• Oakwood, son église, sa grange abandonnée, ses tavernes, son cimetière. Et ses sorcières, au grand dam des prêtres qui se succèdent sans parvenir à éradiquer les diableries.


    Lorsque la nuit tombe, les ombres s'étirent et drapent le hameau d'un manteau de noirceur, laissant à la lune le soin d'épier les plus sombres desseins. Cruelles malédictions et engeances démoniaques arpentent alors librement les rues aux faveurs de l'obscurité ; mieux vaut ne pas s'attarder en-dehors des logis, au risque de rencontrer la Mort au détour d'une bâtisse.


    Pourtant, le vieux cimetière attire bien des convoitises... Certains affirmeront avoir aperçu la lueur chétive d'une lanterne au détour d'une tombe, d'autres diront avoir entendu des hurlements déchirants briser la torpeur nocturne. Les plus folles rumeurs circulent au village, mais ses habitants s'accordent à dire qu'il ne se trame rien d'anormal.


    Entre spectres, pentacles, corbeaux et cadavres, quelques téméraires se risquent toutefois à des errances en solitaire. L'un en quête de l'être aimé, l'autre animé par une vengeance inassouvie, ou tout simplement, à la recherche du repos éternel. Or tous ignorent que dans l'ombre, la demoiselle d'Oakwood veille...

  • Lorsqu'ils ont débarqué à la maison de campagne que la mère de Théo avait louée pour les vacances, Nicolas et son cousin ignoraient tout du lourd passé de Baie-des-Corbeaux. Ils ne savaient rien du peintre damné. Rien des sorcières rouges qui le haïssaient. S'ils avaient été mieux informés, les deux garçons n'auraient sûrement pas forcé l'ouverture de la trappe permettant d'accéder au grenier. Ils ne se seraient jamais approchés des horribles toiles qui y étaient accrochées.
    Mais, hélas, ils ne savaient pas...

empty