• - 50%

    Paru en 1954
    Cécile a dix-sept ans et passe ses vacances d'été avec son père dans une villa louée au bord de la Méditerranée. Mais l'arrivée d'Anne vient troubler ce délicieux désordre.

  • Julien Perrault a tout perdu en percutant deux de ses concurrents sur le circuit du Mans. Lui qui avait été le prodige du Grand Prix Moto est devenu le paria, «l'assassin». Mais un sponsor sulfureux propose au jeune homme de revenir sur le devant de la scène. Courir de nouveau. Seulement, son retour sur les circuits, Julien ne l'envisage plus seul. À ses côtés, dans l'équipe qui le préparera à la course, il comptera sur la psychiatre qui le suit depuis son accident, son père qui a construit ses première motos et ce peintre un peu fou devenu son ami. Trois soutiens des plus atypiques au coeur du grand cirque qui se prépare. Dans ce nouveau roman plein de fureur, Antonin Varenne dresse le portrait d'un homme prêt à payer n'importe quel prix pour aller au bout de sa passion, être fidèle à lui-même, égoïstement et sans limite.

  • Françoise Sagan n'a voulu se souvenir que des moments heureux et que des gens qu'elle a aimés. C'est ce qui rend ce livre si sympathique et ce qui a fait son succès auprès du public et de la critique. Billie Holiday, Orson Welles, Jean-Paul Sartre, Carson McCullers, Marie Bell, Rudolf Noureev, Tennessee Williams... Autant de portraits et d'histoires inoubliables.

  • Après ses Lettres, les Editions Zoé traduisent les proses de Walser parues dans le Berliner Tageblatt. Les quatre premiers textes (1907-1908) correspondent au genre prisé du jeune Walser : la composition. Ils font entendre la voix d'un écrivain déjà profondément singulier. Tous les autres, soixante-huit, sont écrits entre 1925 et 1933, spécialement destinés à ce quotidien berlinois au moment où Walser est à la tête d'une véritable entreprise de feuilletoniste pour les journaux de Suisse, d'Autriche, d'Allemagne et de Prague. Ils abondent en digressions, excentricités lexicales, rouerie langagière pour traiter les sujets du temps, nationalismes, émancipation de la femme, automobile, opéra, cinéma et littérature. Sa vitalité aiguise le sens du paradoxe et sape brillamment l'échelle des valeurs en cours.

  • Le fil du temps

    Bernard Thomasson

    • Bookelis
    • 12 Janvier 2019

    Ariana va-t-elle briser son rêve d'enfance et accepter de voir sa mère vieillir ? Jonas a-t-il vraiment rencontré le même jour la même femme avec 60 ans d'écart ? Qui est ce tueur en série qui s'intéresse tant à la vitesse ? Qu'est-ce qui pousse Tyler à rester dans l'immobilisme de Cuba, pays qu'il découvre à peine ? En séjour à la villa Médicis, cette romancière affirmée va-t-elle tomber dans les bras du jeune historien d'art qui lui sert de guide ? Comment gagner du temps en parlant avec son chat ?

    En 13 nouvelles - dont un mini-polar de 50 pages - Bernard Thomasson s'empare du temps, pourtant insaisissable, et le conjugue dans des récits de vie troublants et touchants.
    Entre le temps absolu régi par les lois physiques et celui que nous ressentons, parfois trop court ou parfois très ennuyant, il créé ce qu'Étienne Klein appelle dans sa préface un « tiers-temps » où la fiction entraîne le lecteur à la recherche de son propre temps.

    Auteur de plusieurs romans au Seuil ou chez Flammarion ('Un été sans alcool' sur la Résistance, plusieurs fois primé, 'Ma petite Française' qui raconte Berlin, ou '42 km 195' véritable plongée au coeur du marathon), Bernard Thomasson dévoile ici une nouvelle face de son talent.

  • Radar business

    Denis Boulard

    • First
    • 21 Juin 2012


    À qui profitent les radars ?

    La Sécurité routière est le noble combat des politiques, de droite comme de gauche, qui se doivent de sauver la vie de leurs citoyens - près de 4 000 morts en 2010. Oui, mais voilà...
    Ce que l'on oublie de dire aux Français, c'est que les radars rapportent beaucoup. Et pas seulement à l'État. Des sociétés privées se gavent grâce à ce système qui sera même bientôt - légalement - capable de s'inviter dans l'habitacle des conducteurs pour contrôler leur taux d'alcoolémie. Sans parler des entreprises qui savent parfaitement tirer profit des hésitations du gouvernement et qui, elles, ne connaissent pas la Crise. Loin s'en faut.
    Au-delà des aspects liberticides des radars et de l'impossibilité de contester avec efficacité des PV sans l'aide d'un avocat, nous sommes, là, face à un mensonge d'État. En effet, la vitesse n'est pas la première cause de mortalité sur les routes, et la route n'est pas la première cause de mortalité en France. Si l'État acceptait d'écouter ce que disent les hommes de terrain, il comprendrait qu'il est possible de regarder la route et ses usagers autrement. Et de mener une vraie politique de sécurité routière.

  • - 80%

    Speedway

    Pascale Stephens

    • Bmr
    • 31 Août 2017

    Recommencer une autre histoire. Apprendre à connaître un nouvel homme, sortir avec lui, décider de s'abandonner, de se confier. Envisager l'avenir... Autant dire "mission impossible" pour Clémence. Depuis la mort de son fiancé, sa vie amoureuse est au point mort et semble destinée à y rester. Du moins, c'est ce qu'elle pensait avant son retour dans l'univers des courses de moto, jusqu'à ce qu'elle croise à nouveau la route de Nate. Pilote audacieux, plusieurs fois champion du monde, il a lancé le pari de la réconcilier avec la vie. Mais la guérison est un parcours ardu et semé d'embuches... Alors que leur relation gagne de la vitesse, et que Clémence prend de la distance avec son passé, c'est celui de Nate qui ressurgit...

  • Caractéristiques mécaniques des moteurs et des machines entraînées. Modélisation des éléments de l'entraînement : moteur, convertisseur statique, transducteur et régulateur. Convertisseurs statiques : contraintes associées à l'alimentation des moteurs, structures, caractéristiques de fonctionnement, critères de choix, semi-conducteurs de puissance et circuits de protection. Asservissement et compréhension des boucles de régulation d'un entraînement. Nombreux exemples.

  • Cent metres

    Pierre Gagnon

    Pierre aime Axelle, comme son père aimait sa mère : sans chercher à tout expliquer et surtout sans se presser. La nuit, sous le chapiteau, il la regarde s'envoler. En écoutant Léo Ferré.

    Henri, poussé par son père, accélère toujours davantage, pour mieux oublier... La nuit, seul face à la mer, il entend les voix de ceux qu'il a fait taire. Henri se désespère.

    Alors que presque tout dans l'époque où nous vivons nous incite à augmenter la cadence, Pierre Gagnon nous invite à ne pas céder, à plutôt ralentir. « La vitesse promet plus qu'elle ne donne, vraiment. On ne le dira jamais assez. » Son roman est traversé par un souffle d'authenticité et de gravité qui prend au coeur.

  • Une agente russe sort miraculeusement indemne des ruines de l'une des tours du World Trade Center quelques heures après les fameux attentats de septembre 2001. Celle qui se fait appeler Lena était alors sur le point de remettre des documents importants concernant les sites nucléaires clandestins de l'Iran. Autant les Iraniens que les Russes entendent bien se les approprier, les premiers pour conserver leurs secrets, les derniers pour profiter des informations qu'ils contiennent. Mais d'abord, ils doivent faire des pieds et des mains pour retrouver Lena, qui a changé d'identité et s'est évanouie dans la nature. Les deux clans sont prêts à tout, même à enlever le fils de la jeune femme pour qu'il serve de monnaie d'échange si besoin est. Mais qui ira jusque-là? Traquée, Lena ne sait plus qui sont ses ennemis, encore moins ses alliés. Son nouvel amoureux, entre autres, est-il sincère? Avant de le savoir, elle devra vivre l'enfer...

    Ce second roman du Torontois Gaï de Ropraz est dense et truffé d'action. Il dresse sous les yeux du lecteur un univers complexe qui montre tout le souffle littéraire que possède cet auteur. À travers une panoplie de personnages aux fortes personnalités, que l'on retrouve dans différentes parties du monde, le suspense d'un réalisme saisissant mène le bal de la première à la dernière ligne.

  • Vous pensez sans doute que le voyage temporel appartient à la science-fiction. Détrompez- vous ! Depuis la théorie de la relativité d'Albert Einstein, nous savons que le temps est élastique, et les physiciens étudient aujourd'hui très sérieusement la possibilité de construire une machine à explorer le temps. Mais est-ce vraiment possible ? La réponse est oui, sans aucun doute, une fois résolus les quelques problèmes posés dans le continuum espace-temps...

    Avec beaucoup d'humour, Paul Davies explique que pour visiter le futur, il faut simplement bénéficier d'un petit coup de pouce de la gravité ou d'une navette spatiale capable de se déplacer à une vitesse proche de celle de la lumière. Quant au voyage dans le passé, le mieux est de dénicher un trou de ver (raccourci dans l'espace-temps) que l'on pourrait traverser. Attention toutefois, si vous jouez aux imprudents, vous pourriez bien vous retrouver aspiré dans un voyage à sens unique vers nulle part !

    Tous ces principes théoriques décrits, Davies présente ensuite en quatre étapes un processus d'assemblage d'une machine à explorer le temps fonctionnelle. Il aborde également cette question toute aussi épineuse : pourquoi, si le voyage dans le temps est effectivement possible, les touristes du futur n'affluent-ils pas chez
    nous ? Furieusement ingénieux, théoriquement sensé, Comment construire une machine à explorer le temps ? est un ouvrage qui présente la science créative au mieux de sa forme ! Instructif, divertissant, il pousse à la réflexion...

empty