfet s'endort en faisant des vers. au ciel, où les étoiles se marient entre elles, le curé de cucugnan compte ses malheureux paroissiens. et dans la ville voisine, un jeune paysan meurt d'amour pour une petite arlésienne tout en velours et dentelles qu'on ne verra jamais.
    le vieux moulins abandonné est devenu l'âme et l'esprit de la provence. dans le silence des alpilles ou le trapage des cigales et des tambourins, parfumés d'émotions , de sourires et de larmes, ces contes semblent frappés d'une éternelle jeunesse.

  • Port Tarason

    Alphonse Daudet

    • Pocket
    • 1 Février 1979
empty