• Mère de deux enfants, Agnès Vigoureux a travaillé en tant que psychologue clinicienne dans un institut médico-éducatif. La pensée, les troubles de la personnalité, le rapport de la société avec les personnes dites hors normes ou handicapées mentales sont ses sujets de prédilection. Elle est l'auteur d'articles publiés dans des revues de psychologie et de société.
    "Vous l'allaitez encore ?!" s'exclament face au bambin allaité le médecin qui prescrit le sevrage au lieu d'aider la mère à mener au mieux l'allaitement, le psychologue qui croit qu'un enfant allaité l'est au même rythme qu'un nouveau-né et en tire des conclusions catastrophiques, la voisine et la belle-mère, etc.
    L'allaitement, norme biologique de notre espèce, n'implique aucune restriction de durée. Parler d'un allaitement comme "long" est une élaboration culturelle. Le fait que notre société définisse une norme au-delà de laquelle l'allaitement surprend ou choque nous en apprend beaucoup sur elle-même, son rapport à l'enfance, ses représentations du corps et sur la place de la femme.
    En effet dans un monde où l'image sexualisée de la femme est omniprésente, pourquoi voir un enfant téter dérange-t-il ? Pudeur sélective, clichés psychologiques ?
    La puériculture est devenue un domaine où les accessoires sont rois. Notre culture prône la séparation, l'autonomisation, la socialisation. Mais peut-être faudrait-il commencer par favoriser les processus d'attachement.
    Il est urgent que les professionnels de l'enfance et de la santé découvrent la réalité de l'allaitement afin de pouvoir soutenir au mieux les personnes qui les sollicitent.

empty