• Avec «Américaines solitudes», Jean-Luc Bertini traverse les États-Unis et s'interroge sur la place de l'humain pris dans cet immense décor. Il invente ce que Gilles Mora nomme dans sa postface «"une poétique de l'isolement"». Il s'agit-là d'un juste équilibre entre le photographe contemporain face à l'Amérique et cette touche humaniste héritée de la tradition française, qui lui permet de contourner habilement le "tableau photographique américain".

  • ET SI NOTRE PERTE D'ÉNERGIE ÉTAIT DUE AU MANQUE DE NATURE ?


    Pollutions, effondrement de la biodiversité, changements climatiques... Nos interactions avec les autres êtres vivants mettent notre espace vital en danger. Fatigue, stress, déprime sont le lot de nos existences trop remplies, trop pressées, trop « dénaturées ». Or nos ancêtres l'avaient compris et les dernières recherches scientifiques le prouvent : la nature est essentielle à notre bien-être. En cultivant les valeurs fondamentales qu'elle nous enseigne, nous pouvons retrouver énergie et équilibre, à l'échelle humaine et à l'échelle de notre planète.

    Dans ce guide, découvrez :

    - Pourquoi les traditions mais aussi la médecine contemporaine (écopsychologie, sylvothérapie, hortithérapie...) nous invitent à nous « renaturer ».
    />
    - Tous les bienfaits de la nature sur la santé mentale et physique : apaisement, concentration, créativité, endurance...

    - 10 leçons inspirées des valeurs de la nature et 15 parcours à thème pour être en pleine santé.

    - De nombreux témoignages d'experts et des actions concrètes à mettre en place au quotidien.

  • Vasco ; Intégrale vol.10 ; t.28 à t.30 Nouv.

    Ce volume reprend les albums suivants : "I Pittori", "Affaires Lombardes" et "L'or des glaces", réalisés par Dominique Rousseau au dessin, Luc Révillon et Chantal Chaillet au scénario.

  • Pour sa dernière aventure, Vasco est envoyé en mission sur les terres de Russie. Ce sera l'occasion de l'ultime confrontation avec son redoutable frère, Lorenzo, et avec l'amour de sa vie, la princesse byzantine Sophie.

  • Ténèbres sur Venise est un des albums les plus mémorables de Vasco. À l'occasion de la sortie du dernier tome de la série, l'album est réédité en noir et blanc, et accompagné d'un passionnant dossier historique sur Venise au Moyen-Âge.

  • L'omerta sur les abus sexuels dans l'Église est levée. Mais comment l'Église s'empare-t-elle de cette question ? Et quel peut être l'apport de théologiens accompagnant des personnes victime d'abus ? Ils sont cinq à identifier ici la responsabilité spécifique de la théologie et de ce qui doit évoluer en elle « au coeur de la crise ». Ils pointent du doigt les sujets sur lesquels l'Église doit se repositionner dans son enseignement afin de prévenir les dérives.
    Quand la foi est source de manipulations, quand le silence augmente la gravité des fautes, quand l'autorité d'un ministre ordonné par l'Église justifie les plus graves désordres, quand la formation des prêtres élude ces problèmes... Tout est passé en revue pour offrir une réponse courageuse.
    Un livre choc.

  • De retour en Italie, Vasco est chargé par son oncle de négocier l'achat d'un tableau auprès d'un grand peintre. Mais ce dernier est assassiné et Vasco est pris dans la tourmente d'une enquête pleine de surprises.

  • De retour en Italie, Vasco est chargé par son oncle de négocier l'achat d'un tableau auprès d'un grand peintre. Mais ce dernier est assassiné et Vasco est pris dans la tourmente d'une enquête pleine de surprises.

  • Le jour commence à se lever sur les 24 heures du Mans. La vaillante de Michel fond littéralement sur la leader N°13 de Bob Cramer. La leader part en tête à queue et Michel ne pouvant l'éviter décolle sur le museau de la voiture adverse : c'est le crash. A la Joncquiére Madame Vaillant se réveille en sursaut et en hurlant. Son mari essaye de la réconforter et lui dit d'essayer d'oublier ce cauchemar.

  • « ...Leur chef parvint à les faire taire et décida que nous serions de suite, et sous bonne garde, conduits à la ville ; une partie d'entre eux s'empara donc de mon compagnon, qui était tombé à terre de faiblesse et de peur, et ils sortirent du fort ; comme ils passaient la barrière, un nègre de derrière, levant son fusil, l'ajusta ; le coup manqua, un autre voulut y suppléer par un pistolet qui rata aussi ; ses protecteurs, car il en avait dans les mulâtres surtout, menacèrent les nègres, et pendant qu'ils s'en allaient, ceux restant se querellèrent, firent avec leurs armes plusieurs gestes menaçants, prirent des tisons allumés... » C'est ainsi que Polony raconte l'arrestation qui faillit lui coûter la vie, au moment de l'insurrection des esclaves de Saint-Domingue (actuelle Haïti) en 1791.
    Claude-Vincent Polony (1756-1828) est l'un des derniers officiers négriers français. Originaire de Rochefort (Charente-Maritime), orphelin de peu de fortune, il entre d'abord dans la marine de guerre et participe à la guerre d'indépendance américaine.
    La paix revenue, le jeune officier se tourne vers un commerce alors florissant : la traite négrière.
    Il effectue trois campagnes de traite entre le golfe de Guinée et Saint-Domingue. Il raconte alors les dangers de la navigation, les maladies et les décès, les longues tractations avec les courtiers, une révolte d'esclaves, sa rencontre avec une princesse capturée, les difficultés de la revente, ses escales périlleuses à Saint-Domingue, en Guyane ou aux Antilles...
    De nouveau dans la marine militaire durant les guerres de la Révolution et de l'Empire, il mène activement la guerre de course, parcourt les côtes d'Amérique et des Caraïbes, approche de nombreux personnages célèbres (Billaud-Varenne, Carrier, Collot d'Herbois, Philippe-Egalité...), participe au camp de Boulogne décidé par Bonaparte pour envahir l'Angleterre... C'est même lui, ironie de l'histoire, qui apporte en Guyane le décret d'abolition de l'esclavage.
    Écrit dans un style alerte, souvent émouvant, parfois sentimental, les mémoires de Claude-Vincent Polony constituent un témoignage rare et passionnant sur la traite négrière et sur la vie d'un officier de marine à la fin du XVIIIe siècle.
    Conservé aux Archives départementales de la Charente-Maritime, ce manuscrit n'avait jamais été publié.

    Sur commande
  • La collection Grand Amphi propose aux étudiants de 1er cycle des manuels de référence, clairs et complets qui présentent à la fois l'essentiel des connaissances à acquérir et les apports méthodologiques indispensables à la réussite. Chaque chapitre comporte une partie «cours» augmentée des définitions et schémas indispensables et une partie «applications» : QCM, exercices, documents et questions de réflexion. L'objectif de ce manuel est de fournir aux étudiants tous les éléments indispensables la maîtrise du programme de macroéconomie du 1er cycle, de les préparer aux examens.

    Sur commande
  • Pour mieux "changer de regard" sur la périphérie et ouvrir un débat sur la ville qui dépasse les limites des "quartiers en crise", les auteurs, spécialistes des questions urbaines, ont entrepris pendant dix jours un "tour à pied" de la périphérie parisienne. Cette expérience qui est relatée dans cet ouvrage est à lire comme un voyage d'exploration contemporaine.

  • "Marc Krasner (1912-1985) est un des mathématiciens les plus originaux de sa génération. Il fut l'un des premiers jeunes chercheurs du CNRS, lors de sa création en France à la fin des années trente. En algèbre, sa formule pour le nombre des extensions finies d'un corps p-adique a fait sa renommée et il fut l'un des fondateurs de l'analyse ultramétrique. Cet ouvrage reproduit un choix d'articles de Krasner. On y trouve aussi, en guise de préliminaire, deux longues lettres écrites par Krasner à son ami Paulo Ribenboim. Il y éclaire ses propres travaux et raconte sa vocation scientifique précoce, son enfance en URSS, l'émigration et la guerre."

  • L'agriculture se réduit-elle à une application, plus ou moins rapide et réussie, des préceptes de la science ? Comment les rapports entre recherche, pratiques agricoles et société se sont-ils transformés ? Analysant les modes de production, de circulation, de standardisation des connaissances scientifiques et des innovations techniques, l'ouvrage nous transporte des crises alimentaires de la fin du XIXe siècle à la fin du XXe siècle, de l'Institut des recherches agronomiques de 1921 à l'Inra, de Pasteur aux OGM.

  • Il y a peu la Mairie trônait encore au milieu du village et les vaches étaient bien gardées. La Poste n'était jamais loin et la gendarmerie non plus. Le Maire gérait sa commune, s'occupait de ses administrés et l'État veillait, garant des grands équilibres. Par endroits, le décor subsiste encore, l'illusion est presque intacte. Mais derrière le tableau désuet, le paysage de nos villages et de nos villes a bien changé. L'équilibre s'est rompu. Sous les coups de boutoir de la mondialisation, de la construction européenne, d'une décentralisation toujours inachevée, de l'intercommunalité, l'État est désormais trop grand pour les petites choses et trop petit pour les grandes. Au milieu de ce nouveau big-bang, seuls les maires résistent encore pour assurer la gestion locale du territoire et le lien social. Derniers remparts de la République ils font front, parant au plus pressé. Seuls, souvent mal formés et excédés, ils ploient sous la paperasse et les responsabilités. Ils sont à la fois aménageurs, développeurs et assistantes sociales. L'ouvrage dresse un bilan sans concession : les Français ont un attachement très profond pour les élections municipales et le rôle de leur maire. Mais à quoi sert de faire appel au vote si la majorité des décisions locales sont prise par des responsables non élus de l'intercommunalité ? Il propose aussi des pistes de réflexion et d'action pour éviter que 2008 sonne peut-être le glas des élections municipales.

  • Vous êtes bastien.
    A peine arrivé à l'école, vous vous rendez compte que vous avez perdu les clés de la maison. retrouvez votre précieux trousseau et déjouez les pièges tendus par barnabé et sa bande, tout en agissant discrètement afin de ne pas vous faire prendre par le maître ou le directeur !.

  • En 1888, l'impitoyable loi du Far West règne jusqu'au Mexique.
    Pour permettre l'extension du chemin de fer américain, Jackson, homme de main sans scrupule, n'hésite pas à voler des terres et tuer ceux qui osent lui résister. Parmi ses victimes, le très respecté Don Diego et le modeste Pedro, chacun père d'une fille : Sara, tout juste revenue d'Europe où elle a reçu la meilleure éducation, et Maria, réputée pour sa forte personnalité, qui n'a jamais connu autre chose que la dure vie des paysans.
    Aussi différentes que séduisantes, les deux jeunes femmes ont un point commun : elles sont prêtes à tout pour se venger et sauver leurs terres. Sans expérience, pourchassées par une bande de tueurs, celles que le pays ne va pas tarder à surnommer les Bandidas vont bientôt devenir un cauchemar pour leurs ennemis. Lorsqu'un jeune enquêteur, Quentin, débarque des Etats-Unis pour aider à leur capture, l'étau se resserre autour des jeunes femmes...
    à moins qu'elles ne parviennent à s'en faire un allié pour mener à bien l'incroyable hold-up qui fera exploser les sinistres projets de Jackson. Aventure, humour et charme dans un Mexique de légende où, pour une fois, ce ne sont plus les hommes qui font la loi !

empty