• Comme en témoigne le titre choisi, inspiré du mot d'un humoriste ce florilège ne prétend pas être livre savant, mais simplement une somme de belles et bonnes pensées.
    Au delà d'un agréable divertissement, ce recueil pourrait-il aider nos enfants dans l'apprentissage de la vie, leur donner des repères, leur transmettre nos valeurs ? C'est ce qu'espère l'auteur, sans trop d'illusions, mais en espérant tout de même les alerter sur des pièges évitables grâce aux leçons de vie que nous ont laissé nos anciens.
    Plus de cinq cents philosophes, hommes politiques, écrivains. de toutes les époques, évoquent les grandes choses de la vie, ses duretés et ses bonheurs. Ces questions essentielles sont rassemblées dans un désordre joyeux. Elles sont traitées avec sérieux mais non sans légèreté aussi, sans jamais esquiver le pour et le contre ni l'indispensable part d'humour.
    Bernard Plasait cite Socrate : " un trésor de belles maximes est préférable à un amas de richesses ". Son plaisir a été de réunir de véritables merveilles qu'il nous propose de picorer en prenant le temps de les déguster.

    Sur commande
  • Les touristes étrangers reprochent à la France de mal les accueillir.
    Ce rapport montre qu'à ses " portes d'entrée" - les aéroports, les ports, les gares - l'accueil dans notre pays est nettement moins bon que chez nos concurrents. Parce que l'accueil est un facteur déterminant dans le choix d'une destination, ce rapport tire le signal d'alarme pour que la France ne gâche pas ses chances dans la compétition mondiale du tourisme. Faut-il voir dans le " mauvais accueil" la raison de notre recul en matière de recettes touristiques et de nos pertes de parts de marché dans les activités de foires, salons et congrès ? Quelles sont les raisons de cette attitude peu conviviale ? L'ignorance des enjeux du tourisme ? Le sentiment que le touriste est davantage un gêneur qu'un ami à découvrir ? Un refus quasi culturel de la notion de service ? Le rapport tente d'apporter des réponses à ces questions et propose 81 mesures pour améliorer chacun des maillons de la chaîne d'accueil, notamment, par une sensibilisation dès l'école et la formation permanente de tous les acteurs.
    Il propose de miser sur la fierté des Français et leur capacité d'enthousiasme en leur désignant un objectif d'excellence dans l'accueil. Notamment, pour réussir le défi de la candidature de la France à l'organisation des Jeux Olympiques de 2012.

  • Salut les coquins

    Bernard Plasait

    • Persee
    • 5 Septembre 2018

    Le jardin fleuri des polissonneries distinguées.

    Guy de Maupassant, Bel-Ami.

    Mon petit, dans la vie, il n'y a que deux choses qui vaillent la peine d'être pratiquées : l'étude et la débauche. Car les livres sont ce que les hommes ont de mieux à nous donner et les caresses honteuses sont ce que nous pouvons attendre de meilleur des femmes.

    Valéry Larbaud S'il est vrai que le premier sens de la vie est sa transmission, il n'est pas surprenant que le sexe ait autant d'importance dans l'histoire de tous les peuples. La constante du monde est la libre célébration de l'acte sexuel. L'Orient traditionnel exalte religieusement les plaisirs de la chair. Les dieux grecs goûtaient les béatitudes de l'union sexuelle. Nos princes et nos rois ne se cachaient pas pour aimer leurs femmes et leurs maîtresses. Louis Pauwels disait : « Éros nu, dansant et riant, fut jadis le symbole de l'être dans sa plénitude. » On trouvera dans ce livre une modeste petite anthologie de l'érotisme en France dans la littérature, dans les mots et les expressions, châtiés ou populaires, mais aussi des curiosités et des anecdotes historiques savoureuses.

empty