• Entre Paris et Santiago du Chili, un roman plein d'humour et d'ironie sur les relations complexes entre pères et fils. Une narration sans concession sur comment faire partie d'une famille et d'un pays qu'on rejette.

    Pour fuir le poids de sa famille, Emilio Ortiz arrive du Chili à Paris pour étudier la linguistique. Il est gardien de nuit dans un petit hôtel du quartier Montparnasse et il y fait la connaissance de personnages hauts en couleur, journalistes célèbres, petits truands ou femmes fatales. Il passe ses journées à essayer de comprendre qui est la fille avec qui il vit près d'un cimetière de banlieue et qui explose sa vision de la sexualité.

    Il est arraché brutalement à «ses jours tranquilles» par la découverte des amitiés d'affaires de son père avec la hiérarchie de la dictature. Il retourne au Chili pour comprendre ce personnage qu'il méprise et le fascine, et son prétendu suicide...

  • Sur commande
  • Pablo abandonne son exil à Paris pour assister à l'enterrement de sa mère à Santiago du Chili, le voyage réveille ses souvenirs de militant étudiant contre la dictature de Pinochet dans les années 80. Peu avant ce voyage, il a rencontré par hasard à Paris Nelson, le mouchard dénonciateur à l'origine de son exil. M. Electorat tresse avec talent les souvenirs de ses années d'adolescence avec le récit que lui a fait le mouchard au cours d'une soirée très arrosée, où les deux déracinés ont partagé les mêmes expériences dans des camps opposés. De ce dialogue entre la victime et le bourreau ressort le
    lointain passé d'un pays qui n'existe plus. Dans ce roman de formation, ce qui n'est pas classique, c'est le monde dans lequel il se déroule: Pablo nous raconte entre autres les aventures cocasses des étudiants chargés par un parti de la gauche clandestine de recueillir les témoignages de soutien des intellectuels français et qui devant le silence que suscitent leurs demandes se mettent à inventer les réponses dans des "à la manière de" Sagan, Sartre, Montant désopilants. Leurs aventures tragi-comiques mettent peu à peu fin à
    l'inconscience des jeunes gens qui découvrent que la résistance au régime de Pinochet a peu à voir avec les idéaux des textes de Sartre et de Camus et la réalité se chargera de leur apprendre le mensonge, la trahison et l'indifférence. Ceci est le roman de ceux qui sont actuellement en exil ou... au pouvoir.
    L'ironie et l'humour plein de tendresse donnent le ton dans cette construction où les plans se mêlent et jouent avec la fiction à l'intérieur même de la fiction et tiennent le lecteur en haleine d'un bout à l'autre du récit. Le roman est écrit dans une langue brillante, changeante, un feu d'artifice de styles.

    Sur commande
empty