• Gamin des classes populaires devenu patron de media, Didier Maïsto n'a jamais ni oublié ni renié ses origines siciliennes pauvres... Il est ce passager clandestin dans les allées du pouvoir, ce journaliste à la recherche de la vérité qui enquête au coeur de la corruption.
    Ce témoignage est d'abord l'histoire d'une prise de conscience politique. C'est surtout un document brûlant, courageux et passionné, riche de révélations édifiantes sur des dossiers et scandales d'actualité.

    Sur commande
  • Dans La TNT, un scandale d'Etat (Numéro 23, etc.), paru en juin 2015, on découvrait comment le CSA de Michel Boyon, à la botte de Nicolas Sarkozy, avait frauduleusement organisé entre 2011 et 2012 la distribution des six dernières chaînes de la télévision numérique terrestre (TNT) - et particulièrement de Numéro 23, financée par un oligarque ouzbéko-russe, l'émir du Qatar ou encore la fine fleur du CAC 40 et dont le seul objet était une revente rapide avec, au passage, création artificielle de quasiment 100 millions d'euros.
    La gauche est arrivée aux affaires et, loin de stopper ce scandale, s'y est vautrée avec délectation, tout en faisant mine d'être choquée. C'est que ces questions de financement et de pouvoir sont transversales - chacun réclamant sa part du gâteau, de Fleur Pellerin à Manuel Valls en passant par une quantité invraisemblable de seconds couteaux inconnus du grand public. Le changement, c'est pas maintenant : le CSA d'Olivier Schrameck, devenu "autorité administrative indépendante", l'a constaté à ses dépens quand il a voulu faire respecter la loi, méthodiquement et régulièrement taillé en pièces par le Conseil d'Etat, contre l'avis même de son rapporteur public.
    Un comble ? Non, une journée ordinaire en "douce France" ; pays des droits de l'homme et des escroqueries sophistiquées.

    Sur commande
empty