Editions Du Poutan

  • Au centre de cet isthme français qui mène de la Flandre à l'Italie, ouverte à l'est par la vallée du Doubs et solidement adossée au Massif Central, la Bourgogne est une vieille terre d'histoire.
    Sur le sol des départements actuels de la Côte-d'Or, de la Nièvre, de la Saône-et-Loire et de l'Yonne, Gaulois et Romains se sont affrontés lors des deux batailles qui scellèrent le destin de la Gaule au 1er siècle avant notre ère. Au tournant de l'an mil, les abbés de Cluny étaient les véritables guides de la chrétienté et aux XIVéme et XVème siècles, l'Etat bourguignon dialoguait et guerroyait de puissance avec les royaumes de France et d'Angleterre.
    Précurseurs des appelations d'origine, les Grands Ducs édictèrent alors la première réglementation viticole connue. Cet héritage, les Bourguignons sauront le faire fructifier dans les siècles suivant en élevant quelques-uns des meilleurs vins du monde...Dans ce premier volume de son Histoire de la Bourgogne, Jean Prost nous mène de Solutré à Vix, d'Autun à Dijon ou de Bibracte à Vézelay; sur les pas du terrible Tetricus, du bon roi Gondebaud, de Pierre le Vénérable ou de Philippe le Hardi...Une civilisation originale et particulièrement brillante se met en place sous nos yeux : du paléolithique à l'aube du XVème siècle, des Chevaux sauvages aux Grands Ducs.

    Sur commande
  • A peine affermi sur ses terres bourguignonnes, Philippe le Hardi, devint par mariage, en 1369, le maître des Pays-Bas. Dès lors, l'Etat Bourguignon qui allait de Nevers à Mulhouse et s'étendait de Mâcon jusqu'aux portes de Langres contrôla également la Picardie, l'Artois, la Flandre, le Brabant et le Luxembourg. C'est en tentant de réunir ces deux ensembles territoriaux que Charles le Téméraire périt sous les murs de Nancy en 1477.
    Durant ce siècle d'or bourguignon, les plus grands artistes du nord de l'Europe défilèrent à la cour de Dijon où se multipliaient fêtes et banquets. Ils édifièrent notamment la chartreuse de Champmol peu avant que le chancelier Nicolas Rolin fasse construire les hospices de Beaune...
    Tandis que Philippe le Bon (1419-1467) créait la Toison d'Or.
    A la chute du Téméraire, alors que la Comté devenait pour un temps terre d'Empire, le duché de Bourgogne fut rattaché à la Couronne de France. Le vent de la « grande histoire » s'en allant souffler un peu plus loin, l'art de vivre bourguignon put s'épanouir et faire le charme d'hôtes prestigieux : La Grande Mademoiselle, le Comte de Bussy-Rabutin ou Madame de Sévigné.
    A partir du XVIIIème siècle, la Bourgogne devint une terre d'innovation : Buffon installait ses forges à Montbard en 1768 ; en 1828, à Châlon-sur-Saône, Niepce inventait la photographie ; en 1875 le premier marteau-pilon du monde fut installé dans les usines Schneider du Creusot.

    Sur commande
empty