• C'est l'histoire d'un peuple avec son Créateur, c'est celui d'un homme et d'une femme, d'une vie loyale qui respecte ses engagements. Les images ne manquent pas pour faire comprendre, par l'intermédiaire des prophètes, l'importance qu'y attache Dieu.

    Lieu ouvert que toutes les tentations traversent, la fidélité se présente comme un chemin de vie et de joie, mais difficile à protéger car l'être humain est fragile. Dieu souhaite la fidélité - Il est le premier à la vivre vis-à-vis de chacun de nous - c'est pourquoi il la conseille et la voit comme unique possibilité de bonheur pour l'homme.

    Sur commande
  • Qui ne s'est pas un jour identifié, en lisant l'évangile selon saint Jean, à Nicodème, à l'aveugle-né, à Marthe ou à Marie, ou encore à Thomas ? Dans un contexte exégétique sensible aux rôles des personnages dans les récits bibliques, Alain Marchadour présente ici une approche des personnages du quatrième évangile.
    Il lui est apparu que cet évangile, tout en se focalisant sur le Christ révélateur, réussit à mettre en scène de véritables figures, plus typées que dans les évangiles synoptiques. L'évangile de Jean se sert, en quelque sorte, de ces personnages comme de miroirs pour son approche de l'identité de Jésus. Chaque protagoniste de l'évangile raconte la réception ou le rejet de Jésus, souvent à travers plusieurs épisodes.
    On constate alors que l'adhésion à Jésus n'est pas exempte d'ambiguïtés et d'illusions. Cela conduit certains à s'éloigner de Jésus, d'autres à le trahir, tandis que quelques-uns se comportent en " vrais disciples "". Quand arrive le moment décisif de la révélation sur la croix, en dehors du disciple bien-aimé et de quelques femmes, tous les disciples ont disparu. Les personnages mis en scène par Jean racontent la fascination exercée par Jésus, ainsi que la difficulté à le suivre sur le chemin qu'il ouvre.
    Ils ont valeur exemplaire pour les lecteurs qui peuvent s'identifier à eux dans leur rencontre avec le Révélateur

    Sur commande
  • La Bible nous fait passer de la violence, de l'énigme du mal et des souffrances à la miséricorde de Dieu. Cette traversée compte de nombreuses étapes, plusieurs récits à relire et à comprendre. C'est la proposition du bibliste Alain Marchadour avec ce nouveau livre : nous guider depuis les grands récits de l'Ancien Testament jusqu'aux paroles et aux actes de Jésus, sur le chemin qui conduit de la violence à la miséricorde, à l'amour.
    Une première partie est consacrée à la question de la violence dans l'Ancien Testament, une deuxième partie aux récits de rencontre avec Dieu (Abraham, Moïse...), et les deux dernières parties au "programme de Jésus".

    Sur commande
  • L'evangile explore

    Alain Marchadour

    • Cerf
    • 20 Novembre 1996
  • Dieu, l'homme, la vie et la mort, l'Exode et l'Alliance, l'inspiration et le prophète, l'apocalypse, la terre promise... c'est dans la Bible que le croyant trouve les idées clés de la foi. Comment ces thèmes sont-ils apparus et comment se sont-ils développés au cours de l'expérience faite par Israël ? Alain Marchadour explique dans ce livre le mouvement de la foi qui s'affirme dans la Bible : il est l'image de l'itinéraire auquel le croyant est invité encore aujourd'hui. En suivant l'histoire biblique de la foi, on découvre sa profondeur et la force qu'elle représente dans la vie.

    À paraître
  • Le dernier évangile mérite encore aujourd'hui sa réputation d'évangile énigmatique.
    Sur son histoire, les diverses étapes de sa mise par écrit, son acceptation dans la grande Eglise, l'identité de son auteur, des questions subsistent.
    Alain Marchadour propose une lecture pas à pas du texte, comme une aventure spirituelle qui engage à la fois « le coeur et l'intelligence du lecteur ».
    Un livre indispensable à tous les lecteurs de l'Evangile (groupe de lecture, de prière. groupes bibliques) et à tous les curieux des origines chrétiennes et des grands textes de sagesse.

  • Les 23 et 24 novembre 1996, s'est déroulé à la Faculté de théologie de Toulouse, à l'occasion de la remise d'un volume d'hommages à Simon Légasse, un colloque intitulé "Procès de Jésus, procès des Juifs ?" Le titre du colloque mérite une explication.
    Le point d'interrogation exprime tout à la fois le questionnement et l'incrédulité devant la possibilité de s'appuyer sur les récits rapportant le procès de Jésus pour mettre en accusation les Juifs. L'association des deux expressions rappelle que l'histoire des chrétiens n'a que trop souvent démontré que le procès de Jésus pouvait servir à justifier des pratiques antijudaiques et antisémites. Au terme du colloque, deux enseignements se dégagent avec force : d'abord que l'ignorance est toujours coupable.
    Les chrétiens doivent connaître leur dette envers le peuple juif et cesser de caricaturer leur interprétation de la Bible ou de faire comme si le judaïsme s'était éteint à l'avènement du christianisme. Ensuite, que la médiation de la critique historique est essentielle, car les Ecritures, Parole de Dieu, sont aussi parole humaine et l'on s'expose à de dangereuses dérives si l'on oublie de tenir compte de leur historicité.

  • Lazare

    Alain Marchadour

    • Cerf
    • 8 Mars 1988
  • Comment comprendre l'importance de Paul, non seulement dans l'histoire du christianisme, mais dans notre monde et notre actualité la plus récente ?
    Il y eut un événement Paul.
    Une force d'invention inouïe au coeur même du judaïsme dans les années 50 de notre ère.
    Alain Marchadour mène une passionnante enquête sur le mystère Paul. Il présente l'essentiel de ce que nous savons aujourd'hui et restitue les grands débats sur Paul et son héritage. Son livre aborde tous les sujets brûlants : les rapports de Paul au judaïsme, à Jésus, aux femmes, aux autres apôtres et aux premières communautés chrétiennes.

    « Il est essentiel de porter aujourd'hui un regard lucide, sans complaisance mais aussi sans complexe, sur ce géant de l'histoire du salut. »

empty