• Oubliez Star Wars, oubliez Les Gardiens de la Galaxie : embarquez avec Meryma, la plus dingue des pilotes, pour une aventure spatiale épique et hilarante
    An 300 000 et des poussières. Sur une planète sans loi aux confins de la Voie lactée. Meryma, 17 ans, se noie dans les drogues et la mélancolie pour oublier son passé tumultueux d'héroïne des guerres impériales - ainsi que le scandale qui a fait d'elle la honte de la Galaxie.

    Un matin, un convoi plein de ses ex-soeurs d'armes fait escale dans son ciel. Mission : explorer la zone inconnue de Nixte, qui abriterait les vestiges d'une civilisation extraterrestre depuis longtemps disparue, et où se produiraient des prodiges... Or, Meryma a toujoursété fascinée par Nixte.

    Avec l'Orphelin, le petit voleur qu'elle a adopté sur Frontière, elle se débrouille pour intégrer le convoi, et se retrouve cuisinière sur un immense vaisseau qui cache bien des secrets dans ses soutes. Meryma va les lever un par un, tout en vivant mille aventures, avant d'affronter la plus grande énigme de ces 10 000 dernières années. Le mystère de Nixte.

  • La vie de jardin

    Alexis Brocas

    Elle s'appelle Estelle, Marie-Laure, Florence ou Solenne. Un jour, elle quitte Paris pour une maison avec jardin. Pour une banlieue près des flux d'argent, loin du bruit des pompes : l'endroit idéal pour élever des enfants.

    Il s'appelle Aymeric, Benoît, Flavien ou Pierre. Son quotidien : branlettes, brimades, quatre cents coups, amitiés éternelles. Au pensionnat , qu'a-t-il à faire des rêves de sa mère ?
    Il est financier, avocat, agent immobilier ou chercheur. Tard le soir, il construit le monde de demain. Et si ce devait être notre monde ?

    Alexis Brocas nous offre le récit d'une riche banlieue pavillonnaire : un roman d'une ambition folle, la peinture d'une époque. À suivre sur trente ans, la vie de dizaines de personnages. La subtilité de l'analyse sociologique rejoint le plaisir de raconter une histoire.

  • Un dieu dans la machine

    Alexis Brocas

    • Phébus
    • 23 Août 2018


    Chez Larcher, on laisse le salarié comprendre par lui-même, et on a tous compris : pour durer, il faut s'accommoder d'une dose d'incompréhensible. Inutile de poser des questions si la machine te dit qu'à Lyon 70 % des Arnaud sont bruns, qu'ils pondent 5 mails de 200 à 800 signes par jour et que, s'ils boivent de la menthe à l'eau, ils doivent détester le bowling. On appelle ça une relation acausale et c'est ce que vend l'entreprise Larcher en traitant les données de masse.
    Mais la machine est-elle capable de prédire l'âge auquel meurt un individu ? Le lieu et l'heure du décès ?
    A-t-elle raison quand elle m'explique, à moi, son employé modèle, que ma fille va mourir à 17 ans ?
    Après La vie de jardin, Alexis Brocas nous offre un roman sur notre société où les machines savent tout. Mais aussi un récit d'aujourd'hui sur l'amour d'un père pour son enfant.
    Né en 1973, Alexis Brocas est critique littéraire et enseignant à la Sorbonne. Il est l'auteur notamment d'une trilogie à succès pour adolescents, La mort j'adore !, et d'un premier roman paru chez Gallimard, La vie de jardin.

empty