• La paternité de ce roman d'inspiration saphique, publié à Bruxelles en 1883 vraisemblablement par l'éditeur Jules Gray, a été attribuée à Alexandre Dumas père.

    Il n'existe aucune certitude, mais qu'importe ; « Le Roman de Violette », oeuvre posthume d'une célébrité masquée, est une des compositions les plus séduisantes de ce genre. La petite fille, échappée d'une boutique de modes pour tomber dans les bras d'un jeune viveur délicat, a de gracieuses naïvetés tout d'abord pour s'initier, ensuite pour apprendre. Elle met, à cette école, une bonne volonté du meilleur aloi ; elle y apporte un corps potelé à plaisir, et ne trouve rien de répugnant dans un lesbianisme compliqué de vigoureuses amours mâles.

    Cet érotique est l'un des chefs-d'oeuvre de la littérature clandestine du XIXe siècle, et ce n'est pas sans raison qu'il est réputé. On peut dire que c'est à la fois un régal littéraire et un remède certain contre la frigidité. En effet, dans un style toujours décent, les tableaux lascifs se succèdent et croissent en intensité de chapitre en chapitre. Les scènes de saphisme, en particulier, sont idéalisées avec grâce, tout en étant dépeintes avec la plus minutieuse exactitude. C'est un livre qui a sa place dans la bibliothèque secrète de tous les voluptueux des deux sexes.

    Que « Le Roman de Violette » reste un grand « best-seller » de la littérature érotique tient d'avantage à sa modernité qu'à la célébrité de son auteur supposé. Car l'héroïne a décidé d'être une femme libre et choisit de se révolter contre les règles de la société bourgeoise de son époque.

    Collection l'Enfer de la Bibliothèque Nationale de France. (Enfer de la BNF, cote n° 161).



    Roman illustré numérique, 148 pages, orné de 10 illustrations anonymes, couverture en couleurs et en noir et blanc.

  • L'action se situe en 1625, sous le règne de Louis XIII. D'Artagnan, jeune gascon courageux et rusé, est muni d'une lettre de recommandation de son père pour M. de Tréville, commandant des Mousquetaires. Très vite, il devient l'ami de trois gentilshommes, mousquetaires du roi, Athos, Porthos et Aramis. Une vieille rivalité oppose les mousquetaires du roi aux gardes du Cardinal de Richelieu. Le quatuor se constitue d'ailleurs, à la suite d'un combat victorieux contre les gardes du Cardinal. Athos, le comte de la Fère, a été ruiné par un tragique mariage avec une aventurière ; Porthos, un géant, dont le véritable nom est du Vallon, est un compagnon plutôt débonnaire ; Aramis, chevalier d'Herblay, oscille, lui, constamment entre mysticisme et amours galantes. Les quatre amis au service du couple royal vont sauver la reine Anne d'Autriche des perfides manoeuvres de Richelieu. Sur une insinuation du cardinal, le roi invite la reine à porter, lors du prochain bal de la cour, les douze ferrets de diamants, qu'il lui a naguère offerts. Or celle-ci a donné la précieuse parure à son amant, le duc de Buckingham. D'Artagnan va se retrouver également aux prises avec la perfide Milady de Winter, redoutable agent du cardinal, qui s'avère être aussi l'ancienne épouse d'Athos. Et il va tomber amoureux de Constance de Bonacieux, fidèle femme de chambre de la reine Anne d'Autriche. Des aventures semées d'embûches qui ne feront pas renoncer les quatre compères.

  • Le père de D'Artagnan et du comte de Monte Cristo a plus d'une corde à son arc... Si ses romans de cape et d'épée ont enchanté des générations entières, ses nouvelles, moins connues, sont aussi incroyablement bien ficelées. Témoin cette Histoire d'un mort racontée par lui-même, qui nous plonge avec délice dans l'univers fantastique. Imagine-t-on un médecin mourir d'amour et être réveillé au cimetière par le diable en personne ? Voici pourtant l'histoire que nous propose le narrateur, par une froide soirée de décembre... Frissons garantis.

  • Inspiré par Hoffmann, Alexandre Dumas charme le lecteur avec ce conte dans la plus pure tradition de Noël et qui connut une renommée mondiale, grâce au ballet de Tchaïkovski. Les aventures et les rêveries de la jeune Marie, amoureuse de son casse-noisette, enchantent la période des fêtes en rendant à chacun son âme d'enfant. Un classique plein de féerie à savourer seul ou en famille.

empty