• A travers la fréquence des ruptures thérapeutiques et éducatives, les professionnels se questionnent sur la place du groupe et des représentations collectives dans la construction des liens familiaux et sociaux chez des migrants issus de milieux culturels majoritairement traditionalistes du Maghreb, de l'Afrique, du Sud-Est asiatique, de la Turquie... Cet ouvrage apporte des réponses aux questions théoriques posées par les différents intervenants du champ interculturel. Il propose un dispositif clinique d'écoute et d'accompagnement de la souffrance des liens au sein du couple, de la fratrie et du groupe familial, en abordant quatre dimensions importantes : les groupes d'appartenance, la famille et leurs univers de représentations ; l'exil, les processus d'acculturation et leurs effets sur l'économie psychique individuelle et familiale ; la communication dedans/dehors, familles/institutions et ses paradoxes ; enfin, le cadre thérapeutique et ses fonctions. Exil et déracinement se présente comme un outil de réflexion et de travail indispensable pour les psychologues, les psychiatres et les travailleurs sociaux qui oeuvrent dans le champ des relations interculturelles.

    Sur commande
  • Acte fondateur, l'exil ne s'effectue pas sans traumatisme.
    Ce traumatisme n'est pas seulement l'affaire d'une génération, celle qui a subi l'exil, mais ses traces pourraient se retrouver imprimées dans la mémoire des générations suivantes. Souffrance psychique accompagnée de désordres somatiques constituent la preuve profonde de cette empreinte transmise à travers le temps et les générations. En s'appuyant sur des exils fondateurs tels que celui du peuple juif, celui d'Ismaël et de sa mère Hagar, et surtout celui que constitue l'immigration aujourd'hui, les auteurs analysent les effets des situations d'exil chez les migrants, la transmission de certains traumatismes à leurs descendants, et apportent quelques réponses cliniques.

  • La stigmatisation à l'adolescence a de lourdes répercussions sur la santé psychique, scolaire et sociale de l'adolescent. Souvent fondée sur des stéréotypes, elle peut entraîner une discrimination vécue ou perçue et partagée avec d'autres. Elle peut entraîner des modifications du comportement, l'apparition de passages à l'acte, un repli identitaire voire une dérive vers la radicalisation. L'objectif de cet ouvrage est : 1-d'interroger la stigmatisation et son corollaire la discrimination à l'intérieur des pratiques cliniques et sociales ; 2-de dégager leurs liens avec les conduites violentes voire sectaires à l'adolescence ; 3-et de rechercher les modalités de prévention et de prise en charge de ces conduites afin d'anticiper sur certaines formes de radicalisations et d'affiliations meurtrières. Plusieurs questions forment la trame de cet ouvrage : quelle distinction entre stigmatisation et discrimination ? Dans quelle mesure la stigmatisation influencent-elle le comportement à l'adolescence? Quel est son impact sur les jeunes issus de l'immigration ? Quels sont les liens entre discrimination, violence et dérive sectaire ? Comment prévenir et prendre en charge ?Cet ouvrage réunit un ensemble de professionnels : psychologues, psychiatres, universitaires, sociologues... qui ensemble travaillent sur ce questionnement contemporain majeur. Il s'adresse aux psychologues, psychiatres, travailleurs sociaux, pédagogues... et intéressera tout public.

    Sur commande
empty